Egypte : les importations de riz pourraient bondir dans les prochaines années

Egypte : les importations de riz pourraient bondir dans les prochaines années

(Agence Ecofin) - L’Egypte pourrait devenir un gros importateur de riz en raison des changements dans sa politique de production ces dernières années. C’est ce qu’a indiqué le Département américain de l’agriculture (USDA) dans son rapport mensuel sur le marché et le commerce des céréales.

Le pays qui jusqu’en 2015/2016 était un exportateur net s’est mué en importateur net en 2017/2018 en raison de la volonté du gouvernement de réduire les superficies cultivées pour économiser l’eau du Nil.

Cette orientation a déjà conduit le pays des pharaons à réaliser en 2018/2019, sa plus petite récolte depuis la campagne 1998/1999, selon l’USDA.

De même, indique l’Organisation, de plus en plus de producteurs de riz se détournent vers la culture du coton ou du maïs en raison des prix d’achat plus attractifs fixés par le gouvernement.

L’Egypte consomme annuellement 4 millions de tonnes de riz.


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro