Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Viettel Global, une success story au bénéfice des zones rurales mal desservies et des petits revenus

  • Date de création: 13 juin 2019 14:33

(VIETTEL GLOBAL) - Lumitel, Movitel ou encore Nexttel, derrière ces opérateurs de la téléphonie mobile en Afrique, opère une entreprise mondiale d’origine vietnamienne, Viettel Global. Premier opérateur de la télécommunication au Vietnam, créé en octobre 2004 par le ministère de la défense du Vietnam. Viettel Group revendique déjà plus de 85 millions de clients dans le monde, ses tentacules ne cessent de s’étendre de l’Asie à l’Afrique, en passant par l’Amérique du Sud.

Une success story basée sur l’inclusion numérique

En 2014, Nexttel est lancé au Cameroun. En co-entreprise avec BestCam, du camerounais Baba Danpullo, Viettel Global met en place sa stratégie et son déploiement qui lui permettent en 3 ans de se positionner comme un opérateur majeur du pays avec 5 millions d’abonnés. 

Mais avant, cette performance camerounaise, le groupe avait déjà fait ses preuves au Mozambique. C’est le premier pays africain où s’implante Viettel sous le nom de Movitel. Son modèle lui assure une croissance rapide, 5 ans après, cette filiale de Viettel a réussi à s’arroger 48% de part de marché soit environ 9 millions d’abonnés sur les 19 millions que compte le Mozambique. C’est d’ailleurs le seul opérateur GSM à avoir repris service après Idai, le cyclone tropical et violent qui a frappé le pays en Mars 2019.  

En Tanzanie, c’est en 2015 que Viettel intègre le marché très concurrentiel des télécoms. Installé comme 7ème opérateur GSM sous la marque Halotel, l’opérateur est déjà à la 4ème place en termes de clients. Le groupe a misé sur une stratégie qui a toujours payé, celle d’orienter ses investissements vers les zones rurales, facilitant ainsi l’accès à la téléphonie et aux TIC, aussi bien aux populations rurales que celles installées en Zones urbaines. 

En décembre dernier, Viettel Global a monté d’un cran au Burundi avec son réseau Lumitel. Il devient ainsi le premier opérateur téléphonique à distribuer à l’échelle nationale, l’Internet 4G. L’opérateur affiche un taux de couverture du territoire burundais estimé à 95%. Viettel Global ambitionne déjà de se lancer à la conquête de nouveaux marchés africains. Il a déjà tenté des négociations au Burkina Faso et en Côte d’Ivoire. Le Kenya, le Rwanda, l’Ouganda, l’Ethiopie ou encore le Nigéria sont aussi dans son viseur. 

Des investissements conséquents

Viettel Global a ainsi depuis 2012, considérablement investi en Afrique. Près de 1500 millions de dollars ont été investis en Afrique. La société assure avoir décaissé 366 millions de dollars au Cameroun et 736 millions de dollars en Tanzanie. Résultat, Viettel revendique la construction de près de 12 000 stations de base de téléphonie mobile 3G et 4G et le déploiement de 56 000 km de câbles de fibre optique en Afrique. Rien qu’en Tanzanie, l’installation du groupe vietnamien, à travers sa filiale Halotel, a généré 20 000 emplois indirects et 2000 directs. Ainsi dans le reste de l’Afrique où il est implanté, près de 100 000 emplois indirects ont pu être créés. La percée de l’entreprise vietnamienne en Afrique s’est fait ressentir dans son chiffre d’affaires et ses bénéfices. Les revenus sur les 3 premiers trimestres de 2018 sont estimés à 240 millions de dollars US, dans les 4 marchés africains où le groupe présent, selon un article de l’Agence Ecofin.

Porté par son succès sur le marché africain, Viettel Global déjà présent dans 4 pays de l’Afrique de l’Est et du centre, souhaite dérouler sa stratégie en Afrique de l’Ouest. Les négociations d’implantation avancent bien au Burkina Faso. La recette du succès connue, les dirigeants sont confiants dans les marchés africains compte tenu de la faible densité des utilisateurs des TIC sur le continent. Avec sa stratégie axée sur l’accès des TIC aux populations vivant en zones rurales et sur une clientèle à faible revenu, l’Afrique est le marché idéal. 

Le conflit au Cameroun avec le partenaire Danpullo

Dans cette marche inexorable faite de succès, un conflit avec le partenaire local Baba Danpullo, au Cameroun, semble très particulier au regard de l’historique de Viettel Global. Viettel Global qui représente les capitaux de l’Etat vietnamien est actuellement impliqué dans une médiation mise en place par le Premier Ministre camerounais Joseph Dion Ngute, suite à la visite de l’Envoyé Spécial du Vietnam, Vice-Ministre des Affaires Etrangères.

Les réunions de la commission qui, en plus des représentants de Viettel Global, voit la participation des services de l’Etat, ainsi que les représentants de la société Bestcam de Baba Danpullo, devraient fournir une solution rapide, en raison des graves violations du droit, relevées par Viettel et que Bestcam, son partenaire camerounais, n’a jamais réfutées. La filiale camerounaise de Viettel Global est en effet secouée par une crise depuis mars 2018. Cette nouvelle crise sonne en réalité comme la suite des évènements de 2014, dès la création de l’entreprise.

Les décisions de Baba Danpullo de faire déposer les revenus de l’entreprise Nexttel sur les comptes de sa société Bestcam, l’éviction par voies de fait des employés vietnamiens de leurs bureaux depuis octobre 2018, et la décision unilatérale de nommer un Directeur Général restent des faits graves, face aux accusations de Danpullo envers la partie vietnamienne. Danpullo dénonce le refus d’une double signature, pourtant non prévue par OHADA, l’emploi ‘’massif ’’de vietnamiens qui ne représentent cependant qu’une cinquantaine dans l’effectif de 1000 employés de Nexttel.

Viettel Global qui détient 70% de l’actionnariat de Nexttel (Viettel Cameroun SA) et qui estime ses investissements à 210 milliards de FCFA a montré ses derniers mois, une volonté d’en finir, avec une intensification d’actions diplomatiques et la mise en avant des conséquences pour le Cameroun dans le cas d’un règlement peu satisfaisant pour Hanoï qui n’hésite pas à rappeler les accords signés, ainsi que le poids de la balance commerciale entre les deux pays, largement en faveur du Cameroun.

Dans l’industrie de la télécommunication dans le monde, Viettel Global s’est imposé comme un acteur de premier plan figurant dans la liste des 30 plus grands opérateurs. A son actif, plusieurs distinctions dont celui, en 2009, des meilleurs fournisseurs de télécommunication au monde dans les pays en voie de développement.

Grâce à sa filiale Viettel Network Center, le groupe a rejoint le club 5G avec la construction au Vietnam de stations de base dont les vitesses signalées sont comprises entre 600 et 700 mégabits/s. La société envisage également de développer sa propre technologie de base. L’objectif d’ici 2020 est de fournir au secteur des TIC, des produits de la plus haute qualité à travers le monde.

37609 vietel


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Tunisie : le 2e tour de la présidentielle devrait opposer Kais Saïed et Nabil Karoui, l’exact contraire l’un de l’autre

Le Togo abritera le siège de l’Agence francophone pour l'intelligence artificielle (AFRIA)

M. Gervais Koffi Djondo lance ses Mémoires intitulés « L’Afrique d’abord »

Finance climat : l'aide aux pays pauvres a atteint 71 milliards $ en 2017 (OCDE)

 
FINANCE

La BAD a emis une obligation globale de référence de 2 milliards de dollars à 3 ans

Kenya : Standard Chartered Bank lance un programme de soutien aux femmes entrepreneures du Kenya

Ghana : la Banque centrale fixe de nouvelles exigences de capital minimum pour les fournisseurs de services de paiement

Ethiopian Airlines déclare un bénéfice net en hausse de 18% durant son exercice 2018/2019

 
AGRO

Mali : l’AFD va subventionner sur quatre années la transition agro-écologique dans le coton

Afrique du Sud : Distell accuse AB InBev/SABMiller de violation de règles de fusion

Sénégal : la vallée du fleuve Sénégal pourrait produire 100 000 tonnes de tomates par an

Côte d’Ivoire : le CCC dément les rumeurs de hausse du prix du cacao à 1000 Fcfa/kg en 2019/2020

 
ELECTRICITE

Bénin : le gouvernement ambitionne l’autosuffisance énergétique d’ici à 2021 avec une puissance installée de 400 MW

Sénégal : la Banque mondiale garantit les 60 MW des centrales solaires de Kael et de Kahone

Sommet du G5 Sahel : transformer la région grâce aux immenses ressources d’énergie solaire

Angola : 600 MW de solaire disponibles d’ici 2022, grâce à 30 000 installations domestiques (gouvernement)

 
HYDROCARBURES

Niger : la contribution de l’or noir au PIB devrait passer de 4% en 2017 à 24% en 2025

ION Geophysical empoche un contrat de levés multiclients 2D qui couvrira les eaux angolaises et namibiennes

Le producteur de GNL, Nigeria LNG démarre des pourparlers pour décrocher un financement de 10 milliards $

La production équato-guinéenne de pétrole va grimper de 15 000 b/j avant la fin de ce mois

 
MINES

Mali : l’étude de faisabilité du projet Kobada sera publiée en mars 2020

Paladin lève 30 millions de dollars australiens pour ses opérations en Afrique

Namibie: Namdeb Holdings vend sa mine Elisabeth Bay à un consortium local

Gabon : la Comilog va former 250 jeunes qui seront affectés à l’exploitation du gisement de manganèse d’Okouma

 
FORMATION

Sénégal : le gouvernement n’orientera pas les nouveaux bacheliers vers les établissements privés

L’Union européenne investit dans l’accompagnement des étudiants et universitaires africains

YALI Dakar organise une formation à l’intention des femmes du secteur de l'énergie en Afrique

Rwanda : le gouvernement engage une politique pour développer l’enseignement des matières scientifiques et techniques

 
COMM

L'Erythrée est le pays où la censure est la plus forte au monde

La Nigerian Film Corporation négocie un partenariat avec l'Agence française de développement

Niger : une vingtaine de journalistes et agents du Ministère de la communication, en formation à Pékin

La CNUCED voit le trafic web mondial à 150 700 Go par seconde en 2022


AFFICHE PUB ECOFIN TIC

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom