Ecofin Telecom

Gabon Telecom et Airtel mis en demeure pour non-respect de leurs engagements en matière de qualité de service

Gabon Telecom et Airtel mis en demeure pour non-respect de leurs engagements en matière de qualité de service

(Agence Ecofin) - Les opérateurs télécoms, Gabon Telecom et Airtel Gabon, ont été mis en demeure, le 29 octobre 2018, par l’Autorité de régulation des communications électroniques et de la poste (ARCEP) pour non-respect de leurs engagements en matière de qualité de service. Ce rappel à l’ordre prend la forme d’une injonction faite aux deux opérateurs télécoms d’améliorer la qualité de service dans les plus brefs délais. 

Pour Lin Mombo (photo), le président de l’ARCEP, le non-respect par Gabon Telecom et Airtel Gabon de leurs engagements, malgré la mise en demeure de l’ARCEP, les exposera aux sanctions prévues par la loi n° 005/2001 du 27 juin 2001 portant réglementation du secteur des télécommunications en République gabonaise.

En son article 31, il est en effet stipulé que si la mise en demeure n’est pas suivie d’effet, l’opérateur télécoms considéré comme fautif peut écoper d’une amende ou voir sa licence suspendue, sa durée réduite ou retirée. 

La mauvaise qualité de service reprochée à Gabon Telecom et Airtel Gabon est le résultat de la campagne nationale de mesure de la qualité de service des réseaux de téléphonie mobile, effectuée par le régulateur télécoms du 20 août au 18 septembre 2018. Cette opération a révélé de nombreuses anomalies sur la couverture des réseaux 2G, 3G et 4G, ainsi que sur la qualité des communications.


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom