Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Côte d’Ivoire : 6 millions $ de la Corée du Sud pour le raccordement à l’eau potable au profit de 70 000 personnes

(Agence Ecofin) - Un accord de financement d’un montant de 3,5 milliards FCFA (environ 6 millions $) a été signé entre le ministre ivoirien de l’Hydraulique, Laurent Tchagba (photo, à droite), et le représentant résident de l’Agence coréenne de coopération internationale (KOICA), Park Wan Kyu (photo, à gauche), le 28 octobre dernier.

Cet accord entre la Côte d’Ivoire et la Corée du Sud a pour objectif d’amorcer la 2ème phase du projet de branchements sociaux de distribution d’eau potable, au profit de 70 000 personnes dans le district d’Abidjan.

Selon Laurent Tchagba, la deuxième étape de ce projet financé par la Corée, va permettre à 10 000 ménages, soit 70 000 personnes parmi les populations défavorisées de la commune de Koumassi, particulièrement du quartier Koumassi Grand Campement, d’être connectées au réseau d’eau public.

Il explique aussi que ce programme consiste à réaliser 35 km de canalisations et à organiser des ateliers de renforcement de capacités des bénéficiaires.

De plus, il précise que les branchements sociaux seront faits à partir de certains critères qui devraient permettre de toucher véritablement les populations les plus vulnérables. En ajoutant que chaque maison n’aura à payer que 10 000 FCFA (environ 17 $) au lieu de 167 000 FCFA (environ 288 $) pour se voir raccorder au réseau d’eau potable.

Notons que la 1ère phase de ce projet qui a eu lieu entre 2014 et 2016 a permis de financer 8 810 branchements dans les communes de Yopougon, Abobo et Koumassi, à hauteur de 1,5 milliard FCFA (environ 3 millions $).

Rappelons que ce projet de branchements sociaux de distribution d’eau potable fait partie intégrante d’un important programme d’investissement initié par les autorités ivoiriennes dénommé « Eau pour tous ». L’objectif de ce programme consiste à mettre un terme définitif aux pénuries d’eau que connait la Côte d’Ivoire. Ceci, en assurant un accès continu à l’eau potable à 100% de la population ivoirienne. Mais aussi, à travers la mise en place de mécanismes de gestion rationnelle et durable des ressources en eau disponibles, afin d’offrir un meilleur coût d’accès à l’eau potable à ces populations.

La première phase de ce programme qui s’étend de 2016 à 2020 nécessitera des investissements estimés à plus de 200 milliards FCFA (environ 364 millions $).

Notons, par ailleurs, que ce sont au total 1320 milliards FCFA (environ 2,4 milliards $) d’investissements qui seront nécessaires pour assurer un accès à l’eau potable à 100% de la population ivoirienne.

Flore Kacou 

Lire aussi:

18/09/2017 - Côte d’Ivoire : 2 milliards $ d’investissements seront nécessaires pour fournir l’eau potable à 100% de la population


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

La BRVM lance officiellement la diffusion de ses informations boursières sur la plateforme Refinitiv de Thomson Reuters

Sunu Capital et la firme américaine Axel Johnson Inc annoncés dans un investissement dans le secteur de la santé en Ouganda

AccorHotels va ouvrir 60 nouveaux établissements dans 14 pays africains au cours des quatre prochaines années

Maroc : Asma Invest prévoit une augmentation de capital à hauteur de 1,2 milliard de Dirhams pour soutenir son expansion dans les secteurs de l’éducation et des énergies

 
AGRO

Kenya Breweries pourrait accroître le prix de la bière Tusker si la pression fiscale augmente

Maroc : trois barrages seront édifiés dans le Nord afin d'améliorer l’approvisionnement en eau

Afrique du Sud : l’industrie bovine retrouve l’accès à 10 marchés d’exportation

Afrique du Sud : la perspective d’augmentation des droits de douane sur la volaille inquiète

 
ELECTRICITE

Egypte : une centrale solaire de 600 MW sera construite à l’Ouest du Nil selon le système des enchères

Nigeria : un tarif électrique reflétant les coûts est nécessaire pour plus d’investissements privés

Namibie : la libéralisation du secteur électrique sera effective dès septembre 2019  

Tanzanie : la puissance électrique sera multipliée par six, passant de 1 602 MW à 10 000 MW, d’ici à 2025

 
HYDROCARBURES

Sénégal / Mauritanie : Black & Veatch reçoit le top pour doter le FLNG Gimi de la technologie de liquéfaction PRICO

Algérie : le président par intérim limoge le patron de la société publique du pétrole et du gaz

Les perspectives de croissance du marché global du raffinage pétrolier s’appuient énormément sur la raffinerie de Dangote

L’ALSF accompagne le Rwanda dans la construction d’une centrale de 56 MW avec le méthane du lac Kivu

 
MINES

Côte d’Ivoire : le gouvernement octroie une licence d’exploration à IronRidge pour l’or de Zaranou

Le Congo exporte ses premières tonnes de minerai de fer

Guinée : la société guinéenne du patrimoine minier rattachée à la présidence

La BAD soutient la lutte contre le travail des enfants dans les mines de cobalt en RDC

 
TELECOM

Tunisie: le régulateur télécoms a initié une étude pour déterminer si le pays est prêt pour la 5G

Egypte: LG Electronics a discuté avec le ministre des Télécoms d’une éventuelle contribution à la fabrication locale de tablettes numériques

Nigeria : 7000 tours télécoms menacées de destruction par la NCAA pour défaut de licence

RD Congo : lancement du partenariat entre Vodacom et Ingenious City

 
COMM

Afrobytes IV : le 15 mai à la Station F, à Paris, 6 marchés africains seront présentés à l’écosystème mondial de la tech

Côte d’Ivoire : les autorités prévoient d'arrêter l’émission du signal analogique le 17 juin 2020

Contenu local africain : vers la naissance d’un modèle ougandais ?

Afrique subsaharienne : la CAF attribue les droits de diffusion en clair de la CAN 2019 à l’Union africaine de radiodiffusion

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance