Ecofin Telecom

Côte d’Ivoire: Orange qualifie de criminel l’incendie qui a détruit son local technique le 30 avril dernier

Côte d’Ivoire: Orange qualifie de criminel l’incendie qui a détruit son local technique le 30 avril dernier

(Agence Ecofin) - L’opérateur de téléphonie mobile Orange Côte d’Ivoire était face à la presse le 14 mai 2018. Son directeur général, Bamba Mamadou (photo à droite), est venu livrer au public les premiers éléments de l’enquête ouverte après l’incendie qui a détruit le centre technique de la société télécoms, le 30 avril dernier. Des dégâts qui sont d’ailleurs à l’origine de la forte perturbation des services télécoms qu’enregistrent encore plusieurs abonnés de l’opérateur.

D’après Bamba Mamadou, « les premiers résultats de l’enquête ont mis en évidence un acte délibéré de sabotage ». Plusieurs câbles électriques d’alimentation des équipements ont été sectionnés, entraînant « une surcharge électrique anormale des autres câbles et provoquant l’incendie », a révélé le patron d’Orange Côte d’Ivoire.

Une échelle grâce à laquelle les auteurs de l’acte criminel ont pu accéder aux locaux du centre technique, a été retrouvée sur les lieux. C’est un investissement de près de 2 milliards Fcfa qu’Orange Côte d’Ivoire a perdu, a indiqué Bamba Mamadou.

Actuellement, l’entreprise télécoms travaille au rapide retour à la normale des services télécoms. « Environ 300 ingénieurs et techniciens travaillent depuis 10 jours à la reconnexion de plus de 400 000 soudures nécessaires au rétablissement (…) des services à 100% des capacités.», a expliqué Didier Kla, le directeur digital et technique qui estime à 85% le taux de restauration des services perturbés.


Ecofin Télécom     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom