Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Créer un service de livraison de repas

  • Date de création: 29 janvier 2020 14:09

(Agence Ecofin) - La livraison de repas est une activité de prestation de services. Elle implique la livraison à un client, soit par des restaurants, soit en indépendant. Les commandes du client peuvent être effectuées par téléphone, via un site web ou une application. 

La livraison de repas aux bureaux ou à domicile est de plus en plus sollicitée dans les banlieues africaines. Selon une étude récente, le secteur attire de nombreux investissements [Weetracker], ce qui en fait une activité au potentiel jugé considérable, surtout qu’elle est encore à ses débuts en Afrique subsaharienne. On assiste ainsi à la création de nombreuses petites entreprises de livraison de repas rendues possibles grâce aux réseaux sociaux et aux payements mobiles qui peuvent permettre aux jeunes de se lancer dans cette activité.

Les connaissances nécessaires

L’avantage de la livraison des repas est que c’est une activité qui ne nécessite pas forcément d’avoir un restaurant. En effet, on a la possibilité de créer un service indépendant de livraison de repas, ou pour ceux qui souhaitent produire eux-mêmes les plats, s’établir à partir de chez soi. Pour se lancer, il faut avoir des connaissances sur les emballages pour le transport des repas à livrer, le nombre de livreurs nécessaire, les heures de livraison et le périmètre de livraison optimal pour son activité. Il est également utile d’avoir des connaissances en comptabilité pour la gestion des stocks et des encaissements. Des connaissances en développement digital peuvent s’avérer d’une grande aide pour ceux qui proposent une application ou un site de commande en ligne.

On compte trois types de service de livraison :

• Livreur indépendant : conclure un partenariat avec différents restaurants pour fournir des services de livraison de nourriture indépendamment de leurs activités.
• Restaurant personnel : cela ne concerne que son restaurant et son menu.
• Liaison avec un restaurant connu : cela implique d'exploiter ses services de livraison exclusivement avec un restaurant particulier.

Comment apprendre ?

Aucun diplôme n’est requis pour ce métier. On peut donc ouvrir son entreprise de livraison de repas sans avoir fait des études. Toutefois, il est nécessaire de se documenter sur les tendances du secteur dans son pays. Par ailleurs, si on décide de livrer soi-même les repas sans recruter de livreurs, il faut savoir conduire et avoir un permis (pour ceux qui livrent avec des véhicules).

Quel budget pour se lancer ?

Le service de livraison de nourriture n'est pas une entreprise coûteuse, on peut commencer avec seulement 90 000 FCFA comme capital de démarrage pour s’approvisionner en matières premières et en emballages. Les frais de livraison sont généralement assurés par les clients. On peut donc utiliser des services de transport comme les taxis ou les motos pour assurer la livraison.

Quel matériel ou équipement ?

Le matériel de base pour assurer un service de livraison comprend :
- les emballages ou boites pour le transport des repas (sacoches isothermes, boîtes rigides, papier bulle)
- voiture, scooter ou vélo sont à étudier selon les distances à parcourir (si on souhaite avoir son propre moyen de transport)
-Equipements de cuisine (pour ceux qui souhaitent proposer leurs propres repas)

Où s’approvisionner ?

On peut trouver les emballages et les aliments dans les grandes surfaces et dans les marchés locaux.

Comment trouver des clients ?

La clientèle est constituée des travailleurs et des familles situées principalement en zones urbaines. En effet, une large partie de la population en ville est composée de travailleurs qui peuvent difficilement cuisiner eux-mêmes, ce qui fait du service de livraison de nourriture une entreprise très rentable.

A quel moment/volume devient-on rentable ?

Il existe un tarif fixé principalement pour la livraison de nourriture en fonction de son pays, mais on peut également modéliser ses propres prix en fonction de l’offre afin de mieux rentabiliser son activité. En moyenne, pour un investissement de 90 000 FCFA, on peut réaliser jusqu’à 330 000 FCFA de chiffre d’affaires mensuel, car les travailleurs n'ont pas le temps de quitter leurs bureaux, surtout en saison de pluie, ou de cuisiner pendant les jours ouvrables.

 

Aïsha Moyouzame


 
GESTION PUBLIQUE

Réforme du Franc CFA : les parlements africains ne seront pas consultés sur un point essentiel

Le Togo déploie des laboratoires mobiles à l'intérieur du pays pour dépister les cas d’infection

Les femmes et la « gig economy » digitale : mêmes problèmes, mêmes inégalités

7 pays accordent au Cameroun la suspension du service de sa dette, conformément à l’initiative du G20

 
FINANCE

African Guarantee Fund apporte une réponse aux impacts économiques du COVID-19

En réponse au coronavirus, le FMI a déjà augmenté la dette de l'Afrique de 13 milliards $ supplémentaires

HSBC et la SFI mobilisent 474 millions $ pour l’adaptation au changement climatique dans les pays en voie de développement

Maroc: les banques sous pression, 34% des ménages affirment n’avoir aucune source de revenus avec le confinement

 
AGRO

Cargill va mettre en place une traçabilité complète de sa chaîne d’approvisionnement de cacao au Cameroun

Kenya : l’industrie floricole reprend progressivement ses activités

Afrique du Sud : la volaille américaine poursuit sa percée

Criquets pèlerins : la Banque mondiale apporte un soutien de 500 millions $ aux pays affectés

 
ELECTRICITE

Le Niger recadre l'attribution des licences dans le secteur de l'énergie électrique

EIG Global Energy Partners crée un fonds de 1,1 milliard $ pour le développement des énergies renouvelables

Zambie : la Power China construira 600 MW de centrales solaires pour 548 millions $

Algérie : les autorités prévoient de construire 3 milliards $ de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Les producteurs nigérians de baryte accusent les compagnies pétrolières de sabotage économique

Côte d’Ivoire : PGS publie les résultats d’une étude sismique améliorée du bloc pétrolier CI-706

Afrique du Sud : Sasol s’attend à une baisse d’au moins 20 % de ses bénéfices pour l’ensemble de l’année

Selon un juge londonien, l’Angleterre n’est pas compétente pour statuer sur l’affaire OPL 245

 
MINES

Zambie : Volt Resources acquiert un nouveau projet aurifère pour 4 millions de dollars

Ghana : Golden Star place 60 employés en quarantaine après la découverte de deux cas positifs au coronavirus

Botswana : Galileo Resources finalise l’acquisition de plusieurs actifs de cuivre

Namibie : Deep South publie une « solide » évaluation économique préliminaire pour le projet de cuivre Haib

 
TELECOM

Le Rwanda se dote d’une agence spatiale dont l’entrée en service est prévue pour juillet

Zambie : MTN injecte 9,8 millions $ dans la mise à niveau de son réseau

Afrique du Sud : Naspers investit 100 millions de rands dans l'agritech

L’Angola accorde à Africell la 4e licence mobile du pays

 
TRANSPORT

Le Rwanda va injecter 152 millions de dollars pour soutenir la compagnie aérienne nationale

Air France relance ses vols commerciaux vers le Cameroun dès le 25 mai

L’Angola et la Chine signent l’addenda au contrat de construction du nouvel aéroport international de Luanda

Le Cameroun automatise 14 de ses 44 postes de péage routier

 
MULTIMEDIA

A la rencontre de René Téwou, entrepreneur et évangéliste de l'exode citadin (Vidéo)

Un dispositif automatique de lavage des mains made in Cameroun (Vidéo)

Le marché de la tomate au Nigéria - (Infographie)

Le Bénin est le premier producteur africain de coton - (Infographie)

 
FORMATION

Maroc : inauguration de la première académie virtuelle dans le domaine de la santé

Guinée : INTEGRA lance un programme de formation en ligne pour 200 jeunes

Tchad : l’UNESCO forme les enseignants-chercheurs à l’ingénierie pédagogique en ligne

Tunisie : Gomycode et Tunisia Jobs lancent le programme « Re-skill, Up-skill » pour former 2000 développeurs

 
COMM

Sénégal : une minisérie prend le pari de sensibiliser la population sur la pandémie

Afrique francophone subsaharienne : le Discop va organiser un marché virtuel pour les acteurs du secteur audiovisuel de la région

Un fonds d’aide à la presse divise les journalistes gabonais

Afrique du Sud : l'éditeur musical Sheer Music Publishing racheté