ENTETE PUB ECOFIN Gestion

Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Côte d’Ivoire : dissolution du gouvernement sur fond de tensions au sein de la coalition au pouvoir

  • Date de création: 04 juillet 2018 17:49

(Agence Ecofin) - Le Président ivoirien Alassane Ouattara a procédé, ce mercredi, à la dissolution du gouvernement de Côte d’Ivoire composé essentiellement de membres de la coalition politique au pouvoir, à savoir le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Coalition qui regroupe un certain nombre de partis politiques dont le Rassemblement des Républicains (RDR) de l’actuel Président ivoirien et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) dirigé par l’ancien Président Henri Konan Bédié.

Dans le même temps, Alassane Ouattara a reconduit sans surprise au poste de Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, connu pour être très proche du Président ivoirien. Avec pour mission de « proposer une équipe gouvernementale avec des personnalités issues du RHDP et de la Société civile ».

A noter que cette dissolution du gouvernement ivoirien intervient dans un contexte de tension au sein du RHDP sur la question de la création d’un « parti unifié » en prélude à la prochaine élection présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire.

Cher à Alassane Ouattara, ce projet de parti unifié dont le manifeste a été déjà signé par les responsables de plusieurs partis membres de la coalition du RHDP, devrait consacrer, à terme, la dissolution desdites formations politiques au sein d’une entité unique en vue des prochaines échéances présidentielles.

Toutefois, certaines réticences se sont fait jour, relativement à ce projet. Ainsi, réuni en congrès extraordinaire en avril dernier, l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI), un parti membre de cette coalition, a adressé une fin de non-recevoir à ce projet. Une décision qui a fortement déplu à Alassane Ouattara qui n’a pas manqué de proférer des menaces à peine voilées contre ce parti.

En effet, prenant la parole lors d’un congrès ordinaire de sa formation politique, le RDR, le 05 mai dernier, le Président ivoirien avait annoncé un remaniement ministériel « dans les semaines à venir ». Ajoutant que « l’un des partis (en parlant de l’UPCI : Ndrl) n’a pas souhaité adopté l’accord politique pour la création du parti unifié. C’est son droit et donc ne fera pas partie du prochain gouvernement RHDP qui comprendra tous les membres du RHDP, comme cela a été le cas par le passé ».

Cependant, un deuxième camouflet pour ce projet de parti unifié viendra, cette fois, du PDCI de Henri Konan Bédié. Lors d’une réunion de son bureau politique, le 17 juin dernier, le parti cinquantenaire de Côte d’Ivoire, héritage du défunt Président Félix Houphouët Boigny, et dont la majorité des militants semble assez hostile à l’idée de dissolution de leur formation, a décidé du report de l’adoption des textes portant création de ce « parti unifié » à après l’élection présidentielle de 2020. Election au cours de laquelle le PDCI souhaite « une alternance en faveur d’un cadre issu » de ses rangs en application d’un supposé accord entre Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara en 2015.

La question de ce « parti unifié » divise à tel point que, faute d’avoir eu gain de cause au niveau du bureau politique, un certain nombre de cadres du PDCI, conduits par le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, ont lancé hier mardi, un courant favorable à ce projet au sein de ce parti.

Ainsi, selon de nombreux analystes, la future équipe gouvernementale ivoirienne devrait faire la part belle aux partisans de ce projet de parti unifié dans la perspective de la prochaine élection présidentielle dans le pays.

Et celle-ci ne manquera pas d’être particulièrement animée au vu de certaines velléités de candidature au nombre desquelles l’actuel Président Alassane Ouattara pourrait bien figurer. Celui-ci ayant, depuis peu, laisser planer le doute sur une éventuelle candidature pour un troisième mandat à la tête de la Côte d’Ivoire.

Lire aussi:

11/06/2018 - Côte d’Ivoire : 8 ivoiriens sur 10 sont favorables à une limitation du nombre de mandats présidentiels selon une enquête d’Afrobaromètre


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

La SFI va contribuer à hauteur de 9 millions $ à un projet de construction d’un hôtel en Zambie

Egypte : Banque du Caire envisage de soutenir des PME à hauteur de 180,5 millions $

Maroc : les banques et fenêtres islamiques ont terminé l’année 2018 sur une perte nette de 377 millions de dirhams

Maroc : 2018 aura été une année difficile pour les sociétés de bourse actives sur la Bourse de Casablanca

 
AGRO

Ghana : le Cocobod dément avoir des problèmes d’écoulement de la récolte de cacao

Le Ghana veut tirer 2,5 milliards $ de la filière noix de cajou, d'ici 5 ans

Nigeria : le Royaume-Uni injectera 5 millions de livres dans les technologies agricoles

Guinée : la SFI débloque 25 millions $ en faveur du fabricant de farine Sonoco

 
ELECTRICITE

Burkina Faso : 40 millions € obtenus auprès de l’Allemagne pour les secteurs de l’électricité et de l’eau

Togo: Mitsubishi annonce son intention d’investir « dès cette année » dans la distribution de solutions Off Grid

Nigeria : le gouvernement s’allie à Siemens pour distribuer 11 000 MW d’électricité à ses citoyens d’ici à 2023

Maroc : 2,7 milliards $ seront investis dans le secteur électrique entre 2019 et 2023

 
HYDROCARBURES

Libye : la NOC déclare la force majeure sur les exportations de pétrole du port d’Az Zawiyah

Egypte : ExxonMobil envisage de faire du port de Damiette un important centre logistique régional

Mozambique : Eni lance les travaux d’installation de la coque de son navire de liquéfaction de gaz naturel

Eni va former plus de 800 Mozambicains pour la phase opérationnelle de son projet de GNL dans le pays

 
MINES

Côte d’Ivoire : les premiers travaux sur le permis Zaranou livrent des résultats « encourageants »

Tanzanie : la mine souterraine Ilunga entre en production commerciale

Burkina Faso : West African Resources reçoit une convention minière pour le projet Sanbrado

Le canadien Nexus Gold s’intéresse au secteur minier gabonais

 
TELECOM

Ouganda : Airtel sommé par l’UCC de prouver que son réseau 4G répond aux standards internationaux

Zimbabwe : selon Econet Wireless, les coupures d’électricité, la pénurie et la cherté du carburant mettent en péril le secteur télécoms

MTN va proposer des services d’assurance sur mobile en Afrique du Sud grâce à un accord avec Sanlam

Cameroun : les opérateurs mobile se regroupent en association pour défendre leurs intérêts

 
FORMATION

Rabat Business School signe un partenariat académique avec Audencia pour déployer son MBA

Gabon : la société chinoise Avic livrera, en septembre 2020, un centre de formation aux métiers de l’industrie

Les institutions africaines doivent prendre en compte le développement des emplois à distance dans les formations (BAD)

Le gouvernement du Maroc offre 120 bourses d’études aux jeunes Ivoiriens au titre de l’année académique 2019-2020

 
COMM

Gabon : Samuel Jackson arrive à Libreville, sur les traces de ses ancêtres et du commerce des esclaves

Sénégal : le groupe Trace lance une chaîne de télévision dédiée à la musique locale

Zimbabwe : MultiChoice autorisé à recevoir les souscriptions à ses bouquets en devises étrangères

La Gambie va passer à la télévision numérique en 2020

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance