Ecofin Telecom

Bharti Airtel négocie avec Helios Investment pour prendre le contrôle de Telkom et contrer Safaricom au Kenya

Bharti Airtel négocie avec Helios Investment pour prendre le contrôle de Telkom et contrer Safaricom au Kenya

(Agence Ecofin) - Le groupe télécoms indien Bharti Airtel a entamé des négociations avec la firme d’investissement  Helios Investment, détenteur à 60% du troisième opérateur de téléphonie mobile du Kenya en termes de part de marché. Cette opération, si elle se solde par une réussite, le géant indien pourrait contrer Safaricom, l’opérateur leader du marché télécoms kényan qui revendique plus de 50% de part de marché. En effet, en cas d’acquisition, Bharti Airtel pourrait en effet fusionner Airtel Kenya et Telkom. Ce qui lui permettra de contrôler près de 35% du marché télécoms, d'engager même des actions marketing agressives pour faire croître davantage cette présence.

Plus important, selon Reuters, l’acquisition de Telkom Kenya par Bharti Airtel aura un effet positif sur la valorisation globale d’Airtel Africa- la branche du groupe Bharti Airtel chargée de la gestion du marché télécoms sur le continent- actuellement estimée à 4,4 milliards de dollars US. L’introduction partielle de l’entreprise sur la Bourse de Londres (LSE) est toujours en préparation. Six grands investisseurs mondiaux, dont Warburg Pincus, Temasek, Singtel ou encore le groupe SoftBank International, ont déjà dévoilé leur intention d’y investir une somme globale de 1,25 milliard dollars US.

C’est aux banques UBS, JP Morgan et Citi que Bharti Airtel a fait confiance pour l’accompagner dans tout le processus d’introduction en bourse d’Airtel Africa, depuis l’offre publique initiale (IPO) jusqu’à la commercialisation des actions et l’entrée de la société télécoms sur le LSE.


Ecofin Télécom     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom