Ecofin Telecom

Ouganda: Wim Vanhelleputte, le pdg de MTN, expulsé à son tour du pays comme trois hauts cadres de l'entreprise avant lui

Ouganda: Wim Vanhelleputte, le pdg de MTN, expulsé à son tour du pays comme trois hauts cadres de l'entreprise avant lui

(Agence Ecofin) - Le président directeur général de l’opérateur de téléphonie mobile MTN Uganda, Wim Vanhellepute (photo), a été expulsé du pays le 14 février 2019. Dans une correspondance signée du ministre ougandais des Affaires intérieures,  Gen Jeje Odongo, que cite le journal local  The Monitor, le Belge est chassé d’Ouganda pour une durée indéterminée. Il devient ainsi le quatrième haut cadre de l’entreprise télécoms, expulsé par le gouvernement de Yoweri Museveni.

Avant lui, trois autres directeurs de la société télécoms, tous des étrangers, ont été expulsé d’Ouganda vers leur pays respectif en janvier dernier. Il s’agit du Français Olivier Prentout, directeur marketing, la Rwandaise Annie Bilenge Tabura, responsable des ventes et de la distribution et la directrice du MTN Money, l’Italienne Elsa Mussolini. Ils étaient tous accusés d’activités subversives, sans autres détails.

L’expulsion de Wim Vanhellepute intervient après qu’il a été auditionné par le renseignement militaire sur les charges portées contre ses collègues expulsés. Quelques jours après cette audition, Anthony Katamba, le directeur des services d’entreprises de MTN Uganda, accusé d’être à l’origine de l’expulsion de ses collègues, en plus d’autres griefs, avait été limogé de l’entreprise le 12 février par le président directeur général de MTN Uganda.

C’est donc une atmosphère délétère qui règne actuellement au sein de la filiale ougandaise du groupe télécom sud-africain, MTN, dont le renouvellement de la licence télécoms n’a toujours pas été finalisé.

Lire aussi:

23/01/2019 - Ouganda: deux directeurs de MTN expulsés du pays pour des activités subversives


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom