Ecofin Telecom

Ghana : Expresso risque de perdre sa licence télécoms d’ici la fin du mois de février 2018

(Agence Ecofin) - La ministre des Communications du Ghana, Ursula Owusu-Ekuful (photo), a déclaré le 21 février 2018 que les opérateurs de téléphonie mobile Expresso et Glo ; le dernier filiale du groupe télécoms nigérian Globacom, pourraient perdre leurs licences d’ici la fin du mois de février 2018. 

Au cours d’un entretien accordé à Citi Eyewitness News, la patronne du secteur télécoms a expliqué que l’ultimatum donné à la société Expresso par la Commission nationale des communications (NCA) pour améliorer sa qualité de service, arrive à expiration la semaine prochaine, sans qu’aucun grand changement n’ait été constaté sur son réseau.

« Je n'ai aucun doute que la NCA procédera à la révocation de cette licence et nettoiera cet espace. Si cela se produit, ces fréquences seront disponibles pour les Ghanéens intéressés, ou d'autres investisseurs désireux d’entrer sur le marché (…) C'est une ressource nationale précieuse (…) Nous nous opposons aux compagnies de téléphone qui bafouent les conditions de licence et ne respectent pas leurs obligations réglementaires.», a souligné la ministre.

L’ultimatum de 30 jours donné à Expresso en décembre 2017 était une mesure de largesse accordée par le régulateur télécoms à la société qui devait normalement déjà subir des sanctions du régulateur pour un précédent ultimatum. En juin 2017, la NCA avait accordé six mois à l’opérateur pour qu’il améliore sa qualité de service sous peine de lourdes sanctions.


Ecofin Télécom     




Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom