Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Canada, prêt à augmenter de 1,1 milliard de dollars sa souscription au capital exigible de la BAD

  • Date de création: 15 avril 2019 17:55

(BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT) - La Banque africaine de développement salue l’annonce du gouvernement du Canada, faite vendredi 12 avril 2019 à Washington, se déclarant prêt à augmenter temporairement sa souscription à son capital exigible d’une somme allant jusqu’à 1,1 milliard de dollars.

L’annonce de ce partenaire de longue date de la Banque a été faite par Maryam Monsef, ministre du Développement international et ministre des Femmes et de l’Égalité des genres du Canada, en marge des Réunions de printemps de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international. Les gouverneurs de la Banque doivent maintenant se prononcer.

« Je suis heureuse de dire qu’aujourd’hui, le Canada fait la preuve de son engagement envers les pays africains et de la confiance qu’il accorde à la Banque africaine de développement en annonçant que le pays apportera temporairement jusqu’à 1,1 milliard de dollars au capital exigible de l’institution, selon ses besoins », a déclaré Maryam Monsef devant les corps diplomatiques en poste à Washington et les gouverneurs de la Banque – dont David Stevenson, qui représente le Canada, la Chine, la Corée, la Turquie et le Koweït –, ainsi que les directeurs généraux. Des membres de la haute direction de la Banque étaient également présents.

Le capital exigible fait office de garantie pour les actionnaires, à qui la Banque africaine de développement peut faire appel, si besoin, pour faire face à ses obligations sur fonds empruntés. 

Cette annonce intervient un jour après la réunion des gouverneurs de la Banque venus à Washington dans le but d’y poursuivre les discussions sur une 7e augmentation générale de son capital (AGC).

« La Banque africaine de développement est un partenaire privilégié du Canada et nous sommes déterminés à soutenir ses pays membres africains. Le Canada et les Canadiens sont fiers de leur longue tradition de partenariat et de collaboration avec l’Afrique », a poursuivi Maryam Monsef. Le Canada est décidé à faire en sorte que « pas moins de 50 % de l’aide bilatérale au développement soient consacrés à l’Afrique subsaharienne d’ici à 2021-2022 », a-t-elle précisé.

Pour le président de la Banque, Akinwumi Adesina, « l’engagement et le soutien du Canada représentent un énorme coup de pouce à l’institution. La Banque sera en mesure de renforcer sa notation triple A et d’augmenter les prêts qu’elle octroie à ses pays membres parallèlement aux discussions en cours entre tous les actionnaires en vue d’une augmentation générale du capital ». « Votre annonce témoigne clairement de la grande confiance que le Canada accorde à la Banque africaine de développement », a-t-il ajouté, en remerciant le Premier ministre, Justin Trudeau, pour son soutien indéfectible.

Maryam Monsef a appelé les autres pays membres du Groupe de la Banque africaine de développement, que les agences de notation créditent d’un triple A, à se joindre au Canada pour souscrire temporairement au capital exigible de la Banque. « J’espère sincèrement que cette annonce facilitera les négociations sur l’augmentation générale du capital et contribuera à soutenir vos efforts. Le Canada est à vos côtés ».

Lors d’une réunion bilatérale de suivi, Maryam Monsef et le président Adesina ont discuté des valeurs et des intérêts communs en matière d’égalité des sexes et d’amélioration de l’accès des femmes aux financements, ainsi que des enjeux relatifs au changement climatique et aux énergies renouvelables.

Membre – donc actionnaire – du Groupe de la Banque africaine de développement depuis janvier 1983, le Canada a participé à toutes les augmentations générales de capital de la Banque. En 2010, au cours de la période de négociations sur la 6e AGC, le pays avait injecté un capital exigible temporaire, une décision qui avait permis à la Banque de continuer d’apporter son soutien aux pays membres régionaux au lendemain de la crise financière internationale.

Au 30 juin 2018, le capital total souscrit par le Canada s’élevait à 3,5 milliards de dollars américains, dont 252 millions de dollars versés et 3,22 milliards de dollars en capital exigible. Le Canada figure ainsi au 4e rang des pays membres actionnaires non africains de la Banque.

26556 in Agency trade finance BAD 


 
FINANCE

Partenariat entre NSIA Banque CI et Addoha pour l’acquisition de logements

Le tunisien Land’Or clôture l’année 2019 avec des ventes à l’export en baisse de 25 % et un chiffre d’affaires en léger repli

Crédit Suisse insiste, le Mozambique lui est redevable de 622 millions $ et doit les rembourser

Plusieurs gouvernements d'Afrique subsaharienne feront face à des défis de liquidité en 2020 et les banques locales ne pourront pas suivre

 
AGRO

Mozambique : le Royaume-Uni accorde 40 millions de livres en faveur de l’agriculture

La Côte d’Ivoire accueillera la 6e édition de la Convention mondiale du cajou du 12 au 14 février

La Côte d’Ivoire sollicite l’appui de la Banque mondiale pour juguler la culture illégale du cacao

Excellent bilan d’étape de la relance de la société « CotonChad »

 
ELECTRICITE

RDC : l’espagnol ACS se retire du projet d’Inga III (11 000 MW)

Côte d’Ivoire : Globelec a mobilisé les 264 millions € nécessaires pour porter la capacité d’Azito à 713 MW

RDC : BBOXX ambitionne de doubler le taux d’électrification nationale d’ici à 2024 grâce aux solutions solaires off-grid

Afrique : une opportunité économique de 24 milliards $ par an à saisir sur le marché du off-grid solaire

 
HYDROCARBURES

Libye : la production pétrolière est désormais réduite à zéro, des pertes de 77 millions de dollars par jour

Égypte : la baisse du prix du gaz contraint le gouvernement à privilégier les ventes sur le long terme

Botswana : Tlou Energy dans le doute sur le méthane de houille de Lesedi

Erdogan annonce que la Turquie mènera des activités d’exploration pétrolière en Somalie

 
MINES

Afrique du Sud : Samancor Chrome envisage de licencier plus de 2000 travailleurs sur ses sites miniers

Le Ghana veut revoir le processus de paiement des redevances des compagnies minières

Sénégal : le gouvernement renouvelle le permis d’exploration aurifère Dalafin

Le britannique BDO LLP remporte le marché relatif à l’élaboration des rapports 2017 et 2018 de l’ITIE, au Togo

 
TELECOM

Maroc : Huawei veut introduire la 5G dans le pays

Algérie : Ooredoo a confié la modernisation de son réseau télécoms à SIAE Microelettronica

Tanzanie : 656 091 cartes SIM déjà déconnectées, et ce n’est que le début

Cameroun : Ericsson sponsorise l’incubation internationale de trois projets TIC

 
TRANSPORT

Lutte contre la piraterie maritime au Bénin : le port de Cotonou prend 10 mesures pour renforcer la protection des navires en escale

Au Niger, le Conseil national de régulation du secteur des transports, mis sur pied en 2019, démarre ses activités

Le Zimbabwe entame la réfection de l’autoroute Harare-Beitbridge de 582 km

Ghana : le Royaume-Uni offre 47 millions d’euros pour les travaux d'extension de l'aéroport de Kumasi

 
ENTREPRENDRE

Rwanda : Ange Mukagahima commercialise des produits dérivés du potiron

RD Congo : UbizCabs, un service de taxis conduits par des femmes le jour et par des hommes la nuit

Abdoulaye Gackou conçoit des boîtes solaires pour électrifier les zones rurales du Mali

Niger : Azima Ibrahim fabrique du thé naturel à partir des feuilles de Moringa

 
MULTIMEDIA

#LesEclairagesDEcofin : le Brexit... quelle incidence sur l'Afrique ? (Vidéo)

Le corridor routier Lagos-Abidjan, long de plus de 1 000 km, démarrera d’ici 2 ans (#Lechiffredujour)

Adoyi Essowavana présente le big bang fiscal en cours au Togo (Vidéo)

« A chaque fois qu’un Etat demandera à l’armée française de ne plus être là, nous le quitterons », Emmanuel Macron (vidéo)

 
FORMATION

France université numérique propose un cours en ligne grand public de l’Université de Liège sur les techniques d’irrigation

Algérie: le nouveau ministre de l'Enseignement supérieur veut remettre en cause l'adoption de l'anglais comme langue de formation

Le Fonds Dag Hammarskjöld pour les journalistes ouvre son programme de bourses aux professionnels des pays en développement

Au Kenya, le gouvernement investit 11,8 millions de dollars dans la formation en technologie alimentaire et en hôtellerie

 
COMM

Facebook Africa présente ses ambitions pour l’Afrique francophone en 2020

Tunisie : le radiodiffuseur public envisage de lancer au moins une nouvelle chaîne de télévision

Orange va créer un magazine TV dédié à la célébration de la culture africaine

La saison 3 de The Voice Afrique francophone débute le 15 février prochain

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance