Le Patronat de la presse togolaise désavoue l’observatoire togolais des médias

(Agence Ecofin) - Le Patronat de la presse togolaise (Ppt), l’une des deux organisations patronales des médias au Togo, vient de se désolidariser de l’Observatoire togolais des médias (Otm), qui joue le rôle de tribunal des pairs dans l’autorégulation de la presse privée nationale.

Le web magazine letempstg.com reprend un communiqué du Ppt qui « tient à porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale qu’il ne se retrouve pas dans le fonctionnement et les activités de l’Otm et qu’aucun de ses membres ne saurait à l’avenir répondre à une quelconque convocation de cette structure ». Le Ppt accuse l’Otm de regrouper en son sein des organisations proches du pouvoir togolais.

« Et pourtant, l’espace médiatique togolais s’est enrichi depuis des années de nouvelles organisations de presse qui œuvrent non seulement à l’éclosion des entreprises de presse mais aussi à l’enracinement de bonnes conditions de vie et de travail des journalistes dans un environnement juridique débarrassé de toutes contraintes ou mesures liberticides », indique le communiqué du Ppt qui poursuit : « toutes ces nouvelles organisations ont été volontairement écartées du processus de renouvellement de l’Otm devenu une clique d’amis pendant que l’obligation est faite à leurs membres de déférer aux convocations de ce tribunal des pairs ».

Le Ppt accuse par ailleurs les membres de l’Otm d’être les premiers à violer les règles éthiques et déontologiques qu’ils sont supposés protéger. Les états généraux de la presse togolaise organisés en juin dernier ont été l’occasion de fustiger la corruption qui mine le milieu de la presse au Togo. Le Ppt avait boycotté ces assises au motif qu’elles étaient mal préparées.

Lire aussi

01/07/2014 - Togo : les états généraux de la presse se tiennent sans les patrons de presse


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm