Ecofin Telecom

Cameroun: Orange remporte le match des revenus sur MTN, au cours du premier semestre 2018

Cameroun: Orange remporte le match des revenus sur MTN, au cours du premier semestre 2018

(Agence Ecofin) - La rivalité qui oppose les filiales au Cameroun des groupes de télécommunication Orange (France) et MTN (Afrique du Sud), a tourné à l'avantage du premier au terme du premier semestre 2018. Le groupe français revendique un revenu global de 146 millions d'euros, tandis que son rival sud-africain annonce 2,4 milliards de rands (soit environ 145 millions d'euros). 

MTN reconnait que les conditions du marché ont été difficile sur la période. Pour la première fois depuis longtemps, son nombre de clients considérés comme actifs a chuté à 6,6 millions. Orange Cameroun se situe dans les même proportions (6,58 millions de clients déclarés), à la différence, que l'opérateur français n'a jamais atteint la barre des 10 millions d'abonnés comme son concurrent.

Ajouté à la baisse du nombre de ses clients, MTN dit avoir évolué dans un environnement économique très difficile et avoir subit le contre coup d'une suspension d'internet, sans qu'on ne puisse savoir s'il s’agit d’une suspension globale, ou du cas de la zone anglophone où se poursuit la crise socio-politique.

Dans ces conditions, son bénéfice d'exploitation (EBITDA) de la période, avant amortissement et dépréciation, a été de 457 millions de rands (27,8 millions d'euros). Cet indicateur n'est pas disponible chez Orange Cameroun, car sa maison mère ne publie pas tous ses chiffres de manière désagrégée. Mais il n'est pas sûr qu'elle ait été meilleure sur cet indicateur. En effet, on note que l’EBITDA consolidé du groupe a été de 746 millions d'euros pour l'Afrique et le Moyen-Orient. Un cluster dans lequel le Cameroun fait figure de petit marché. 

Le groupe MTN a continué a réaffirmer son engagement sur le marché camerounais. Ses dirigeants se félicitent de la résolution du défis de régulation qui l'opposait aux autorités locales. Mais on note que, si le marché local continue d'offrir des possibilités en terme d'investissements sur les réseaux, ses dépenses en capital du premier semestre ont été de seulement 101 millions de rands, contre près de 700 millions de rands a la même période en 2017.

Idriss Linge


Ecofin Télécom     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom