Ecofin Telecom

Mozambique : Les abonnés non identifiés seront bannis du réseau dès le 3 septembre 2016

(Agence Ecofin) - La date butoir du 3 septembre 2016, fixée par l’Institut national des communications du Mozambique (INCM) aux abonnés télécoms pour  faire identifier leur carte SIM, sera atteinte dans 24 heures. Passé ce délai, les abonnés Mcel, Vodacom et Movitel, toujours hors la loi, seront sanctionnés. Leur accès aux réseaux télécoms sera suspendu jusqu’à ce qu’ils soient conformes à la règlementation en matière d’identification des abonnés au mobile. 

Dans un communiqué, le régulateur télécoms révèle que trois millions d’abonnés, tous opérateurs confondus,  sont menacés par cette sanction. L’INCM souligne que ce sont les opérateurs télécoms, eux-mêmes, qui devront prendre la responsabilité de désactiver les cartes SIM de leurs abonnés non identifiés. Dans le cas contraire, ils seront également sanctionnés. Une sanction qui pourrait s’élever à plus de six millions de nouveaux meticals mozambicains d’amende (88 665 dollars US).

C’est en 2010 que le gouvernement mozambicain a abordé, pour la toute première fois, la question de l’identification des abonnés télécoms. L’idée avait été soulevée pour identifier les activistes derrière les appels à mobilisation, de septembre 2010, contre l’augmentation des prix des produits de première nécessité. Plus tard, l’opération était tombée dans l’oubli.

L’identification des abonnés télécoms a finalement été remise à l’ordre du jour, en février 2015. Mais son application a péché, en raison d’un relâchement des opérateurs qui ont continué à conserver sur leur réseau des abonnés hors la loi. Cette fois, le régulateur télécoms se dit très sérieux quant au contrôle de la désactivation, par les opérateurs télécoms, des cartes SIM non identifiées au 3 septembre 2016.

Muriel Edjo


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom