Le Togo devient membre de l’Africa Finance Corporation, principal investisseur dans les infrastructures en Afrique

Le Togo devient membre de l’Africa Finance Corporation, principal investisseur dans les infrastructures en Afrique

(Agence Ecofin) - Lundi dernier, le Togo a signé son adhésion à l’Africa Finance Corporation (AFC), une institution multilatérale qui finance le développement des infrastructures en Afrique.

Le pays devient ainsi le 20e membre de l’organisation panafricaine. L'adhésion du Togo à l'AFC en fait également le 12e État membre d'Afrique de l'Ouest après le Nigeria, la Guinée-Bissau, le Ghana, le Sierra Leone, la Gambie, le Liberia, la Guinée, le Tchad, le Cap-Vert, le Bénin et la Côte d'Ivoire.

« Nous sommes heureux de devenir membre de l'AFC », s’est réjoui Robert Dussey (photo à droite), le Chef de la diplomatie togolaise. Et de poursuivre : « en sa qualité de l'un des plus grands organismes de financement et de développement des infrastructures en Afrique, l'AFC est un partenaire majeur très bien placé pour assister le Togo dans la réalisation de ses objectifs d'investissement, améliorer la qualité de ses infrastructures et lui permettre d'accélérer son développement économique par le biais d'une intégration régionale au profit de tous nos concitoyens. »

Sani Yaya, le ministre des finances abondera dans le même sens : « il est essentiel pour nous de faire du développement des infrastructures, une priorité de notre Plan national de développement 2018 - 2022. Nous sommes conscients des défis et contraintes techniques auxquels nous devrons faire face avec l'aide de partenaires internationaux tels que l'AFC, avec sa cote d'évaluation et son empreinte panafricaine, pour nous épauler dans la mise en place du PND. »

Adopté en août dernier, le Plan national de développement (PND 2018-2022) d’un coût global de plus de 4000 milliards FCFA (5,4 milliards $) donne une place importante au développement des infrastructures extractives, logistique, routière, d’énergie, et de télécommunications. L’AFC qui investit dans ces secteurs se dit prêt à accompagner techniquement et financièrement le pays d’Afrique de l’Ouest dans la mise en œuvre de ce « programme ambitieux visant à moderniser l’économie, et en particulier les infrastructures ». « En tant qu'investisseur africain leader du secteur, nous sommes prêts à accompagner le Togo dans le financement et le développement de ses infrastructures. », a promis Samaila Zubairu (photo à gauche), Président-directeur général de l'AFC. 

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique