Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Fabriquer et vendre de l’engrais naturel

Fabriquer et vendre de l’engrais naturel
  • Date de création: 10 janvier 2020 14:21

 (Agence Ecofin) - L’agriculture est le moyen de subsistance le plus important pour une grande partie de la population africaine. En effet, plus de 60 % du continent dépent du secteur agricole. Il est donc nécessaire de trouver les moyens pour améliorer la production. Créer une entreprise qui commercialise de l’engrais naturel (compost) peut être une activité rentable, surtout que la demande d’engrais est en hausse dans certains pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale, à cause des cultures d’exportation comme le cacao et le café.

Les connaissances nécessaires

Pour se lancer dans le compostage, il faut savoir fabriquer les outils de production comme le composteur, et avoir des connaissances sur la fabrication du compost. Les deux méthodes de compostage les plus pratiquées sont le compostage en andains ou en tas, et le compostage en fosse.
Pour les matières premières, il suffit de disposer d’ordures ménagères, des matières végétales ou encore des déchets d'animaux, etc…
NB : Les déchets biodégradables (ordures ménagères) doivent être mélangés avec des déchets secs comme la paille ou la sciure de bois pour obtenir le bon mélange.

Comment apprendre ?

Fabriquer du compost ne demande pas une formation académique particulière. La méthode la plus rapide est de suivre des tutoriels en ligne, qui renseignent sur comment fabriquer différents types de composteurs et différentes stratégies pour fabriquer son compost. Il faut évidemment se former sur la gestion des sites de déchets, la gestion de la chaîne d'approvisionnement, de distribution, de recyclage des ordures et de management environnemental.

Combien faut-il pour se lancer ?

Le compost est un engrais qu’on peut produire facilement avec peu de moyens. La fabrication artisanale du compost ne nécessite pas vraiment un investissement du fait de l’abondance et de la disponibilité des matières premières. Mais pour une production industrielle, il faut prévoir un site, l’achat du matériel de base comme les moyens de transport, les machines ou outils pour le tri et le broyage des déchets. Le budget peut aller de 200 euros à 100 000 euros en fonction de la taille de l’entreprise qu’on veut créer.

Quel matériel ou équipement ?

Pour fabriquer du compost, on n’a pas besoin d’un matériel coûteux. Il faut :
• Une brouette pour transporter les déchets jusqu’au tas de compost,
• Un récipient de petite taille pour récupérer les déchets de la maison,
• Un broyeur pour couper les déchets en petits morceaux et faciliter le travail de fermentation des micro-organismes (on peut aussi les découper à la machette),
• Un ou deux bacs à compost,
• Une fourche pour remuer et aérer régulièrement le tas de fumier,
• Un thermomètre de couche pour observer l’évolution de la température du compost (les thermomètres spécialisés indiquent la température au centre du tas de compost. Si la température est trop élevée, il faut aérer le compost. A l’inverse si elle est trop basse, il faut rajouter de la matière organique fraîche afin d’actionner l’activité des bactéries,
• Une bâche pour protéger le tas des intempéries (en cas de fortes pluies, grands froids, un tamis pour obtenir un compost bien homogène à la fin du processus de fabrication).

Le site (3000 m² pour une entreprise industrielle) peut être aménagé comme suit :

• Une zone de réception et pesage des déchets,
• Une table de tri
• Une zone de fermentation en andains ou tas (tas de 2 à 5 m3)
• Une zone de maturation
• Une zone de tamisage et mise en sacs,
• Un hangar de stockage du matériel et du compost prêt à la vente,
• Une zone d’expérimentation du compost sur cultures locales.

Où s’approvisionner ?

Les matières premières sont constituées d’ordures biodégradables comme les déchets de nourriture et de cultures. On peut donc facilement s’approvisionner auprès des ménages, des agriculteurs, ou dans les poubelles. On peut nouer des partenariats avec ces ménages et agriculteurs pour assurer un stock fréquent.

Comment trouver des clients ?

On peut trouver les clients au niveau local ou international en fonction de la taille de notre activité. La clientèle est généralement constituée des agriculteurs et des entreprises qui cultivent ou exportent les productions alimentaires. Il peut être utile de diversifier ses sources de revenus par un partenariat public-privé pour le traitement des déchets. 

A quel volume/moment devient-on rentable ?

L'engrais est généralement vendu sur le marché à un prix compris de 3 à 8 euros le sac de 50kg. L’activité devient rentable à partir d’une production d’environ 1500 tonnes de déchets par an, pour une production de 160 tonnes de compost. Si l’on souhaite produire du compost pour les agriculteurs d’une petite communauté, on peut traiter 5000 tonnes de déchets pour environ 700 tonnes de compost par an.

Vidéo sur comment fabriquer son composteur
Vidéo sur comment faire un bon compost
Les étapes pour démarrer le compostage

Aïsha Moyouzame


 
GESTION PUBLIQUE

5 pays africains disposent du potentiel nécessaire pour faire face aux défis de la quatrième révolution industrielle (BAD)

UEMOA : le Mali boucle une levée de 33 milliards FCFA sur le marché des titres publics

Standard Chartered Bank s’engage à investir 75 milliards $ dans l’action climatique d’ici 2024

Niger : 1,6 million d’enfants ont besoin d’une aide humanitaire (Unicef)

 
FINANCE

La Banque centrale sud-africaine veut céder ses 50 % de parts détenues dans le capital d’African Bank Holdings Limited

Afrique du Sud : MultiChoice envisage de lancer un fonds spécial d’innovation dans le domaine de la vidéo

Baisse de 85 % du chiffre d’affaires du tunisien Electrostar, au 4e trimestre 2019

Une monnaie unique pour les 15 États membres de la CEDEAO est peu probable à moyen terme, selon Standard & Poors

 
AGRO

Afrique du Sud : l’expropriation foncière sans compensation serait désastreuse pour l’économie (Mike Pompeo)

Criquets pèlerins : l’USAID débloque 8 millions $ en faveur de l’Afrique de l’Est

Bénin : le prix minimum du kilogramme de noix de cajou fixé à 325 Fcfa en 2019/2020

Kenya : les fabricants d’aliments pour animaux plaident pour une entrée du maïs jaune en franchise de droits

 
ELECTRICITE

Ouganda : China Energy construira une centrale solaire photovoltaïque de 500 MW

Il faudra attendre encore « des mois » avant un accord définitif sur le GERD selon Mike Pompeo

Afrique : ENGIE Africa s’apprête à connecter 4 millions de personnes dans 9 pays grâce à l’off-grid solaire

Algérie : le projet Desertec relancé avec l’appui de l’expertise allemande

 
HYDROCARBURES

Cameroun : le puits NJOM-3 de Tower Resources sera foré au mois de juin

Maroc : Predator va mobiliser une plateforme de forage sur les permis Guercif I, II, III et IV

TGS achève le programme SN-UDO-19 et démarre une nouvelle étude des fonds marins sénégalais

Gabon : un nouveau puits de Vaalco entrecoupe des sables bitumineux de bonne qualité au Sud-Est d’Etame

 
MINES

Zimbabwe : le gouvernement veut retirer les permis miniers de certaines compagnies pour redevances impayées

Angola : Pensana veut transformer en aval le concentré de terres rares produit à Longonjo

Namibie : AfriTin expédie les premières tonnes de concentré d’étain d’Uis vers la Thaïlande

La Côte d’Ivoire ouvre sa quatrième école d’artisans miniers dans le cadre de la lutte contre l’orpaillage clandestin

 
TELECOM

Orange Tunisie et l’association Shanti lancent la plateforme elmensej.tn de promotion des artisanes de la région de Nefta

Nigeria : la NCC et Nipost sont favorables à une collaboration numérique

Huawei ICT Competition : le Cameroun lance son premier concours national

Gambie : Africell annonce un investissement de 6 millions $ pour moderniser son réseau Internet

 
TRANSPORT

Inauguration des nouvelles infrastructures de Congo Terminal à Pointe-Noire

Le Ghana recevra 50 ponts en acier de la République tchèque cette année

Le Zimbabwe débloque 1,5 million de dollars pour la livraison de 100 wagons de fabrication russe

Aéroport d’Abidjan : le gouvernement ivoirien va s'assurer de la destruction des bâtisses illégales sur 200 m

 
MULTIMEDIA

Débat : Pour ou contre cette nouvelle périodicité de la CAN ?

"Des présidents font 3, 4, 5 mandats, mais quand c'est le cas de la Guinée, ça devient un scandale" Alpha Condé (Vidéo)

Le coût de la vie dans 19 pays africains (Infographie)

Moussa Faki a dénoncé une marginalisation de l'Afrique sur les questions qui la concernent, lors du dernier Doha Forum (Vidéo)

 
FORMATION

Algérie : le gouvernement annonce une réforme de l’enseignement supérieur qui entrera en vigueur, d’ici septembre 2020

L’Institut africain des sciences mathématiques propose des bourses pour son Master en intelligence artificielle

Rwanda : le gouvernement veut créer un Fonds pour la formation technique et professionnelle financé par les salariés

L’UVED lance un cours en ligne sur les métiers de la transition écologique

 
COMM

Congo : le ministre de la Communication rassure les employés de la chaîne Africanews

Algérie : pour les autorités, il est temps de réglementer la presse audiovisuelle et les médias électroniques

MultiChoice renouvelle son partenariat avec Viacom pour diffuser les chaînes de l’éditeur

Éthiopie : inquiétudes sur l’impact de la nouvelle réglementation de la radiodiffusion sur la liberté d'expression