Kenya : le gouvernement annule la construction de trois centrales thermiques d’une capacité totale de 190 MW  

Kenya : le gouvernement annule la construction de trois centrales thermiques d’une capacité totale de 190 MW  

(Agence Ecofin) - Au Kenya, le gouvernement vient d’annuler la construction de trois centrales thermiques d’une capacité combinée de 190 MW. Il s’agit des centrales d’Iberafrica (56 MW), prévue pour s’achever en octobre 2019, de Tsavo (74 MW), prévue pour entrer en service d’ici septembre 2021 et de Kipevu (60 MW), dont la date d’achèvement était pour juillet 2023.

Charles Keter (photo), le ministre de l’énergie, a affirmé, qu’avec la mise en service de la centrale éolienne de Turkana d’une capacité de 310 MW, la construction de ces infrastructures n’était plus nécessaire.

« Le coût total de la construction de ces centrales est de 9 milliards de shillings (88 millions $). L’analyse de l’état du système électrique national montre que la construction de ces trois stations thermiques peut être annulée sans un impact négatif sur la qualité et la sécurité de l’approvisionnement en électricité.», a confié le responsable au Daily Nation.

Le Kenya exploite actuellement 23 stations thermiques d’une capacité combinée de 700 MW, soit 25% de sa puissance totale installée qui est de 2 800 MW. L’utilisation de cette énergie contribue significativement à l’alourdissement du coût de l’énergie. La production des centrales thermiques coûte en moyenne 0,19 $ contre 0,077 $ pour les centrales solaires et éoliennes.

Le pays a, en outre, décidé de produire 100% de son énergie grâce aux sources renouvelables, d’ici à 2020.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité