Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Fabriquer et vendre de l’engrais naturel

  • Date de création: 10 janvier 2020 14:21

 (Agence Ecofin) - L’agriculture est le moyen de subsistance le plus important pour une grande partie de la population africaine. En effet, plus de 60 % du continent dépent du secteur agricole. Il est donc nécessaire de trouver les moyens pour améliorer la production. Créer une entreprise qui commercialise de l’engrais naturel (compost) peut être une activité rentable, surtout que la demande d’engrais est en hausse dans certains pays d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale, à cause des cultures d’exportation comme le cacao et le café.

Les connaissances nécessaires

Pour se lancer dans le compostage, il faut savoir fabriquer les outils de production comme le composteur, et avoir des connaissances sur la fabrication du compost. Les deux méthodes de compostage les plus pratiquées sont le compostage en andains ou en tas, et le compostage en fosse.
Pour les matières premières, il suffit de disposer d’ordures ménagères, des matières végétales ou encore des déchets d'animaux, etc…
NB : Les déchets biodégradables (ordures ménagères) doivent être mélangés avec des déchets secs comme la paille ou la sciure de bois pour obtenir le bon mélange.

Comment apprendre ?

Fabriquer du compost ne demande pas une formation académique particulière. La méthode la plus rapide est de suivre des tutoriels en ligne, qui renseignent sur comment fabriquer différents types de composteurs et différentes stratégies pour fabriquer son compost. Il faut évidemment se former sur la gestion des sites de déchets, la gestion de la chaîne d'approvisionnement, de distribution, de recyclage des ordures et de management environnemental.

Combien faut-il pour se lancer ?

Le compost est un engrais qu’on peut produire facilement avec peu de moyens. La fabrication artisanale du compost ne nécessite pas vraiment un investissement du fait de l’abondance et de la disponibilité des matières premières. Mais pour une production industrielle, il faut prévoir un site, l’achat du matériel de base comme les moyens de transport, les machines ou outils pour le tri et le broyage des déchets. Le budget peut aller de 200 euros à 100 000 euros en fonction de la taille de l’entreprise qu’on veut créer.

Quel matériel ou équipement ?

Pour fabriquer du compost, on n’a pas besoin d’un matériel coûteux. Il faut :
• Une brouette pour transporter les déchets jusqu’au tas de compost,
• Un récipient de petite taille pour récupérer les déchets de la maison,
• Un broyeur pour couper les déchets en petits morceaux et faciliter le travail de fermentation des micro-organismes (on peut aussi les découper à la machette),
• Un ou deux bacs à compost,
• Une fourche pour remuer et aérer régulièrement le tas de fumier,
• Un thermomètre de couche pour observer l’évolution de la température du compost (les thermomètres spécialisés indiquent la température au centre du tas de compost. Si la température est trop élevée, il faut aérer le compost. A l’inverse si elle est trop basse, il faut rajouter de la matière organique fraîche afin d’actionner l’activité des bactéries,
• Une bâche pour protéger le tas des intempéries (en cas de fortes pluies, grands froids, un tamis pour obtenir un compost bien homogène à la fin du processus de fabrication).

Le site (3000 m² pour une entreprise industrielle) peut être aménagé comme suit :

• Une zone de réception et pesage des déchets,
• Une table de tri
• Une zone de fermentation en andains ou tas (tas de 2 à 5 m3)
• Une zone de maturation
• Une zone de tamisage et mise en sacs,
• Un hangar de stockage du matériel et du compost prêt à la vente,
• Une zone d’expérimentation du compost sur cultures locales.

Où s’approvisionner ?

Les matières premières sont constituées d’ordures biodégradables comme les déchets de nourriture et de cultures. On peut donc facilement s’approvisionner auprès des ménages, des agriculteurs, ou dans les poubelles. On peut nouer des partenariats avec ces ménages et agriculteurs pour assurer un stock fréquent.

Comment trouver des clients ?

On peut trouver les clients au niveau local ou international en fonction de la taille de notre activité. La clientèle est généralement constituée des agriculteurs et des entreprises qui cultivent ou exportent les productions alimentaires. Il peut être utile de diversifier ses sources de revenus par un partenariat public-privé pour le traitement des déchets. 

A quel volume/moment devient-on rentable ?

L'engrais est généralement vendu sur le marché à un prix compris de 3 à 8 euros le sac de 50kg. L’activité devient rentable à partir d’une production d’environ 1500 tonnes de déchets par an, pour une production de 160 tonnes de compost. Si l’on souhaite produire du compost pour les agriculteurs d’une petite communauté, on peut traiter 5000 tonnes de déchets pour environ 700 tonnes de compost par an.

Vidéo sur comment fabriquer son composteur
Vidéo sur comment faire un bon compost
Les étapes pour démarrer le compostage

Aïsha Moyouzame


 
GESTION PUBLIQUE

Le Togo déploie des laboratoires mobiles à l'intérieur du pays pour dépister les cas d’infection

Les femmes et la « gig economy » digitale : mêmes problèmes, mêmes inégalités

7 pays accordent au Cameroun la suspension du service de sa dette, conformément à l’initiative du G20

Egypte: le gouvernement va déduire 1% du salaire des fonctionnaires pour faire face au coronavirus

 
FINANCE

African Guarantee Fund apporte une réponse aux impacts économiques du COVID-19

En réponse au coronavirus, le FMI a déjà augmenté la dette de l'Afrique de 13 milliards $ supplémentaires

HSBC et la SFI mobilisent 474 millions $ pour l’adaptation au changement climatique dans les pays en voie de développement

Maroc: les banques sous pression, 34% des ménages affirment n’avoir aucune source de revenus avec le confinement

 
AGRO

Cargill va mettre en place une traçabilité complète de sa chaîne d’approvisionnement de cacao au Cameroun

Kenya : l’industrie floricole reprend progressivement ses activités

Afrique du Sud : la volaille américaine poursuit sa percée

Criquets pèlerins : la Banque mondiale apporte un soutien de 500 millions $ aux pays affectés

 
ELECTRICITE

Le Niger recadre l'attribution des licences dans le secteur de l'énergie électrique

EIG Global Energy Partners crée un fonds de 1,1 milliard $ pour le développement des énergies renouvelables

Zambie : la Power China construira 600 MW de centrales solaires pour 548 millions $

Algérie : les autorités prévoient de construire 3 milliards $ de centrales solaires

 
HYDROCARBURES

Afrique du Sud : Sasol s’attend à une baisse d’au moins 20 % de ses bénéfices pour l’ensemble de l’année

Selon un juge londonien, l’Angleterre n’est pas compétente pour statuer sur l’affaire OPL 245

Nigéria : l’armée démantèle des sites de raffinage illégal de pétrole d’une capacité de 14 434 b/j

Le Soudan propose au Soudan du Sud un échange carburant contre pétrole brut

 
MINES

Zambie : Volt Resources acquiert un nouveau projet aurifère pour 4 millions de dollars

Ghana : Golden Star place 60 employés en quarantaine après la découverte de deux cas positifs au coronavirus

Botswana : Galileo Resources finalise l’acquisition de plusieurs actifs de cuivre

Namibie : Deep South publie une « solide » évaluation économique préliminaire pour le projet de cuivre Haib

 
TELECOM

Le Rwanda se dote d’une agence spatiale dont l’entrée en service est prévue pour juillet

Zambie : MTN injecte 9,8 millions $ dans la mise à niveau de son réseau

Afrique du Sud : Naspers investit 100 millions de rands dans l'agritech

L’Angola accorde à Africell la 4e licence mobile du pays

 
TRANSPORT

Air France relance ses vols commerciaux vers le Cameroun dès le 25 mai

L’Angola et la Chine signent l’addenda au contrat de construction du nouvel aéroport international de Luanda

Le Cameroun automatise 14 de ses 44 postes de péage routier

20 millions de passagers ont été transportés entre la France et l’Afrique en 2019

 
MULTIMEDIA

A la rencontre de René Téwou, entrepreneur et évangéliste de l'exode citadin (Vidéo)

Un dispositif automatique de lavage des mains made in Cameroun (Vidéo)

Le marché de la tomate au Nigéria - (Infographie)

Le Bénin est le premier producteur africain de coton - (Infographie)

 
FORMATION

Maroc : inauguration de la première académie virtuelle dans le domaine de la santé

Guinée : INTEGRA lance un programme de formation en ligne pour 200 jeunes

Tchad : l’UNESCO forme les enseignants-chercheurs à l’ingénierie pédagogique en ligne

Tunisie : Gomycode et Tunisia Jobs lancent le programme « Re-skill, Up-skill » pour former 2000 développeurs

 
COMM

Sénégal : une minisérie prend le pari de sensibiliser la population sur la pandémie

Afrique francophone subsaharienne : le Discop va organiser un marché virtuel pour les acteurs du secteur audiovisuel de la région

Un fonds d’aide à la presse divise les journalistes gabonais

Afrique du Sud : l'éditeur musical Sheer Music Publishing racheté