Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Créer une FinTech

Créer une FinTech
  • Date de création: 27 novembre 2020 11:32

(Agence Ecofin) - Selon le cabinet d’audit financier Ernst & Young, l'espace FinTech africain a enregistré un taux de croissance annuel de 24% au cours des 10 dernières années. Il y a actuellement plus de 400 start-up FinTech actives sur le continent, dont 80 % sont détenues par des entrepreneurs locaux. Leur succès repose particulièrement sur l’aspect social, avec l’inclusion financière des établissements informels et des personnes issues des milieux défavorisés, bien loin des normes des banques classiques. Face aux modes de fonctionnement flexibles de ces néo-banques, les populations adoptent progressivement leurs offres, d’autant plus que les nouvelles technologies ont largement contribué à faciliter l’accès aux opérations bancaires.

Les connaissances nécessaires

Pour créer une FinTech, il faut se renseigner au préalable sur l’acquisition d’une licence et d’un compte bancaire de sa start-up. L’étude du marché est primordiale pour connaître la concurrence et se démarquer avec un produit innovant. Les offres des FinTech sont regroupées en sept principales catégories à savoir : paiements, prêts, transferts de fonds, investissements, assurances, blockchain/cryptomonnaie et technologies spécialisées. Il est donc important de connaître sa cible avant de se lancer. On peut toutefois proposer plusieurs offres en fonction de la stratégie de sa start-up et de la cible que l’on souhaite atteindre.

Comment apprendre ?

La formation bancaire et financière en Afrique se fait dans les universités et écoles de commerce, les centres de formation des banques, les centres ou activités de formation des organismes internationaux et de coopérations, et les instituts privés. Parmi les établissements proposant les formations dans le domaine, on peut citer l’institut supérieur africain d’assurance banque et bourse (ISAB), le centre africain d'études supérieures en gestion (CESAG), le centre ouest africain de formation et d'études bancaires (COFEB), la BGFI Business School (BBS), l’institut technique de banque (ITB), l’école supérieure de banque, les facultés des sciences économiques. Plusieurs organismes étrangers proposent également des formations dans le domaine, à savoir l’institut bancaire et financier international (IBFI), l’institut de la banque mondiale, etc.

NB : Des compétences en informatique et en programmation ou développement d’applications et de sites, sont incontournables au sein de son équipe.

Quel budget pour se lancer ?

Les start-up FinTech doivent disposer d'un budget pour les locaux, les installations, le marketing, la promotion, le partenariat, etc. L’investissement moyen peut varier de 10 000 à plus de 100 000 euros en fonction de la taille de la start-up qu’on veut lancer. Ce budget concerne principalement l’obtention d’une plateforme en ligne, les autorisations et documents administratifs propre à ce type de projet, et le système de sécurité des données et opérations bancaires. Si on n’a pas les moyens, on peut commencer par proposer un prototype viable auprès des investisseurs et des systèmes bancaires existants, afin de nouer des partenariats financiers qui couvriront les dépenses liées à la création et à la mise à l’échelle de sa start-up.

Quel matériel ou équipement ?

Un service financier basé sur les nouvelles technologies nécessite bien évidemment une plateforme en ligne, une location et un équipement technologique approprié. On peut proposer un site internet au début, et améliorer son offre plus tard en créant une application mobile plus accessible aux populations. C'est un domaine d'activité dans lequel on a besoin d’un développement de logiciels sur mesure. En outre, la gestion d'un tel projet implique de disposer de nombreuses données financières importantes et confidentielles. La sécurité des données est de ce fait une partie très importante du développement de la plateforme.

Où s’approvisionner ?

L’approvisionnement concerne les outils et logiciels de développement de sites web et d’applications, proposés en versions payante ou gratuite par les designers et créateurs de produits numériques sur les plateformes et magasins d’applications. Ils sont utilisés dans la création du wireframe, typographie, palettes de couleurs, prototypes de site ou d’application, logo, éditeur de texte, etc.

Comment trouver des clients ?

Avec un taux de bancarisation inférieur à 20% sur le continent, il existe une importante demande inexploitée de services de paiement, de prêt, d'épargne, d'assurance et de gestion financière. Le succès des start-up FinTech repose de ce fait sur l’aspect social, avec l’inclusion financière des établissements informels et des personnes issues des milieux défavorisés. Ainsi, les modèles tels que le service bancaire sans agence, les services bancaires mobiles et l’accès au crédit à grande échelle qui, réduisant les coûts des services, permettent d’accéder avec profit à des populations non bancarisées. On peut également nouer des partenariats avec les banques classiques pour inclure son offre dans leurs services.

A quel moment devient-on rentable ?

La rentabilité dune FinTech dépend du modèle économique et du pays dans lequel on souhaite s’implanter. Il faut en moyenne 3 à 5 années à une FinTech pour réaliser un chiffre d’affaires compris entre 300 000 et 1 million d’euros. Il a fallu 4 années à la FinTech sénégalaise PayDunya créée en 2015, pour atteindre une moyenne de 50 000 transactions par jour et un chiffre d'affaires de 2,5 millions d’euros en 2019.

Les facteurs clés de la rentabilité d’une start-up FinTech reposent sur la réduction des coûts des opérations bancaires classiques, la conclusion de partenariats stratégiques, l'innovation en matière de produits, l'intégration aux systèmes de paiement existants, le soutien des gouvernements, l’élargissement de la gamme de produits, et le ciblage des marchés mal desservis.

Aïsha Moyouzame



Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Togo : avec un taux de réussite de 92%, l’expérience des Maisons de Justice sera étendue sur tout le territoire

100 millions de dollars alloués à African Parks pour préserver la biodiversité en Afrique

Centrafrique : la Banque mondiale va injecter plus de 120 millions USD pour soutenir l’économie mise à mal

Le Gabon ouvre une cellule d'analyse criminelle en collaboration avec Interpol

 
FINANCE

Installée à Lomé, la Banque de développement du Mali se présente au patronat togolais

Fonds boursiers: la rentabilité de retour en Afrique masque des risques et fragilités

Ecobank CI : chiffres d’affaires, résultats nets et … coût du risque en hausse au premier semestre 2021

La société de paiement australienne Zip Co s’apprête à racheter la fintech sud-africaine PayFlex

 
AGRO

En faillite, l’ex-filiale de Rougier au Cameroun, prend langue avec ses créanciers alors que des ex-salariés licenciés protestent

Pr Jacques François Mavoungou : « Au Gabon comme dans la sous-région, la filière manioc est menacée par les maladies »

Hausse mondiale des coûts : construire ensemble une chaîne de valeur de la banane juste et durable (Afruibana)

Subventions mondiales à l’agriculture : la FAO appelle à un changement de paradigme

 
ELECTRICITE

Mozambique : le gouvernement met en place une réglementation sur l’accès à l’énergie hors réseau

GERD : Le Conseil de sécurité de l’ONU appelle à la poursuite des négociations avec l’Union africaine

Zimbabwe : le gouvernement demande l’aide du Mozambique et de la Zambie pour combler le déficit énergétique

Afrique du Sud : FirstRand ne financera plus de centrales à charbon

 
HYDROCARBURES

Nigéria : 11 usines de gaz de pétrole liquéfié et 2 stations-service non autorisées fermées à Abuja

Nigeria : Dangote recherche un prêt pour financer sa méga raffinerie de pétrole

Libye : le gouvernement encourage le retour dans le pays des compagnies pétrolières occidentales

Egypte : meilleurs résultats pour la société publique d’exploitation des pipelines sur l’exercice financier 2020-2021

 
MINES

Longtemps boudé pour son passé, le nucléaire revient en grâce… pour le bonheur des producteurs africains d’uranium

Guinée : le colonel Doumbouya demande plus de « contenu local » dans le secteur minier

Le Ghana signe un accord de 1,2 milliard $ avec Rocksure International pour l’exploitation de la bauxite

Ouganda : aucun gramme d’or vendu en juillet, après l’instauration d’une taxe à l’export

 
TELECOM

Alphabet a réussi à connecter les deux Congo avec l’Internet à haut débit par laser

La Gambie sollicite l'expertise du Ghana pour développer son secteur des télécoms

Orange Tunisie, avec l’appui de la Fondation Orange, lance son appel à projets Villages pour l’année 2021

L’Angola s’est mis en quête d’un partenaire pour la gestion et l’exploitation des infrastructures d’Angola Telecom

 
TRANSPORT

Gabon : Kumar Mohan nommé directeur général du Nouveau Port International d’Owendo

Le Cameroun et le Nigéria désormais reliés par un pont de 408 m

Ghana : la première certification Green Terminal décernée à Meridian Port Services du port de Tema

La compagnie américaine United Airlines revient au Nigeria après 5 ans d’absence

 
ECHO

Magazine Investir au Cameroun : le cacao camerounais à la loupe

Investisseurs & Partenaires veut apporter des solutions de financement aux PME camerounaises

Via Ovétal, la Camerounaise Diane Njoya veut populariser les essences africaines dans le cosmétique

De retour du Gabon, Didier Raoult se déclare « très impressionné » par la qualité de la prise en charge Covid

 
FORMATION

RDC : l’arrimage au LMD sera effectif à la prochaine rentrée académique

5 écoles de commerce africaines parmi les 286 meilleures au monde (classement)

Maroc : le gouvernement lance « Campus connecté », un projet pour faciliter l’enseignement à distance

Le Rwanda annonce une académie spécialisée dans les drones

 
COMM

Cap-Vert : SPI/FilmBox lance un bouquet en partenariat avec Unitel T+

Instagram propose un nouvel outil pour découvrir des entreprises

La Côte d’Ivoire annonce une subvention pour le personnel des médias à la retraite dès fin septembre

Nigeria : les autorités annoncent la fin de la suspension de Twitter pour « très bientôt »

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Rencontre avec Florence Roux, créatrice de la marque IVINDO