Fatou Bensouda bientôt à la tête de la CPI

(Agence Ecofin) - Alors que le mandat de Luis Moreno Ocampo touche à sa fin, la Gambienne Fatou Bensouda semble être désignée comme prochaine procureur à la Cour pénale Internationale (CPI).

Les pays membres de la CPI l’ont choisie jeudi 1er décembre parmi 52 candidats. L’élection formelle n’aura lieu que le 12 décembre prochain mais l’ambassadeur du Liechtenstein à l’ONU, Christian Wenaweser, président du processus de sélection, a d’ores et déjà souligné que la Gambienne était désormais l’unique candidate.

Si Fatou Bensouda, actuellement procureur-adjoint de Luis Moreno Ocampo, est présentée comme « la plus compétente et la plus expérimentée », sa nationalité et plus largement son origine africaine portent un rôle symbolique fort pour une Cour qui enquête pour l’heure essentiellement sur le continent africain.

La Cour souffre en effet d’une mauvaise image quant aux choix des personnes visées par des poursuites. En effet les 7 enquêtes en cours concernent toutes le continent : l’Ouganda, La RD Congo, La République centrafricaine, le Soudan, le Kenya, la Libye et la Côte d’Ivoire.

Une source onusienne a déclaré que la future procureur se sentait prête à se charger d’autres dossiers en dehors de l’Afrique, comme le Yémen,  mais qu’une fois élue « elle continuerait à poursuivre les gens en Afrique si c’est en Afrique que des crimes continuent à être commis ».

Officiellement, Fatou Bensouda sera élue durant la prochaine Assemblée des Etats parties du 12 au 21 décembre à New York. Elle succèdera dès lors à Ocampo dont le mandat s’achève en juin 2012.

Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits