La chaîne béninoise Sikka Tv est sanctionnée pour avoir véhiculé des « propos injurieux » contre le président Ali Bongo

(Agence Ecofin) - Au Gabon, les câblodistributeurs doivent retirer de leurs bouquets la chaîne Sikka Tv émettant depuis le Benin. La demande a été formulée par le Conseil national de la communication. Réuni en séance plénière le 26 janvier 2016, l’organe de régulation a décidé de sanctionner la chaîne de télévision béninoise pour avoir véhiculé des propos jugés injurieux contre le président gabonais Ali Bongo.

« Face à cette situation, le Cnc demande à Canalsat, Satcon et TNT le retrait de cette chaîne de leurs bouquets »,indique le communiqué publié par le régulateur. Tout est parti de l’émission-débat «Angle de vue » diffusée sur Sikka Tv le 20 janvier dernier. Au cours du programme, 2 journalistes béninois ont affirmé qu’au Gabon, le président de la République, Ali Bongo, qui est au service de son directeur de cabinet, le Béninois Maixent Accrombessi. Les 2 panélistes faisaient allusion à l’influence supposée de leur compatriote sur le président gabonais.

Pour le Cnc, il s’agit de « propos discourtois et injurieux ». Le régulateur a interdit la chaîne béninoise Sikka Tv sans indiquer la durée de la sanction. C’est tout le contraire de la peine infligée à l’hebdomadaire satirique « La Griffe » paraissant à Libreville, la capitale du Gabon. Le journal est suspendu pour un mois, après avoir traité l’opposant Léon Paul Ngoulakia de « bâtard » et « mythomane », dans son édition du 15 janvier.

Lire aussi

04/07/2014 - Gabon : deux éditeurs de presse convoqués devant l’organe de régulation pour des fautes professionnelles

17/06/2014 - Gabon : un journal suspendu pour avoir parlé de l’acte de naissance d’Ali Bongo


Ecofin Comm     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm