Guinée : les médias privés se plaignent du non-paiement de la subvention prévue pour eux au titre de l’année 2018

Guinée : les médias privés se plaignent du non-paiement de la subvention prévue pour eux au titre de l’année 2018

(Agence Ecofin) - En Guinée, les médias privés se plaignent du fait que les fonds de la subvention étatique prévus pour eux, au titre de l’année 2018, n’ont jusque-là pas été débloqués. Pour les présidents des principales associations de presse de Guinée, réunis en conférence le 26 décembre, cette situation pourrait conduire à la fermeture de la Maison de la presse.

« La subvention n’est pas payée au titre de l’année 2018. Cela a d’énormes conséquences, notamment sur la Maison de la presse,  parce qu’elle ne peut pas couvrir ses charges. Les revenus, ici, tournent autour de 15 millions de francs guinéens par mois en moyenne et rien que le loyer est de 20 millions de francs guinéens. Le reste était supporté par l’ambassade de France puis par l’Union européenne, avant que le gouvernement guinéen ne prenne le relais », a expliqué Amadou Tham Camara, président de l’Association guinéenne de la presse en ligne.

Les dettes cumulées de la Maison de la presse tourneraient autour de 212 millions qui ne pourront être soldés sans la subvention, selon les médias privés.

Servan Ahougnon


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm