Sénégal : le cabinet Afrique-Communication fait le bilan de la couverture médiatique des élections locales du 29 juin

(Agence Ecofin) - Après le rapport de monitoring des médias en pleine campagne électorale, le cabinet Afrique-Communication revient avec le bilan de la couverture médiatique des élections locales du 29 juin 2014 au Sénégal. Cette seconde étude a également porté sur dix journaux quotidiens choisis pour leur notoriété. Il s’agit, entre autres publication, de : Enquête, l’As, l’Observateur, La Tribune, Le Populaire, Le Quotidien, Le Soleil, Libération, Sud quotidien et Walfadjri.

Le cabinet, qui a pour directeur général le Dr Thiendou Niang, s’est évertué à mesurer le niveau d’égalité du traitement et le niveau de neutralité des journalistes. Le niveau de neutralité des journalistes a été évalué à 98,91%. Il est noté une importance accordée aux comptes rendus qui occupent 69,48% des 2402 articles consacrés aux élections locales. Mais le rapport constate un déséquilibre dans le traitement de l’information sur les partis et coalitions de partis politiques, les thèmes de campagne, la couverture géographique du pays, enfin la diffusion de la publicité.

Parmi les formations politiques en compétition dans la région de Dakar, Benno Bokk Yakaar, l’Apr et Taxawu Dakaru ont bénéficié de la meilleure couverture médiatique, avec respectivement 1158, 572, 425 articles. La disparité dans la couverture géographique du pays s’illustre par des pourcentages en faveur de Dakar (41,58%), St-Louis (14,79%) et Thiès (10,79%). Or les localités de Sedhiou et Kedougou enregistrent chacune moins de 1% des textes.

Les journaux sénégalais ont davantage parlé de certaines personnalités et candidats, au détriment des autres. Sans être en course, le président de la République, Macky Sall, arrive en tête avec 546 citations. Il est suivi par Khalifa Sall (453 citations). Aminata Touré, Premier ministre de l’époque et candidate vaincue a été citée 299 fois, contre 214 citations pour l’ex-chef de l’Etat, Abdoulaye Wade, lui aussi hors compétition.

Concernant la publicité, huit des dix organes de presse étudiés ont été taxés de propagande politique au profit de certaines listes engagées durant la campagne électorale. Le Populaire, Le Quotidien, Enquête et La Tribune apparaissent parmi les publications incriminées. Par ailleurs, certains journaux ont laissé voir la dominance d’une certaine orientation dans le choix des informations traitées. Ainsi, Le soleil a donné la part belle aux résultats des locales. L’As et Le Populaire se sont davantage intéressés à la fraude électorale. EnQuête s’est focalisé sur la pléthore des listes. L’Observateur au déroulement de la campagne et aux violences électorales. Walfadjri a dénoncé l’achat de conscience.

Lire aussi :

26/06/2014 - Sénégal : la couverture médiatique de la campagne pour les élections du 29 juin passée au crible

24/06/2014 - Sénégal : des médias accusés de violation du Code électoral à quelques jours des élections locales

20/06/2014 - Sénégal : le Club de la presse demande la protection des journalistes pour les élections locales du 29 juin


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm