Ecofin Mines

Signature d’un accord définitif pour restructurer la joint-venture gérant le plus grand projet minier malgache

(Agence Ecofin) - L’entreprise canadienne Sherritt International a signé en fin de semaine dernière avec ses partenaires Sumitomo Holding et Korea Resources, un accord définitif pour la restructuration de la coentreprise gérant Ambatovy, le plus grand projet minier du Madagascar. Le projet pose des problèmes de retour sur investissement avec la chute, ces dernières années, du prix du nickel. 

Selon les termes du deal, conformes à l’accord de principe annoncé en mai dernier, Sherritt réduira sa participation dans le projet de nickel et de cobalt, la faisant passer de 40% à 12%. Pour ce faire, elle transférera à ses partenaires, 28% d’intérêts dans le projet en contrepartie de la suppression d’une partie de ses dettes (1,3 milliard $) envers ces derniers. 

«La signature de l’accord définitif pour restructurer le partenariat de coentreprise d’Ambatovy représente une étape importante», commente David Pathe (photo), PDG de Sherritt. 

Sherritt, malgré ses intérêts désormais minoritaires, demeurera l’opérateur et continuera de financer le projet jusqu’à 2024. Ambatovy vise une moyenne annuelle de production de  60 000 tonnes de nickel, 5 600 tonnes de cobalt et 190 000 tonnes de sulfate d’ammonium, sur 29 ans. 

Louis-Nino Kansoun 

Lire aussi :

03/05/2017 - Madagascar : Sherritt International réduit à 12% sa participation dans le projet Ambatovy


Ecofin Mines     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines