Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Créer sa marque de café

Créer sa marque de café
  • Date de création: 07 décembre 2020 10:28

(Agence Ecofin) - Selon le Forum économique mondial, l'Afrique représente près de 12 % de la production mondiale de café, et ses grains sont particulièrement sollicités. La superficie arable avantageuse pour la culture du café pourrait augmenter la production du continent de plus de 2 millions de sacs chaque année. En outre, la demande de variétés de café africain est croissante en raison de la popularité des cafés de spécialité sur le marché mondial. La consommation du café, tournée vers le marché extérieur, offre une opportunité aux entrepreneurs africains de se frayer un chemin dans le secteur encore peu exploité de la consommation locale et intra-africaine.

Les connaissances nécessaires

La phase initiale consiste à se documenter sur les variétés et la disponibilité des grains de café verts, la capacité des machines de production, la torréfaction, le processus de fabrication, la logistique de production et les coûts de transport, etc. Pour cela, il est conseillé de se rapprocher des torréfacteurs locaux ou extérieurs, et de se renseigner sur les marques de café existantes. En parallèle, on doit organiser une dégustation de café pour de possibles améliorations, et collaborer avec un concepteur d'emballage pour finaliser le conditionnement de ses produits. L’activité commerciale quant à elle tient compte des éléments suivants : le réapprovisionnement des stocks, les commandes des clients, la logistique, le marketing, les ventes et le traitement des commandes.

Comment apprendre ?

Pour créer sa marque de café, l’obtention d’un diplôme n’est pas obligatoire. En revanche, on doit avoir une bonne expérience dans le domaine, en travaillant dans une industrie locale par exemple. La création officielle d’une marque de café demande en moyenne 2 années de préparation, consacrées à des recherches sur l'industrie du café, ses avantages et ses inconvénients, ainsi que la participation à des formations et séminaires. Il faut par ailleurs obtenir des informations sur le marché local pour dresser un plan d'affaires solide.

Quel budget pour se lancer ?

Si on n’a pas les moyens d’acheter les équipements de torréfaction, on peut se rapprocher des torréfacteurs locaux car cette étape nécessite d’importants investissements en matériel. Dans ce cas, les dépenses concerneront l’achat des matières premières, la location, l’emballage et le marketing de sa marque. On peut également obtenir un prêt auprès de sa banque ou réaliser une campagne de crowdfunding, à condition d’avoir un investissement personnel d’environ 30% des dépenses liées à la création de sa marque de café.

Quel matériel ou équipement ?

L’équipement basique pour une petite entreprise comprend une cave à café pour la réception du stock, un torréfacteur pour griller le café (capacité de 10 à 25 kg). On aura également besoin d’une trieuse, un moulin pour le broyage, une machine à empaquetage (dosette ou capsule), une operculeuse, des colorimètres pour contrôler la couleur du café, et des emballages.

Où s’approvisionner ?

Une étape incontournable pour créer sa marque de café consiste à identifier ses fournisseurs. En Afrique, les meilleurs producteurs de café sont l'Éthiopie, la Côte d'Ivoire, l'Ouganda, le Kenya, le Rwanda et la Tanzanie. De nombreux grossistes sont également identifiables par internet. Il est conseillé de tester plusieurs fournisseurs pour sélectionner les meilleures variétés de café.

Comment trouver des clients ?

Au début, on peut créer des pages sur les réseaux sociaux et y faire la publicité de sa marque de café, les caractéristiques de ses produits, les témoignages des premiers clients. Par la suite, on pourra proposer des promotions, des jeux, des récompenses pour les recommandations et des informations de l'industrie du café. En outre, on peut participer à des événements commerciaux au cours desquels on pourra parler à des prospects, constituer une liste de courriels, distribuer des échantillons gratuits et des prospectus. Enfin, on passera à l’annonce du lancement de sa marque de café par le biais de communiqués de presse en ligne. On peut également proposer un service de livraison dans les zones éloignées, et un service d’expédition des commandes au marché extérieur.

A quel moment/budget devient-on rentable ?

On peut proposer plusieurs parfums (vanille, chocolat, coco, miel, citron…) et une large gamme de cafés en capsules, en grains ou café moulu, en palette bio, en dosettes, etc. Si on collabore avec un torréfacteur et un concepteur d’emballage, on n’aura pas besoin d’acheter l’équipement pour sa première année d’exercice. Un kilogramme de café fournit environ 125 capsules, et est vendu entre 0,9 et 1,7 USD en fonction de la qualité. Pour une très petite entreprise individuelle, l’investissement initial (matières premières, marketing, et réseaux sociaux), peut s’élever à environ 5000 USD pour un chiffre d’affaires annnuel d’environ 24 000 USD à raison de 2000 USD par mois.

Aïsha Moyouzame



Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

RDC : signature d’un plan de départ des forces de la MONUSCO d’ici 2024

Togo : avec un taux de réussite de 92%, l’expérience des Maisons de Justice sera étendue sur tout le territoire

100 millions de dollars alloués à African Parks pour préserver la biodiversité en Afrique

Centrafrique : la Banque mondiale va injecter plus de 120 millions USD pour soutenir l’économie mise à mal

 
FINANCE

Installée à Lomé, la Banque de développement du Mali se présente au patronat togolais

Fonds boursiers: la rentabilité de retour en Afrique masque des risques et fragilités

Ecobank CI : chiffres d’affaires, résultats nets et … coût du risque en hausse au premier semestre 2021

La société de paiement australienne Zip Co s’apprête à racheter la fintech sud-africaine PayFlex

 
AGRO

En faillite, l’ex-filiale de Rougier au Cameroun, prend langue avec ses créanciers alors que des ex-salariés licenciés protestent

Pr Jacques François Mavoungou : « Au Gabon comme dans la sous-région, la filière manioc est menacée par les maladies »

Hausse mondiale des coûts : construire ensemble une chaîne de valeur de la banane juste et durable (Afruibana)

Subventions mondiales à l’agriculture : la FAO appelle à un changement de paradigme

 
ELECTRICITE

Mozambique : le gouvernement met en place une réglementation sur l’accès à l’énergie hors réseau

GERD : Le Conseil de sécurité de l’ONU appelle à la poursuite des négociations avec l’Union africaine

Zimbabwe : le gouvernement demande l’aide du Mozambique et de la Zambie pour combler le déficit énergétique

Afrique du Sud : FirstRand ne financera plus de centrales à charbon

 
HYDROCARBURES

Nigéria : 11 usines de gaz de pétrole liquéfié et 2 stations-service non autorisées fermées à Abuja

Nigeria : Dangote recherche un prêt pour financer sa méga raffinerie de pétrole

Libye : le gouvernement encourage le retour dans le pays des compagnies pétrolières occidentales

Egypte : meilleurs résultats pour la société publique d’exploitation des pipelines sur l’exercice financier 2020-2021

 
MINES

Longtemps boudé pour son passé, le nucléaire revient en grâce… pour le bonheur des producteurs africains d’uranium

Guinée : le colonel Doumbouya demande plus de « contenu local » dans le secteur minier

Le Ghana signe un accord de 1,2 milliard $ avec Rocksure International pour l’exploitation de la bauxite

Ouganda : aucun gramme d’or vendu en juillet, après l’instauration d’une taxe à l’export

 
TELECOM

Alphabet a réussi à connecter les deux Congo avec l’Internet à haut débit par laser

La Gambie sollicite l'expertise du Ghana pour développer son secteur des télécoms

Orange Tunisie, avec l’appui de la Fondation Orange, lance son appel à projets Villages pour l’année 2021

L’Angola s’est mis en quête d’un partenaire pour la gestion et l’exploitation des infrastructures d’Angola Telecom

 
TRANSPORT

Gabon : Kumar Mohan nommé directeur général du Nouveau Port International d’Owendo

Le Cameroun et le Nigéria désormais reliés par un pont de 408 m

Ghana : la première certification Green Terminal décernée à Meridian Port Services du port de Tema

La compagnie américaine United Airlines revient au Nigeria après 5 ans d’absence

 
ECHO

Magazine Investir au Cameroun : le cacao camerounais à la loupe

Investisseurs & Partenaires veut apporter des solutions de financement aux PME camerounaises

Via Ovétal, la Camerounaise Diane Njoya veut populariser les essences africaines dans le cosmétique

De retour du Gabon, Didier Raoult se déclare « très impressionné » par la qualité de la prise en charge Covid

 
FORMATION

RDC : l’arrimage au LMD sera effectif à la prochaine rentrée académique

5 écoles de commerce africaines parmi les 286 meilleures au monde (classement)

Maroc : le gouvernement lance « Campus connecté », un projet pour faciliter l’enseignement à distance

Le Rwanda annonce une académie spécialisée dans les drones

 
COMM

Cap-Vert : SPI/FilmBox lance un bouquet en partenariat avec Unitel T+

Instagram propose un nouvel outil pour découvrir des entreprises

La Côte d’Ivoire annonce une subvention pour le personnel des médias à la retraite dès fin septembre

Nigeria : les autorités annoncent la fin de la suspension de Twitter pour « très bientôt »

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Rencontre avec Florence Roux, créatrice de la marque IVINDO