Bientôt des « maisons de justice » au Togo pour promouvoir la conciliation et rapprocher la justice des citoyens

(Agence Ecofin) - Le gouvernement veut édifier sur toute l’étendue du territoire national des maisons de justice dont le fonctionnement reposera sur un acteur clé qu’est le médiateur ou le conciliateur. Son rôle sera d’amener les parties à trouver une solution à leurs différends, et ainsi d’éviter les longs et coûteux procès.

Ce lundi 12 février 2018, le ministre de la Justice Pius Agbetomey (photo) a échangé à Lomé avec les autorités administratives, les autorités judiciaires ainsi qu’avec d’autres acteurs, à propos du contexte de leur implantation. Le projet a vocation à enrayer trois obstacles majeurs à l’accès à la justice, à savoir la distance géographique entre les tribunaux et les justiciables, les barrières financières et administratives.

Par ailleurs, les délais de procédure, jugés excessivement longs, du fait de l’engorgement des tribunaux, n’encouragent pas à recourir à la justice classique.

Or, bon nombre d’affaires pourraient se régler sans procès. Le recours à des maisons de justice, conçues comme des modes alternatifs de règlement des conflits, devrait être une réponse appropriée à cette situation, de l’avis du ministre de la justice.

Player


Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits