Ecofin Agro

Côte d’Ivoire : le gouvernement introduira une taxe de 30 Fcfa sur le kg de cajou exporté

Côte d’Ivoire : le gouvernement introduira une taxe de 30 Fcfa sur le kg de cajou exporté

(Agence Ecofin) - En Côte d’Ivoire, chaque kilogramme de noix de cajou destiné à l’exportation, sera frappé d’une taxe de 30 Fcfa, a indiqué hier, le gouvernement ivoirien à l’issue d’un Conseil des ministres.

« Les ressources générées par cette taxe sont destinées au financement des activités liées au renforcement de la compétitivité de la chaîne de valeurs et au soutien de la structuration de la filière anacarde. Cette taxe est modulable pour chaque campagne afin de tenir compte de la performance de la filière et de la nécessité de préserver son équilibre.», indique un communiqué publié par l’exécutif.

Parallèlement à cette nouvelle disposition, plusieurs mesures visant à soutenir les transformateurs locaux de la noix durant la campagne 2018, ont aussi été dévoilées.

Parmi celles-ci, figurent « la réservation d’une partie de la production nationale de noix brutes de cajou pour la transformation locale », ainsi que « la mise en œuvre d’un mécanisme de facilitation de l’accès des unités industrielles au financement pour l’acquisition de la matière première ».  

Premier producteur et exportateur mondial de cajou en 2015 avec 702 000 tonnes, la Côte d’Ivoire envisage de transformer la totalité de sa récolte, d’ici 2020.

La culture de l’anacarde est pratiquée par environ 250 000 ménages principalement situés dans les régions de savanes du pays.  

Espoir Olodo


Ecofin Agro     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro
BoutonRS
App Agence
Ecofin
Téléchargez l'application de l'Agence Ecofin gratuitement

iPhone App  App Android