Old Mutual se positionne à long terme sur l’agrobusiness, misant sur des perspectives de rendements élevés

(Agence Ecofin) - Le groupe financier britannique Old Mutual qui possède d'importantes filiales focalisées sur l'Afrique, a réaffirmé son engagement à investir sur un horizon de long terme, dans l'agrobusiness en Afrique, en accroissant à 49%, la participation de sa branche Old Mutual Investment Group dans le capital d’UFF African Agri Investments, a-t-on appris d'un communiqué envoyé par email le 25 mai 2016.

« L'accroissement des populations à travers le continent conduira à une demande importante pour les produits agricoles. Une augmentation de la production agricole de 70% sera nécessaire pour répondre à la demande d'une population mondiale qui devrait atteindre 9 milliards en 2050, dont 25% résidant en Afrique », a expliqué Diane Radley, la directrice générale d'OMIG, citée dans le communiqué.

Ce nouvel engagement devrait renforcer les liens entre les deux partenaires, qui visent des opportunités d'investissements de près de 500 millions $, dans l'agriculture africaine. La joint-venture explique aussi que son engagement dans la région s'effectue dans le respect de règles environnementales et sociales appliquées par la Société Financière Internationale, dans le cadre de son engagement pour un investissement responsable.

La précision est de taille, dans une Afrique où, ces dernières années, des ONG internationales et nationales mènent des campagnes contre l'accaparement des terres au profit de grands projet agricoles. Même si nourrir le monde fait partie de ses objectifs, Old Mutual reconnait sur la fiche descriptive de son véhicule d'investissement, que la rentabilité reste un objectif centrale. De son point de vue, les placements sur des actifs agricoles ont rapporté en 15 ans, plus que tous les autres actifs.

Idriss Linge


Ecofin Agro     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro