Cameroun : les retards dans les transferts de fonds et la hausse des coûts bloquent les importations de poissons

(Agence Ecofin) - Le ministre camerounais du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, a récemment sollicité son homologue des Finances, afin d’obtenir son intervention dans les tensions que vit actuellement le marché du poisson au Cameroun, sur lequel des spéculations se font jour, du fait du blocage des importations.

A en croire une note d’information émanant du département ministériel en charge du Commerce, depuis plusieurs semaines, les importateurs sont confrontés aux difficultés d’approvisionnement du marché local, ne pouvant pas «payer leurs fournisseurs, du fait des retards dans le transfert des fonds et du renchérissement des couts des transferts».

«Notre marché s’en trouve durement affecté et la grogne commence à naitre au sein des couches populaires. Afin de prévenir les risques éventuels de dérapage, je vous serai gré des mesures que vous pourriez être amené à faire prendre par les banques, pour diligenter les opérations de transfert visant ce produit particulièrement sensible.», suggère le ministre du Commerce.

BRM

Lire aussi:

21-11-2017 - Cameroun : baisse des importations de 13,4% en 2016, catalysée par la production locale du ciment et du poisson

13-04-2016 - Vulgarisation de l’élevage en cage du Tilapia pour réduire les importations de poissons au Cameroun


Ecofin Agro     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro