Ecofin Mines

Burkina Faso : après Mana et Boungou, le canadien SEMAFO s’active sur une nouvelle zone aurifère

Burkina Faso : après Mana et Boungou, le canadien SEMAFO s’active sur une nouvelle zone aurifère

(Agence Ecofin) - La compagnie canadienne SEMAFO poursuit sur son expansion sur l’or au Burkina Faso. Après ses récents succès sur les projets Mana et Boungou, entrés en phase de production, elle a annoncé, ce lundi, que son prospect Bantou hébergerait une ressource minérale inférée de 2,1 millions de tonnes titrant 5,35 g/t d’or, soit 361 000 onces.  

Située à environ 170 kilomètres au sud de la mine de Mana, la zone Bantou est l’une des nombreuses cibles que la société a explorées en 2018 sur le permis de Dynikongolo. La campagne de 2018 comprenait un programme de carottage pour tester l'extension en profondeur du secteur Bantou et un programme RC pour explorer les cibles proximales et la zone Tankoro.

« Bantou est situé dans la prospective ceinture de roches vertes Houndé qui abrite Mana et plusieurs autres mines d'or, et c'est une région que nous connaissons bien. Nous attendons avec impatience ce que le programme d'exploration de 2019 apportera en termes d’augmentation de ressources », a déclaré le PDG, Benoit Desormeaux.

SEMAFO prévoit de produire, à partir de 2019, plus de 400 000 onces d’or, sur ses deux projets en exploitation au Burkina Faso (Mana, Boungou).

Louis-Nino Kansoun

Lire aussi :

06/09/2018 - Burkina Faso: la mine d’or Boungou entre en phase de production commerciale


Ecofin Mines     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines