Burundi : le Conseil national de la communication livre son analyse des médias nationaux

(Agence Ecofin) - Le Conseil national de la communication (Cnc) burundais a rendu public son rapport de monitoring des médias pour l’année 2013. « Les médias analysés ont d'une façon générale accompli leur mission d'informer, de former, d'éduquer et de divertir. Comparé au premier trimestre de l'année 2013, le nombre de dérapages a diminué au courant du second semestre », se réjouit le président du Cnc, Pierre Bambasi.

L’organe de régulation note que la politique a dominé le contenu des médias, par rapport aux sujets liés à l’économie, la justice, la sécurité, etc. Le Cnc déplore le non respect des grilles des programmes sur tous les médias audiovisuels, surtout privés. Du jour au lendemain, on découvre une nouvelle émission, on apprend la suspension ou la suppression d’une autre. « Ce sont les synergies des médias improvisées qui perturbent le déroulement normal des émissions », note Pierre Bambasi. Certains organes audiovisuels ne respectent pas les rendez-vous des journaux parlés et télévisés. Le respect du principe de pluralisme et de l’équilibre de l’information reste un défi à relever, constate le Cnc.

En 2013, quatre nouvelles stations de radio sont nées au Burundi : radio Voix d’Afrique, radio Chine internationale, Colombe Fm et Rsb Humuriza Fm. Quatre autres stations ont reçu des autorisations en 2013, mais n’ont pas encore commencé à émettre : Hit radio Burundi, radio 10 Burundi, radio Voix d’Amérique et radio Ubutumwa bw’Amahoro de la Communauté des Eglises de Pentecôte au Burundi.

Le pays compte toujours 5 chaînes de télévision, même si seulement deux autorisations ont été délivrées. Dans la presse écrite, Le Renouveau reste le seul quotidien au Burundi. Si 34 journaux sont enregistrés au Cnc, seuls 20 sont réguliers et effectuent les dépôts légaux. Le Cnc rappelle que selon la loi, « les titres qui ne sont pas utilisés depuis un an retombent dans le domaine public ».

Le Cnc dit sa satisfaction que les exploitants de sites web commencent à se faire enregistrer. Trois l’ont fait en 2013 : www.igihe.bi , www.incuti.bi et www.canalbusinesslife.com

Lire aussi

13/01/2014 - Burundi: 24 médias en fonction selon le Conseil national de la communication


Ecofin Comm     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Comm