Ecofin Telecom

Selon la ministre des Télécoms, Algérie Télécom ne dédommagera personne pour la coupure d’Internet durant le BAC

Selon la ministre des Télécoms, Algérie Télécom ne dédommagera personne pour la coupure d’Internet durant le BAC

(Agence Ecofin) - Imane-Houda Feraoun (photo), la ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, a déclaré qu’Algérie Telecom ne dédommagera pas ses clients pour les dommages causés par les coupures d’Internet lors des examens du baccalauréat. Elle s’exprimait sur le sujet, en marge de la visite de travail effectuée le 4 juillet 2018, à Médea, chef-lieu de la Wilaya éponyme. 

Selon la patronne du secteur national des TIC et Télécoms, il n’y a aucune raison de dédommager les abonnés puisque « la coupure n’est pas due à une défaillance technique d’AT pour que cette dernière rembourse ses clients ». La ministre a souligné qu’il s’agit plutôt d’« une décision du gouvernement prise pour sécuriser le BAC ».

Imane-Houda Feraoun a d’ailleurs souligné que la mesure n’a pas été respectée durant tout l’examen puisqu’« on a décidé de ne pas couper Internet au deuxième jour des examens du BAC ». La ministre a expliqué cette décision par le constat fait cette année qu’il n’y avait pas de tentatives massives de divulgations d’épreuves. 

En décidant de couper Internet pendant la première heure de chaque épreuve du baccalauréat, la ministre a provoqué la colère de nombreuses entreprises dépendant de cette ressource, révèle algerie-focus.com. Parmi celles-ci, le fournisseur de solutions de connectivité et technologiques pour entreprises, Smart Link Com (SLC), qui avait saisi l’Autorité de régulation des postes et télécommunications pour dénoncer le caractère illégal de cette mesure.


Ecofin Télécom     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom