Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

COP24 en Pologne : la BAD « plus que jamais résolue » à poursuivre la lutte contre le changement climatique en Afrique

  • Date de création: 18 décembre 2018 18:07

(BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT) - Si la COP24, le sommet mondial annuel sur le climat, fermait officiellement ses portes vendredi 14 décembre 2018, à Katowice, en Pologne, les négociations se sont poursuivies durant le week end, faute d’agrément quant aux modalités concrètes de l’application de l’Accord de Paris dès 2020 – qui vise à limiter le réchauffement à 2°C, voire 1,5°C, par rapport au niveau pré-industriel – par les 197 parties signataires.

Négociations serrées : des avancées timides, des négociateurs africains déterminés

Depuis deux ans, les 50 pays africains qui ont ratifié l'Accord de Paris­ mettaient l'accent sur la nécessité de bâtir un cadre concret et transparent pour la finance climatique. Aussi, les négociateurs africains – dont l’AGN qui bénéficie de l’appui de la Banque –, ont-ils négocié pied à pied, pour amener les pays développés, grands responsables du changement climatique, à tenir leurs engagements notamment. Ceux-ci doivent aider ceux-là à mener leur transition écologique – une solidarité scellée dans l’Accord de Paris, conclu en décembre 2015.

La Banque fidèle à son rôle de porte-parole de l’Afrique et de chef de file

La Banque africaine de développement, durant les deux semaines qu’a duré l’événement, a assumé son rôle : celui de premier défenseur des intérêts de l’Afrique et un soutien sans faille aux négociateurs africains ; celui de porte-parole des intérêts de l’Afrique, outre celui de diffuseur de connaissances, d’expérience et d’expertise. Ce, grâce aux quelques cinquante table-rondes et conférences organisées en son Pavillon, riches de l’intervention et des vues partagées par la trentaine d’experts divers que la Banque a dépêchés sur place pour traiter de la lutte contre le changement climatique dans tous ses volets et les différents secteurs concernés : eau et assainissement, agriculture et forêts, transports et urbanisation, dimension de genre et parité hommes-femmes, rôle de la société civile, rôle du secteur privé, météorologie et technologies ad hoc, énergies renouvelables, mise en œuvre des Contributions déterminées au niveau national

Chaque jour, du 3 au 14 décembre 2018, ce sont près de 200 personnes en moyenne qui sont venues assister aux événements organisés par la Banque – seule ou en collaboration avec d’autres partenaires. La Banque avait ouvert la COP24 sur la Journée de l’Afrique, organisée en collaboration avec l’Union africaine, la Commission économique pour l’Afrique de l’ONU et le NEPAD. Et elle a fermé les portes de son Pavillon, au dernier jour du sommet, sur un événement également symbolique : un débat qui a réuni de jeunes leaders, du continent et d’ailleurs, journalistes, experts et militants, tous acteurs de la lutte contre le changement climatique.

La Banque est plus que jamais résolue à poursuivre son travail de lutte contre le changement climatique en Afrique et son œuvre de plaidoyer pour en défendre les intérêts.

Lutter contre le changement climatique : ne surtout pas renoncer

« Nous voyons des femmes qui perdent leurs moyens de subsistance, nous voyons des enfants affamés, des communautés complètement réduites à néant par les tornades et les ouragans. C’est cela qui nous motive, qui est notre moteur, qui fait que nous allons redoubler d’efforts pour veiller à minimiser les effets néfastes du changement climatique sur nos communautés »,  ainsi déclaré ainsi Anthony Nyong (photo), directeur du Département changement climatique et croissance verte à la Banque, à la fin de la COP24. Et d’ajouter : « Nous continuerons de travailler avec ceux qui sont conscients de l’urgence et de la nécessité de répondre aux défis de l’Afrique, et c’est ce sur quoi nous allons nous concentrer. Afin de fournir au continent africain les ressources dont il a besoin, pour que le changement climatique ne réduise pas à néant les quelques progrès qu’il a réalisés. Nous voulons continuer à faire fructifier les acquis, et non pas en enregistrer de nouveaux, pour ensuite les voir détruits. »

Car l’urgence est là… Si la décision finale de la COP « insiste sur l’urgence d’une ambition accrue », elle ne précise aucun calendrier – ce qui n’est pas de meilleure augure pour les pays en développement en général, ni pour les pays africains en particulier, parmi les plus affectés au monde par les effets du changement climatique.

Rendez-vous est donc pris pour la COP25, qui se tiendra au Chili.

Pour la Banque africaine de développement, la « lutte » se poursuit et elle est résolue à rester sur la ligne de front. Toujours pour défendre les intérêts de ses 54 États membres et de leurs populations.

#AfricaCOP24

Pour de plus amples informations, rendez-vous sur notre site web dédié : www.cop24afdb.org


 
FINANCE

Swedfund apporte un appui financier à deux entreprises de soins de santé de Madagascar et du Nigeria

Cofina, leader africain de la mésofinance, signe avec Proparco un partenariat pour soutenir les PME ivoiriennes et sénégalaises

Maroc : les contre-performances sur la Bourse de Casablanca seront suivies de près par les sociétés d’assurance en 2020

Kenya Commercial Bank a rapporté 558 millions $ de ressources dans les caisses publiques kényanes

 
AGRO

Afrique du Sud : « les conséquences du confinement sur l’industrie du vin sont irréparables » (VinPro)

Ces innovations technologiques qui transforment le secteur agricole africain

Cameroun : Sitrabacam va investir 6 millions $ dans l’extension de sa minoterie à Douala

Zambie : la production de maïs atteint le record de 3,4 millions de tonnes en 2019/2020

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud : Une entité publique propose à l’Eskom de convertir 5 milliards $ d’obligations en actions

Côte d’Ivoire : la production électrique a crû de 6 % en 2019 par rapport à 2018

L’Objectif du Développement Durable numero 7, l’accès universel à l’énergie en 2030 ne sera pas atteint

Madagascar : le fonctionnement optimal du futur barrage de Volobe serait menacé par la dégradation de la forêt

 
HYDROCARBURES

Chevron va réduire de 10 à 15 % ses effectifs mondiaux

La société publique angolaise du pétrole exécute un accord d’amodiation sur un bloc important à Cuba

Ouganda : le chinois CNOOC choisit de ne pas exercer son droit de préemption dans la transaction Tullow-Total

Energie : le parlement du Niger valide la ratification d'un mémorandum avec la Turquie

 
MINES

Cameroun : le groupe britannique BWA élargit son portefeuille d’exploration minière

Côte d’Ivoire : le projet aurifère Napié suscite l’appétit des investisseurs sur la bourse australienne

Namibie : le développement du projet de lithium Karibib nécessitera un investissement de 139 millions $

Côte d’Ivoire : les ressources du projet de cuivre-nickel Samapleu peuvent être exploitées sur 20 ans (étude)

 
TELECOM

Afrique du Sud : les autorités offrent 30 Go gratuits d’internet aux étudiants pour une période de 3 mois

En Afrique, l'Algérie, le Nigeria et la Tunisie trustent la tête des cyberattaques sur mobile au 1er trimestre 2020

MainOne choisi par le gouvernement du Burkina Faso et la Banque Mondiale pour fournir des services de connectivité

Cameroun : le syndicat des employés de Viettel programme une grève illimitée dès le 7 juin

 
TRANSPORT

Le projet du port sec de Ferkessédougou : une priorité pour le ministre ivoirien de l’Intégration africaine

Nigeria : le métro léger de Lagos entrera en service au deuxième trimestre 2022

Kenya Airways : plus de 5 millions de passagers transportés en 2019

La livraison du pont de Kazungula reliant le Botswana à la Zambie est maintenue pour 2020

 
ENTREPRENDRE

Ghana : Isaac Sesi, 27 ans, conçoit un appareil qui limite les pertes après récolte

Au Burkina Faso, une famille de fermiers associe fruits et légumes sur un même sol pour cultiver sans pesticides

Airbus Africa Community, une initiative appuyée par le Conseil présidentiel pour l’Afrique dans la lutte contre la Covid-19

Le PNUD lance un appel à nominations pour la deuxième édition d'un programme d'appui aux entrepreneurs

 
MULTIMEDIA

Les chiffres de l'industrie du mobile money en Afrique (2019) - Infographie

Des compagnies aériennes sur la piste des carburants dépourvus de CO2 (Vidéo)

Cette jeune nigériane de 26 ans est devenue millionnaire grâce à la production de poissons (Vidéo)

En chiffres, les causes de décès dans le monde sur la période du 1er janvier au 1er mai 2020 (Infographie)

 
FORMATION

Le projet de mobilité en génie biomédical africain propose des bourses aux étudiantes et personnel des universités

Maroc : le gouvernement s’engage avec IBM pour offrir des formations aux chercheurs d’emploi

Le gouvernement sud-africain propose un programme de formation en économie du développement aux Africains

La Sorbonne lance un master en urbanisme en partenariat avec l’Ecole d’architecture de Casablanca

 
COMM

Nigeria : le régulateur sanctionne trois radios pour avoir diffusé de fausses informations sur la Covid-19

Afrique francophone subsaharienne: le Discop lancera une chaîne YouTube pour former à l'audiovisuel et au cinéma

Nigeria : un producteur de contenu local accuse la chaîne britannique Sky TV de violation de droits d'auteur

Afrique : l’évènementiel se tourne vers le virtuel