Lutte contre le chômage : le Sénégal veut sortir des sentiers battus

(Ecofin Hebdo) - Le Sénégal est en train de repenser son modèle de lutte contre le chômage, et plus particulièrement contre le chômage des jeunes.

 

 lejecos

 

Lutte contre le Chômage : «Les schémas qui prévalent d’ordinaire ne sont plus adaptés…»

Venu présider l’atelier training du mouvement des entreprises du Sénégal tenu en prélude au forum du premier emploi, au Cesag ce mardi, le ministre de l’Emploi, de l’Insertion professionnelle et de l’Intensification de la main d’œuvre a plaidé pour de nouvelles approches dans la résolution du problème du chômage.

Pour le ministre Abdoulaye Diop, les paradigmes ont changé et il faut de nouvelles politiques pour venir à bout du problème du chômage des jeunes. «Pour le Président de la République, son Premier Ministre et l’ensemble du gouvernement, les schémas qui prévalent d’ordinaire ne sont plus adaptés. C’est d’ailleurs ce qui a poussé le Président de la République à instruire le Gouvernement d’appréhender la problématique de l’emploi à travers tous les secteurs en vue d’élaborer des scenarii de sortie de crise. Dans un contexte marqué par la crise mondiale du secteur l’emploi, la qualité la plus importante reste la faculté de penser en dehors des schémas pré-établis des solutions pour sortir des sentiers battus. En effet, sur cette épineuse question de l’emploi, beaucoup de théories, de beaux discours, de commentaires intelligents, de débats ont été agités. Toutefois, l’heure est actuellement à la recherche de solution mieux adaptées et à une prise en main réelle des problèmes», a soutenu Abdoulaye Diop.

S’adressant aux centaines de jeunes, le ministre de l’Emploi soutient que le chômage constitue, de nos jours, un fléau mondial auquel sont confrontés tous les pays. «Il est devenu une préoccupation universelle qui crée partout la pauvreté et le désœuvrement. Selon, les dernières informations fournies par l’ANSD, le taux de chômage des personnes âgées de 15 ans ou plus est évalué à 10,8% au Sénégal. Le chômage n’est pas lié à la grandeur ou à la petitesse d’un pays. Dans les années à venir, l’essentiel de la mise en œuvre se trouvera en Afrique», dit-il.

Dès lors, Abdoulaye Diop est d’avis que combattre et vaincre le chômage devient une nécessité, voire un impératif pour réduire la fracture sociale, garantir la stabilité des institutions et préserver la paix civile. «Conscient de cette réalité, le Gouvernement a fait de la lutte contre le chômage une priorité nationale qui mobilise des initiatives diverses car l’emploi, loin d’être un secteur isolé, est une conséquence des politiques économiques et sociales. C’est d’ailleurs ce qui a motivé la mise en place d’un département exclusivement dédié à l’emploi, à l’insertion professionnelle et à l’intensité de la main d’œuvre», rappelle le nouveau ministre de l’Emploi», explique le nouveau ministre.

Nouveaux projet du ministère

Poursuivant, le ministre explique que c’est également dans ce cadre «que mon département a initié la mise en place d’un programme d’urgence de création massive d’emplois». Celui-ci tourne essentiellement autour de grands projets tels que : le remplacement des motos jakarta par des tricycles ; la mise en place d’unités de transformation de l’anacarde ; la mise en place d’unités de confection doublée de centres d’incubations, l’installation d’unités de nettoyage professionnelles populaires dans certaines villes ; le projet de création d’emplois dans la monétique et les télé-services. Tous ces efforts fournis par le Gouvernement ne visent que deux objectifs principaux : la création d’un nombre important d’emplois et l’amélioration de l’employabilité des jeunes, c'est-à-dire le développement de leur aptitude à trouver des débouchés sur le marché du travail.

1500 emplois octroyé au Mdes pour les jeunes
Pour le ministre de l’emploi. «L’atelier training constitue une excellente initiative et un pas important dans la quête d’un premier emploi car il s’agit de transmettre les rudiments essentiels aux jeunes pour leur permettre de mieux préparer les entretiens à venir». Et Abdoulaye Diop a salué le travail du président du Meds dans la lutte contre le chômage et annoncé l’octroi de 1590 emplois aux jeunes dans le domaine de la monétique. D’ici à deux mois, il assure que les formations vont commencer. Avec le Mdes, la modalité d’octroi de ces emplois seront déterminés. Ces emplois devront profiter aux jeunes dans le cadre de cet atelier et aux participants du Forum du premier emploi du Medes. Le président du Meds, Mbagnick Diop a indiqué qu’au-delà de sa mission dans le patronat, il est engagé à lutter contre le chômage des jeunes qui est un danger pour tous les Etats du monde. Il salue aussi les efforts du gouvernement du Sénégal dans ce sens.

 

https://www.lejecos.com/Lutte-contre-le-Chomage-Les-schemas-qui-prevalent-d-ordinaire-ne-sont-plus-adaptes_a12371.html

 

Les secteurs de l'Agence

● GESTION PUBLIQUE

● Finance

● Agro

● ELECTRICITE

● Mines

● Hydrocarbures

● TIC & Télécom

● Comm

● Droits

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hebdo