Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

La valeur des cryptomonnaies a franchi la barre des 2000 milliards $

La valeur des cryptomonnaies a franchi la barre des 2000 milliards $
  • Date de création: 08 octobre 2021 20:22

(Agence Ecofin) - Dans la discrétion, les actifs financiers digitaux gagnent en importance dans le monde. Certains analystes attribuent cette percée à la spéculation, mais d’autres invitent à plus de réalisme, et indiquent que le Bitcoin et les valeurs assimilables sont là pour durer.

A fin août 2021, la valeur de l'ensemble des cryptomonnaies présentes sur le marché a atteint le niveau historique de 2000 milliards € (2312 milliards $), apprend-on du rapport sur les actifs financiers dans le monde, publié par l'assureur allemand Allianz, qui cite la plateforme Coindesk. Ce chiffre reste confirmé et est même légèrement en hausse à 2435 milliards $, selon des calculs de l'Agence Ecofin sur la base des données fournies par CoinmarketCap.

Une comparaison avec les valeurs en août 2020 (270 milliards $) et la même période en 2019 (20 milliards $), selon Coindesk, permet de comprendre la progression que ce type d'actifs financiers a gagné auprès des investisseurs, même si cela ne représente qu'un peu plus de 1% de la valeur globale des actifs financiers dans le monde, tel qu'elle a été comptabilisée par Allianz.

Mais à la différence du boom de 2017, les cryptomonnaies en 2020 n'intéressaient plus seulement les investisseurs individuels. Elles ont commencé aussi à attirer des professionnels de l'investissement. « Avec cette nouvelle augmentation de la demande, les grandes institutions financières qui offrent des services connexes ont commencé à étendre leurs infrastructures pour s'adapter à ce style d'investissements », explique Allianz dans son rapport.

Mais l'assureur prévient aussi qu'il y a encore du chemin à parcourir pour les cryptomonnaies, pour arriver au top des actifs financiers les plus courus dans le monde. L'assureur allemand explique qu'en tant qu'actifs de réserve de valeurs et des échanges, ces instruments peinent encore à atteindre le même niveau de vélocité que la monnaie classique. Pour un billet de banque ou une pièce de monnaie émis, les utilisateurs peuvent changer de mains entre « 10 et 55 fois » ; ce qui permet de créer de la richesse. Dans le cas du Bitcoin qui la cryptomonnaie la plus valorisée actuellement, on assiste à seulement 0,17 échange.

Cette analyse a pour but de démontrer que la valeur des monnaies dites "B" pour désigner le Bitcoin et tous les actifs semblables repose encore sur la spéculation, et que la volatilité qui les caractérisent ne devrait pas leur permettre de continuer de progresser. Cette vision des choses est soutenue par le fait que mis hormis le Bitcoin et l'Etherum qui tirent la valeur de ces actifs vers le haut (60% de la valorisation globale), très peu de ces actifs sont encore « explorables », donc ont la capacité de progresser en volume.

Cette façon de voir n'est pourtant pas acquise chez tous les leaders d'opinion qui s'intéressent à la question. Dans une publication faite par le National Bureau of Economic Reserach, des économistes reconnus comme étant éminents, à l'instar de Carmen Reinhart, ancienne économiste en chef de la Banque Mondiale, suggèrent qu'il faudrait adopter une attitude plus dynamique.

Leur argumentaire tend à remettre en question l'opinion dominante selon laquelle, les cryptomonnaies sont peu utilisées à des fins de transactions autres que l'achat d'autres monnaies virtuelles, et que sa valeur est presque entièrement basée sur la spéculation. Le document révèle par exemple que des transactions en monnaies digitales valorisées en ringgit malaisien ont aussi été observées. Mais au-delà de tout, ce document tend à rappeler que les cryptomonnaies sont là pour durer, et il faudrait en tenir compte dans les perspectives.

L'Agence Ecofin a pu comptabiliser plus de 2800 cryptomonnaies annoncées dans le monde, dont 1079 sont négociées sur des plateformes de marché virtuelles et 998 qui ont une valorisation connue. Le Bitcoin continue d'être le plus valorisé (1045 milliards $ au 8 octobre 2021). Vient ensuite l'Etherum (425,2 milliards $). Mais sur un plan unitaire, c'est un dérivé du Bitcoin (Wrapped Bitcoin) qui se positionnait en tête avec une valeur de 54 840 $ par unité de valeur.

Ces différentes évolutions rappellent qu’en Afrique où on est en quête d’un instrument d’échanges pour fédérer le commerce intrarégional autour d’une même réserve de valeur, des opportunités se présentent. On voit pourtant les politiques adopter une attitude conservatrice face à ces monnaies digitales. La Banque centrale au Nigeria a durci les possibilités de transactions sur ces actifs. On comprend que le succès de ces actifs contrecarrait son propre projet de monnaie digitale centralisée.

En zone CEMAC et particulièrement au Cameroun, la BEAC s’est montrée particulièrement sévère avec les traders de Bitcoin. Il y avait un contexte de filouterie, mais avec le gouvernement, ils ont rejeté une opportunité de création de valeurs. Mais il faudrait pour cela surmonter des défis.

Idriss Linge 


Idriss LINGE

Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Le Luxembourg et le Rwanda signent un accord pour booster les activités du Centre financier international de Kigali

Côte d'Ivoire : le gouvernement propose 17,6 milliards de dollars pour le budget 2022

Le Cameroun rembourse plus de 177 millions $ sur ses emprunts obligataires 2016-2021 et 2018-2023

Couverture santé universelle : le Cameroun veut lancer une phase test dès le 1er semestre 2022

 
AGRO

Le négociant russe Demetra livre une cargaison de 60 000 tonnes de blé à l’Algérie

Ouganda : le commerce illicite d’alcool a explosé entre 2017 et 2020

Liberia : l’exécutif signe un accord de 40 millions $ avec la Banque mondiale au profit de la pêche

Côte d’Ivoire : la production d’anacarde est estimée à 1 million de tonnes en 2021

 
ELECTRICITE

L’IRENA et l’OIT s’allient pour une transition énergétique juste et inclusive

Eswatini : Frazium Energy construira la plus grande unité de stockage pour une centrale solaire en Afrique (100 MW)

Ghana : 2 milliards $ ont été investis dans les énergies renouvelables en 10 ans

La start-up Energy Clever remporte l'étape camerounaise du concours EDF Pulse Africa Tour

 
HYDROCARBURES

Transition énergétique : le Gabon mise sur la prise en main du secteur pétrolier par les entreprises locales

Gabon : récemment découvert, le puits de pétrole DTM-7H entre en production

Libye : le ministre du Pétrole fait à nouveau suspendre le patron de la NOC

Le Nigeria dissout trois agences de régulation du secteur pétrolier

 
MINES

Côte d’Ivoire : la montée en puissance de Yaouré soutient à nouveau la hausse de la production d’or chez Perseus Mining

Mali : Roscan Gold lance un programme de forage de 16 000 m au projet aurifère Kandiolé

Angola : Catoca nie tout déversement « toxique » de résidus miniers dans les rivières congolaises

De Beers enregistre des revenus en baisse pour le cycle 8 de ventes de diamants bruts

 
TELECOM

Telecom Egypte et Nokia renouvellent leur partenariat dans l’Internet des Objets

Via sa fibre optique d’Afrique de l’Est et de l’Ouest, Liquid Intelligent Technologies a relié les USA à l’Asie

Le Mozambique veut apprendre de l’Angola pour développer sa stratégie spatiale

Au Better World Summit 2021, Huawei s’engage pour une industrie des TIC plus verte

 
TRANSPORT

Soudan : les effets d'entraînement de la paralysie des activités portuaires deviennent une pilule amère

Guinée : reprise des services ferroviaires du train express de Conakry

Côte d'Ivoire : le trafic aérien connaît une forte baisse en 2020

Le Bénin et le Nigeria vont renforcer les instruments juridiques de leur coopération

 
ENTREPRENDRE

Comment Anyoti Peronaci exporte des produits agricoles de l’Ouganda vers l’Occident

Au Bénin, Constant Ayihounoun promeut une agriculture durable avec des engrais bio

Lyn Kerubo, 16 ans et fermière au Kenya

Virunga Origins, du chocolat contre la guerre à l’Est de la RDC

 
ECHO

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

Production cotonnière au Bénin : l’évolution sur la décennie 2010-2020

Avec du papier, l’Ivoirienne Mylène Amon réalise des tableaux d’art

Trike, le projet de pendulaire du Nigérien Nouhou Green

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Afrique : SportyBet devient le premier partenaire officiel du Real Madrid sur le continent

Du nouveau dans les statistiques Instagram

Ghana : le régulateur invite le gouvernement à remplacer la redevance TV par une taxe sur les médias

Sportfive obtient les droits médias et de sponsoring des Jeux africains de 2023 et 2027

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Les 5 premiers pays africains de l’UEMOA en valeur des transactions mobile money (2020)

InfographieFinance top5 valeur transactions mobile money uemoa