Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Centrafrique : les mercenaires russes accusés d’atrocités sur les civils pour le contrôle de l’or et des diamants

  • Date de création: 15 juin 2021 17:07

(Agence Ecofin) - CNN et l’ONG The Sentry ont publié le 14 juin un rapport alarmant dénonçant les atrocités commises en Centrafrique par les mercenaires russes pour contrôler les mines d’or et de diamants et renforcer l’influence de Moscou sur le continent. Le rapport fait ainsi état « de massacres, d’exécutions extrajudiciaires, de cas de torture, de pillage, d’enlèvements pour rançon, d’incendies de villages et de viols collectifs » perpétrés par le groupe Wagner, une société militaire russe ayant des liens avec le Kremlin, en alliance avec des forces armées loyales au président centrafricain Faustin-Archange Touadéra.

« Crimes de guerre »

Les enquêtes menées par CNN et The Sentry leur ont permis de rassembler des preuves et témoignages sur plusieurs cas de violations de droits humains, dont sont victimes les civils centrafricains qui se retrouvent au milieu de la lutte entre les forces armées nationales soutenues par les mercenaires russes et les rebelles connus sous le nom de Seleka. Par exemple, le rapport raconte comment des dizaines de personnes ont perdu la vie le 15 février 2021 lors de l’attaque de la ville de Bambari. Les témoins cités par CNN affirment que les mercenaires ont ouvert le feu sans discernement sur des civils qui se cachaient dans la mosquée al Taqya, alors qu’ils chassaient les rebelles.

« Il n'y avait pas un seul élément de la Seleka trouvé dans la mosquée. C'est uniquement la population civile qu’ils ont tuée. Nous n’avons même pas vu un corps de Seleka mort sur le sol, ce sont nos enfants qu'ils ont tués », déplore un témoin qui a perdu deux enfants durant l’attaque.

L’incident survenu l’après-midi du 15 février à Bambari ne serait qu’un exemple parmi tant d’autres. Plusieurs témoins ont parlé d'exécutions sommaires, de cas de viols et de tortures, ainsi que d'attaques aveugles contre des civils, notamment des incendies de maisons. CNN et The Sentry ont également cité un autre rapport compilé par la force de maintien de la paix de l’ONU en Centrafrique, connue sous le nom de MINUSCA qui corrobore les accusations. Ce rapport indique que « les FACA et les forces bilatérales, en particulier les Russes et des éléments supposés être syriens, pourraient avoir commis des crimes de guerre, notamment en exécutant des civils et d’autres individus qui ne participaient pas aux hostilités ».

Piller les ressources minières 

Le nouveau rapport publié par CNN et The Sentry dénonce une croissance de la présence de militaires russes en Centrafrique. La plupart des mercenaires sont présentés comme des formateurs venus de Russie pour entrainer l’armée locale. Seulement, apprend-on, si en 2017, le nombre de formateurs russes pour l’armée centrafricaine était de 170, en 2021, il s’élève à 2300. Selon les auteurs du rapport, cette croissance sert des objectifs multiples, y compris le contrôle des zones riches en minéraux. Près de Bambari par exemple, il existe d'importants gisements d'or à Ndassima. En 2020, le gouvernement aurait révoqué la licence d’une société canadienne dans cette zone, et l’aurait accordé à une société du nom de Midas Resources répertoriée comme une entité russe. Des témoins affirment aussi que les mercenaires russes expulsent les habitants des mines.

« Tout ce qui est minier est leur priorité [...]. A Bambari, dans les quartiers de Bornou et d'Adji, ils pillent à la recherche d'or et de diamants », déclare un témoin.

Pour John Prendergast, cofondateur de Sentry, il s’agit véritablement d’une machine à piller et à tuer servant les intérêts du président de la République centrafricaine et de ses alliés étrangers, en particulier l’armée privée connue sous le nom de Groupe Wagner qui possède des liens avec le Kremlin et qui s’approprie les réserves d’or, de diamants et d’autres minéraux du pays.

« Ce nouveau mode de pillage très lucratif constitue une menace grandissante, semant la mort et la dévastation, et mettant en danger la paix et la sécurité non seulement en République centrafricaine, mais également dans diverses autres zones sensibles de par le monde. Des mesures urgentes sont requises de la part de la communauté internationale », a-t-il indiqué.

Agir en urgence

Comme le dit un dicton, il n’y a pas de fumée sans feu. The Sentry et CNN ne sont en réalité pas les premiers à s’inquiéter de l’escalade de violences en Centrafrique. Dans un communiqué publié le mercredi 31 mars, l’Organisation des Nations unies (ONU) a émis des inquiétudes sur la présence de mercenaires russes en République centrafricaine.  Trois organisations russes ont été pointées du doigt par l’institution dans son rapport. Il s’agit en l’occurrence de Sewa Security Services, Lobaye Invest SARLU, et du fameux Groupe Wagner déjà connu pour être impliqué dans la guerre civile libyenne.

D’après l’ONU, il est essentiel de clarifier les rôles de tous les partenaires internationaux de la RCA et de distinguer les actions des forces de la MINUSCA de celles des organisations militaires privées. Dans leur rapport publié le 14 juin, CNN et The Sentry ont également fait un certain nombre de recommandations aux gouvernements et aux institutions financières internationales pour l’arrêt des atrocités en Centrafrique.

Face à l’urgence de la situation, l’heure ne devrait normalement plus être aux dénonciations, aux expressions d’inquiétudes, ou aux recommandations, mais plutôt à une prise de conscience de la gravité des incidents en RCA. Il faut pour la communauté internationale agir pour mettre fin à ces cas de violations des droits humains, dont plusieurs pays africains riches en ressources minérales font l’objet. Plusieurs ONG ont par le passé dénoncé comment des conflits sont entretenus sur des années en Afrique centrale (RDC, Rwanda, Ouganda, Burundi) avec pour but le pillage des ressources minérales.

Louis-Nino Kansoun

Lire aussi:

01/04/2021 - RCA : l'ONU s'inquiète des violations des droits humains dues aux mercenaires russes


Louis-Nino KANSOUN

Banner LNG Gestion et Economie

 
FINANCE

Cameroun : Afriland First Bank intègre à son tour la plateforme de paiements mobiles de Campost

Afrique subsaharienne : Citigroup affiche une stratégie payante sur le marché de la dette, mais...

La fintech nigériane Brass lève 1,7 million $ pour son expansion au Kenya et en Afrique du Sud, d’ici 2022

Togo : la BOAD apporte 20 milliards FCFA au développement de la Plateforme Industrielle d’Adetikopé

 
AGRO

Algérie : l’exécutif prévoit la création de 500 microentreprises dans le secteur halieutique d’ici 2024

Bénin : la filière agrumes veut transformer 50 000 tonnes de fruits d’ici la fin 2023

Egypte : Port-Saïd disposera d’un nouveau silo de stockage de 100 000 tonnes de céréales

Fairtrade augmentera les prix minimums pour la banane à partir de janvier 2022

 
ELECTRICITE

Nigeria : la France alloue 60 millions € aux énergies renouvelables

Sénégal : l’ITFC accorde 116 millions $ à la Senelec pour le développement du secteur de l’énergie

Afrique du Sud : Eskom cherche des partenaires privés qui utiliseront ses terres pour la production d’énergie renouvelable

Le Zimbabwe envisage la gazéification par plasma des déchets municipaux comme source d’énergie alternative

 
HYDROCARBURES

BW Energy lance la production dans deux nouveaux puits au Gabon, en l’espace de 3 jours

Congo-Brazzaville : le gouvernement table sur une augmentation de 16% des recettes pétrolières en 2022

Gambie : PetroNor bénéficie d’une prolongation d’une année sur la licence d’exploration A4

Gabon : « 100% de l’électricité qui alimente la ville de Port-Gentil est produite à base du gaz de torche » (Yann Yangari)

 
MINES

Or, diamant, pollution : 5 informations qu'il ne fallait pas rater dans le secteur minier africain cette semaine

Rio Tinto va consacrer 7,5 milliards $ jusqu’en 2030, à la réduction de son empreinte carbone

Le Brazil Africa Forum 2021, centré sur les ressources naturelles et les actions urgentes pour parvenir à un développement durable.

Agyapa Royalties : le Ghana indique une voie pour mieux valoriser les ressources minières africaines

 
TELECOM

Portabilité : les Togolais pourront bientôt passer de Moov à Togocel, sans changer de numéro

Les Togolais pourront bientôt migrer d'un opérateur télécoms à un autre sans changer de numéro

Comment la politique des fréquences radio peut contribuer à lutter contre le changement climatique

Angola : Africell a investi dans un centre de données qui soutiendra l’ensemble de ses activités télécoms

 
TRANSPORT

Nigeria : le taux d’incidents de piraterie maritime affiche une baisse record de 77% sur les 9 derniers mois

Les compagnies aériennes africaines vont acquérir 1 030 nouveaux avions d’ici à 2040 (Boeing)

Tanzanie : le tchèque ŠKODA fournira les équipements électriques des locomotives commandées à Hyundai Rotem

Bolloré Transport & Logistics nomme Patrick Bitature, président de son CA en Ouganda

 
ENTREPRENDRE

De retour au Niger, Mamadou Sow devient agriculteur

Au Malawi, Martin Masiya s’illustre dans l’énergie solaire en zone rurale

La plateforme de Duhqa révolutionne la chaîne logistique au Kenya

Des étudiants ougandais améliorent la vie des réfugiés grâce à l’agriculture

 
ECHO

King Café, première marque de capsules de café fabriquée au Togo

Les 5 meilleures écoles de commerce africaines pour 2022 - (Quacquarelli Symonds)

Emmanuel Kablan s’illustre dans l’élevage d’aulacodes en Côte d’Ivoire

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Gabon: l’aide à la presse s’élève à 127,5 millions de FCFA en 2021 (+27%)

Ouganda : le gouvernement ordonne aux stations TV de diffuser les émissions de potins seulement entre 22h et 5h

Egypte : JustWatch lance son guide international de streaming dans le pays

PayPal en passe de racheter Pinterest dans le cadre d'une transaction de 45 milliards de dollars

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Classement des pays d’Afrique selon le niveau de digitalisation des services publics (2020)

InfographieTech classement pays africain niveau digitalisation services publics