Ecofin Telecom

Joseph Ged, Dg d’Ooredoo, quitte l’Algérie pour la maison-mère au Qatar

(Agence Ecofin) - Dans un communiqué, l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo a annoncé le départ de Joseph Ged (photo), le directeur général de sa filiale algérienne. La décision dévoilée le 22 août 2016 précise que le départ de Joseph Ged prendra effet dès le mois de septembre 2016.

L’ex-patron d’Ooredoo Algérie ne quitte toutefois pas le groupe qatari. En effet, Joseph Ged quitte des fonctions opérationnelles pour de plus grandes responsabilités au sein de la direction de la société télécoms à Doha. S’exprimant sur ce départ, Joseph Ged a déclaré : « je suis plus que fier de mettre un terme à mes fonctions sur d’aussi bonnes performances et avec l’atteinte de la position de no.1 du marché de la téléphonie mobile en Algérie. Je tiens à souligner que tous ces succès ont été atteints grâce au soutien des employés d’Ooredoo Algérie, de ses clients ainsi que de la glorieuse nation algérienne. Je remercie tout le monde pour la confiance continue, ainsi que le soutien illimité du Groupe Ooredoo. L'Algérie est un grand pays, stable et accueillant pour les investissements internationaux et je n’ai aucun doute pour le futur et les grandes réalisations à venir dans le pays ».

A la tête d’Ooredoo Algérie depuis 2007, Joseph Ged quitte ses fonctions dans un contexte particulier. L’entreprise a annoncé avoir atteint un revenu record de 252 millions de dollars US au second trimestre 2016. Une performance qui lui a permis de prendre la place de leader du marché télécoms en termes de chiffre d’affaires. Cheikh Saud bin Nasser Al Thani, le directeur général d’Ooredoo Group, s’est réjoui de cette performance, expliquant qu’elle est la preuve du travail exceptionnel accompli par les employés de la filiale algérienne pour répondre « aux attentes des clients en matière de connexions Internet plus rapides et d’une meilleure expérience client ».


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom