Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le palmarès 2019 des « 100 start-up africaines dans lesquelles investir » confirme le dynamisme de l'entrepreneuriat en Afrique

  • Date de création: 17 avril 2019 17:28

(MYAFRICANSTARTUP) - MyAfricanStartup.com publie ce jour la deuxième édition de son palmarès annuel des 100 start-up africaines innovantes dans lesquelles investir. L’initiative vise à accroitre la visibilité des start-up à fort potentiel auprès des investisseurs africains et internationaux.
 
La publication ce jour de la deuxième édition du palmarès MyAfricanStartUp 100 s’inscrit dans un contexte de forte attractivité du secteur Tech en Afrique. D’après le récent rapport annuel du fonds de capital-risque Partech Africa, les investissements étrangers dans les start-up africaines ont doublé en 2018 soit 1,16 milliard de dollars d’investissement (+102% par rapport à 2017). L’introduction en bourse de la première « licorne africaine » le 13 avril dernier traduit également le progrès de l’écosystème numérique en Afrique.

Télécharger ici le palmarès complet

Face à la montée des investissements sur le continent, le palmarès annuel des 100 start-up africaines répond aux besoins des investisseurs internationaux de cibler qui seront les pionniers de l’innovation et du secteur privé africain dans les années à venir. Christian Kamayou, fondateur de MyAfricanStartup.com a déclaré : « Les investisseurs doivent identifier efficacement des start-up africaines pour évaluer des opportunités. Grace à ce palmarès, nous répondons à ce besoin et nous fournissons un outil précis et fiable aux investisseurs pour décrypter le marché, comprendre les tendances et dénicher les futures pépites ».

Pour parvenir à cette sélection 2019 de 100 start-up, quinze personnes issues de l’équipe MyAfricanStartUp, du Groupe HEC Paris et de l’Association HEC Junior Conseil ont été mobilisées sur une période de huit mois afin d’évaluer au total 928 jeunes pousses selon des critères basés sur la connaissance du marché et l’offre proposée, la pérennité du business model ainsi que la capacité de l’entreprise à pouvoir apporter des solutions à une problématique identifiée.

Au total, 22 pays africains sont représentés dans ce palmarès 2019. Parmi lesquels on retrouve un pays lusophone, dix pays francophones, neuf pays anglophones et trois pays arabophones. Les trois pays les plus emblématiques représentent près de 50% des startups du palmarès.

Les start-up retenues se déploient dans les secteurs les plus innovants tels que la Fintech (services financiers et inclusion financière), les services et commerce, Telecoms, les biotechs & santé, l’Edtech, le tourisme & transport, le développement durable et l’Agribusiness.
 
Pour réaliser le palmarès, MyAfricanStartUp.com a été soutenue depuis sa création par la Banque africaine de développement (BAD) ainsi que par des partenaires stratégiques qui ont constitué l’équipe d'évaluation et de sélection : HEC Paris, Orrick, Emerging Capital Partners (ECP), Air France, CFAO. Depuis 2019, l’Organisation Internationale de la Francophonie, Okan Consulting, CNP Assurances, Investisseurs et Partenaires ont rejoint le collège des partenaires soutenant cette initiative.
 
« L’équipe Okan est très heureuse de soutenir à nouveau cette deuxième édition du palmarès des startups, une initiative qui parait fort utile, dans un contexte où de jeunes africains brillants lancent des entreprises et ont besoin de capitaux, de coaching et de partenariats internationaux pour créer les licornes africaines de demain », ajoute Benjamin Romain, associé du cabinet Okan Consulting. 
 
Afin de réaffirmer notre confiance aux potentiels de ces 100 start-up, un événement sera organisé prochainement et rassemblera à Paris, les acteurs clés du capital-risque, de l’impact investing et de la formation. Cette rencontre sera également l’occasion de rassembler les leaders de l’écosystème start-up africain.

À propos de MyAfricanStartUp

Créé en 2015, MyAfricanStartUp est une initiative africaine d’appui au secteur privé.
Elle a pour objectif, via diverses initiatives, de soutenir la création et le développement de start-up, ces jeunes sociétés innovantes à fort potentiel de croissance. Nous ciblons en priorité les startups « early-stage » avec des besoins de financement inferieurs à 1M de dollars. Lancé en 2015 avec l’appui de la Banque Africaine de Développement, MyAfricanStartup édite depuis 2017 MyAfricanStartUp 100, « le Palmarès annuel des 100 startups africaines innovantes dans lesquelles investir » avec l’appui de partenaires institutionnels, académiques, ou privés.

34246 myafrica


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Burkina Faso : les Hauts-Bassins informés sur les mécanismes de financement du Fonds vert pour le climat

Burkina Faso: le gouvernement réalisera 37 projets d'adduction d'eau dans plusieurs régions

Côte d’Ivoire : la Chine accorde 266 millions $ pour l’adduction en eau potable et la santé

RDC: Félix Tshisekedi envisage une hausse du budget 2020 à 10 milliards $ pour accélérer la lutte contre la pauvreté

 
AGRO

Nigeria : Kano allouera 10 000 hectares de terres irrigables à la tomate durant la saison sèche 2019

Angola : la BAD apporte 1 million $ au programme de nutrition infantile dans la province de Bié

Maroc : Edita Food Industries installera une usine de fabrication de biscuits de 20 millions $

Ghana: la construction du barrage polyvalent de Pwalugu pour l’irrigation de 25 000 hectares, débutera en novembre 2019

 
ELECTRICITE

Sahel : l’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

Côte d’Ivoire : accord d’assistance technique de la SFI pour l’étude de faisabilité de deux centrales solaires de 30 MW

Afrique du Sud : la stratégie énergétique nationale (IRP) enfin adoptée !

Ghana : la construction du barrage polyvalent de Pwalugu (60 MW) par Sinohydro, démarre en novembre

 
HYDROCARBURES

En 2020, Total se dotera d’un navire ravitailleur au GNL

Saudi Aramco reporte le lancement de sa première cotation boursière, la plus importante de l’histoire

Gabon : la campagne de forage de Vaalco démarre avec une première découverte de pétrole

Un navire angolais de forages pétroliers arrêté dans les eaux malaisiennes

 
MINES

Mozambique : des licenciements en vue à la mine de graphite Balama

Afrique du Sud : « le charbon sera encore là pour longtemps », selon le ministre des Mines et de l’Energie

Afrique du Sud : le prix du palladium atteint un nouveau record, une bonne nouvelle pour le projet Platreef

RDC : la mine Bisié a produit 2 345 tonnes d’étain au troisième trimestre

 
TELECOM

Angola : ITA a investi près de 7 millions $ dans son nouveau centre de données inauguré le 16 octobre

L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

Le Congo a initié la procédure de recrutement d’un opérateur pour gerer les infrastructures nationales de fibre optique

Mara Group ouvre une usine de fabrication de smartphones en Afrique du Sud, après le Rwanda

 
FORMATION

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

Le programme sur la gouvernance et le développement en Afrique ouvre les candidatures pour 2020

La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

En Algérie, les universités locales signeront 11 accords de coopération avec les universités sud-coréennes

 
COMM

Nigeria : lancement prochain du premier rapport analysant l’impact des publicités audiovisuelles

Tunisie : le régulateur de l’audiovisuel lance une brigade anti-infox

Nigeria : des versions locales des émissions The Voice seront bientôt diffusées

Liberia : les autorités envoient les forces de l’ordre fermer la radio Roots FM

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique