Ecofin Telecom

Ouganda : la gestion des affaires de K2 Telecom, fermé en mai dernier pour arriérés fiscaux, confiée à Airtel

Ouganda : la gestion des affaires de K2 Telecom, fermé en mai dernier pour arriérés fiscaux, confiée à Airtel

(Agence Ecofin) - La Commission des Communications d’Ouganda (UCC) a décidé de confier à l’opérateur de téléphonie mobile Airtel la gestion des affaires de son concurrent K2 Telecom, fermé en mai dernier pour défaut de paiement de redevances fiscales s’étalant sur quatre ans. C’est Abdu Salaam Waisswa, le directeur des affaires juridiques de l'UCC, qui l’a révélé le 27 juillet 2018.  Il a expliqué qu’Airtel répondra de toutes les questions de réseau et de qualité de service de K2 Telecom, jusqu'en 2021.

Sous la gestion d’Airtel, K2 Telecom fonctionnera comme un réseau mobile virtuel. Des cartes SIM comarquées K2-Airtel seront désormais proposées aux consommateurs. Selon Vincent Seruma, le porte-parole de l’Autorité fiscale d’Ouganda (URA), la gestion des affaires de K2 Telecom par Airtel ne signifie pas du tout qu’il s’agit d’une acquisition de la compagnie défaillante par la filiale du groupe télécoms indien Bharti Airtel. C’est juste une solution temporaire pour permettre aux consommateurs de K2 Telecom de conserver leur ligne mobile et d’être toujours joignables.

L'administration fiscale ougandaise réclame à K2 Telecom une somme totale de 94,8 millions de shillings ougandais (environ 25 703 dollars) représentant 17 millions de shillings (4 069 dollars US) de frais d’accises locales et 77,8 millions de shillings (21 093 dollars US) d’impôts sur le revenu.

En reprenant les activités de K2 Telecom, Airtel Uganda va voir son parc d’abonnés s’enrichir de près de 100 000 nouveaux clients. Mais cette croissance d’abonnés à près de 7,5 millions de personnes ne lui permettra pas véritablement de menacer MTN qui occupe la place d’opérateur leader avec près de 12 millions d’abonnés, loin devant Africell qui revendique près de 1,5 million de clients.


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom