Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Maroc va lancer sa première usine d’armement en partenariat avec le belge Mecar et le britannique Chemring

  • Date de création: 27 août 2016 18:25

(Agence Ecofin) - Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum, le Maroc va lancer prochainement sa première usine de fabrication d’armement. Dénommé MCR Technologies, il s’agira d’une joint-venture avec le belge Mecar (aujourd’hui détenu par le français Nexter) et le britannique Chemring.

A travers ce projet, MCR Technologies se chargera de fabriquer et distribuer une large gamme de munitions et garantira un transfert de technologies au profit des Marocains. Mecar et Chemring étant des entreprises spécialisées dans la fabrication de munitions moyennes et lourdes, allant de celles pour fusils mitrailleurs aux obus de 106mm pour chars ou d’obus de mortiers de 120mm.

D’un cout global de 300 millions de dirhams (31 millions $), cette usine, dont le Maroc détiendra 10% du capital, sera bâtie sur une superficie de 1000 hectares. Toutefois, aucune information sur le site précis de l’usine n’a encore été communiquée.

Par ailleurs, tout en permettant au Maroc de réduire la facture de ses importations en matériels de défense, cette usine contribuera à réduire l’écart avec son voisin algérien. En effet, l’Algérie a signé récemment un accord de partenariat industriel et commercial avec le groupe italien Leonardo-Finmeccanica (SPA-Italie) pour la fabrication d'hélicoptères légers et moyens sur le site industriel d'Aïn Arnat, à Setif.

A noter également que l’Institut international de recherches sur la paix de Stockholm (SIPRI), le Maroc et l’Algérie constitue les deux plus gros importateurs d’armes en Afrique. S’octroyant respectivement 26% et 30% des commandes totales d’armes sur le continent de 2011 à 2015. Le Maroc ayant, sur la même période, augmenté de 528% ses importations d’armes avec, entre autres, l’acquisition de 150 chars américains M1A1 Abrams. Enfin, selon le site spécialisé Strategic Defense Intelligence, le Royaume Chérifien dépensera 221 milliards de dirhams (22 milliards $) en armement de 2015 à 2019.

Il convient, par ailleurs, de rappeler qu’en janvier dernier, le quotidien Al Massae rapportait que, suite à un accord, l’Arabie Saoudite s’est engagée à financer le projet de mise en place d’une industrie militaire au Maroc à hauteur de 22 milliards $ sur la période 2016 à 2019. Les géants Bombardier, Airbus et Thales avaient également été annoncés pour accompagner ce projet en le dotant des infrastructures et des technologies nécessaires.


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Afrique du Sud: les plans de sauvetage des entreprises publiques menacent d'accroître considérablement le déficit budgétaire en 2020

Top 10 des pays africains les plus compétitifs en matière de voyage et de tourisme, selon le World Economic Forum

Le Cameroun a besoin de plus de 5,9 milliards $ pour reconstruire les régions anglophones en crise (RDPC)

Le Togo met en place un organisme de mise en œuvre du Millenium Challenge Account

 
AGRO

Côte d’Ivoire : toute la production nationale de noix de cajou a été écoulée au cours de la campagne 2019, selon le GIE-GEPPA

Afrique du Sud : la province de Mpumalanga veut attirer 277 millions $ dans l’agriculture

Lesotho : l’industrie du mohair reprend ses activités après plus d’un an de blocage

Cameroun : le gouvernement va réduire les importations de blé et de malt qui ont coûté au pays 149 milliards de FCFA en 2018

 
ELECTRICITE

Nigeria : la Banque mondiale alloue 3 milliards $ pour l’extension du réseau de transmission

Sahel : l’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

Côte d’Ivoire : accord d’assistance technique de la SFI pour l’étude de faisabilité de deux centrales solaires de 30 MW

Afrique du Sud : la stratégie énergétique nationale (IRP) enfin adoptée !

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria première victime du vol de pétrole à travers le monde (Etude)

Shell prévoit de vendre ses actifs d’exploration dans le désert occidental égyptien

En 2020, Total se dotera d’un navire ravitailleur au GNL

Saudi Aramco reporte le lancement de sa première cotation boursière, la plus importante de l’histoire

 
MINES

Ghana : la mine Asanko atteint une production record au troisième trimestre

Tanzanie : l’Etat et Barrick créent une nouvelle entité pour gérer les mines Bulyanhulu, North Mara et Buzwagi

Togo : la Société Générale des Mines exploitera le gisement de manganèse de Nayéga

Mozambique : des licenciements en vue à la mine de graphite Balama

 
TELECOM

Le Congo bientôt doté d’une stratégie nationale d’e-santé

Vodacom Best of the Best Class 2019 : voici les 12 candidats retenus pour cette édition

Angola : ITA a investi près de 7 millions $ dans son nouveau centre de données inauguré le 16 octobre

L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

 
FORMATION

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

Le programme sur la gouvernance et le développement en Afrique ouvre les candidatures pour 2020

La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

 
COMM

Kenya : une série télévisée chinoise arrive sur la télévision publique grâce à un accord entre les deux pays

Nigeria : les autorités veulent mettre fin à l’hégémonie de MultiChoice sur le contenu sportif

Nigeria : lancement prochain du premier rapport analysant l’impact des publicités audiovisuelles

Tunisie : le régulateur de l’audiovisuel lance une brigade anti-infox

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique