Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

RD Congo : Vodacom, accusée de corruption, a perdu sa licence 2G

RD Congo : Vodacom, accusée de corruption, a perdu sa licence 2G
  • Date de création: 17 juin 2019 14:54

(Agence Ecofin) - Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a finalement pris la décision de retirer à l’opérateur de téléphonie mobile Vodacom, sa licence 2G.

D’après le ministre des Postes, télécommunications et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (MPT-NTIC), Emery Okundji, « il est demandé à l’ARPTC (l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Congo, Ndlr) de procéder dans les trois mois aux formalités de retrait des fréquences à vodacom et de les proposer à la vente aux enchères pour un nouveau repreneur ». 

C’est depuis le 29 avril 2019 que l’Etat menace de sanctions Vodacom, accusée d’obtention frauduleuse de la licence 2G. Selon le MPT-NTIC, la société télécoms a procédé en décembre 2015,  à la prorogation pour dix ans de la validité de sa licence 2G qui arrivait à expiration le 1er janvier 2018, alors qu’aucune disposition légale ni réglementaire en République Démocratique du Congo ne prévoit cette option. 

L’Etat reproche à Vodacom d’avoir orchestré un « montage »  et profité de la décision de l’ARPTC lui accordant des fréquences additionnelles, pour introduire malicieusement une demande d’extension de la durée de sa licence 2G. Grâce à cette astuce qui « ne pouvait relever que de la corruption », selon le MPT-NTIC, la société télécoms n’a payé que 16 250 000 dollars US pour l’ensemble. Or, cette somme n’équivaut qu’à l’attribution des fréquences additionnelles alors que le renouvellement de la licence 2G devait donner droit au paiement de 65 millions de dollars US additionnels. Soit un total de 81 250 000 dollars US.

Le ministre Emery Okundji souligne que « la DGRAD (Direction Générale Des Recettes Administratives, Judiciaires, Domaniales et de Participations, Ndlr) a été instruite de procéder au recouvrement forcé des droits éludés et des pénalités pour exploitation illégale des activités de télécommunications. A ce jour, les comptes de Vodacom auprès des banques et de ses partenaires sont saisis par des avis-à-tiers détenteurs ordonnés par le receveur principal de la DGRAD ». 

Vodacom a toujours rejeté toutes les accusations portées à son encontre par le gouvernement congolais. La société télécoms a d’ailleurs entrepris plusieurs actions légales pour faire valoir ses droits. La dernière en date a été la saisie du Conseil d’Etat le 10 juin 2019. Cette haute juridiction devrait d’ailleurs rendre son verdict sur cette bataille ce 17 juin 2019.


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Burkina Faso: le FMI approuve un second décaissement de 25 millions $ au titre de la FEC

Côte d'Ivoire : l'Assemblée nationale adopte une nouvelle loi sur la commission électorale

Maroc : l’AFD porte à 101 millions € son appui au projet d’accès à l’eau des populations

L’AFD ouvre un programme de formation sur les stratégies financières des collectivités locales

 
FINANCE

Cameroun : selon le DG du groupe français BPCE, la reprise de la BICEC par le groupe marocain BCP est en bonne voie

Pioneer Foods a connu une hausse record sur le JSE, après l’annonce de l’offre de rachat à 1,8 milliard $ de PepsiCo

La BAD approuve un accord de partenariat avec Attijariwafa bank pour développer le commerce en Afrique

Kenya : Credit Bank va soutenir des PME grâce à un appui de 8 millions $ de la BAD

 
AGRO

Le Niger se fixe un objectif d’autosuffisance en riz d’ici 2023

Tunisie : la BAD va débloquer un prêt de 25 millions d’euros en faveur des filières agricoles à Zaghouan

Agroalimentaire : le sud-africain Pioneer Foods dans le viseur de l’américan PepsiCo

Kenya : les importations de sucre repartent à la hausse sur le premier semestre 2019

 
ELECTRICITE

Mozambique : des consultants recherchés pour la mise en place de 60 MW

Zimbabwe : en pleine crise énergétique, la ZESA envisage d’augmenter le tarif électrique

Le Gabon réduira le thermique au profit de l’hydroélectricité et ajoutera 500 MW en trois ans

Proparco, IFC et la BEI financent la construction de deux nouvelles centrales solaires au Sénégal dans le cadre du programme Scaling Solar

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria consacrera à l’Inde 10 % de ses exportations de pétrole pour l’aider à répondre à sa demande croissante

Congo : le gouvernement ouvre au marché un bloc pétrolier situé au cœur d'un parc animalier sensible

La CEDEAO prépare une politique commune de développement et d’approvisionnement en produits pétroliers

Congo : AAOG réalise une levée de fonds pour poursuivre sa campagne de développement du champ Tilapia

 
MINES

Botswana : le deuxième plus gros diamant non taillé de l’histoire s’appelle Sewelô

Tanzanie : Acacia Mining accepte une nouvelle offre de rachat de Barrick

L’Angola veut privatiser sa compagnie de diamants Endiama

Burkina Faso : Roxgold en bonne voie pour atteindre son objectif de production pour 2019 à Yaramoko

 
FORMATION

Les pays anglophones ont capté 80% des investissements privés dans le secteur de l'éducation en Afrique entre 2012 et 2019

Algérie : Petrofac inaugure un centre de formations aux métiers de l’ingénierie pétrolière

Le gouvernement algérien met à la disposition des jeunes camerounais 30 bourses dans le domaine de la formation professionnelle

L’Inde lance un programme de bourses pour les étudiants des pays étrangers, dont plusieurs d’Afrique

 
COMM

La Gambie va passer à la télévision numérique en 2020

Liberté de la presse : le Tanzanien Maxence Melo Mubyazi récompensé par le Comité pour la protection des journalistes

Tchad : les réseaux sociaux sont de nouveau accessibles

Seychelles : les autorités s’engagent à protéger la liberté de la presse

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom