Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Une étude d’Ernst & Young détaille les nouveaux pays et secteurs de l’investissement direct en Afrique

  • Date de création: 15 mai 2014 19:40

(Agence Ecofin) - De nouveaux pays d'Afrique,  hors du duo Nigeria et Afrique du Sud, de même que de nouveaux secteurs hors des industries extractives intéressent désormais les investisseurs étrangers en Afrique, selon une enquête sur l’attractivité du continent publiée le 15 mai par le cabinet Ernst & Young  (EY).

Le cabinet d’audit londonien, qui a sondé  quelque 500 dirigeants économiques mondiaux, indique que les investisseurs  «regardent au-delà des marchés établis comme l'Afrique du Sud et le Nigeria pour étendre leurs activités». Un chambardement a été, en effet, constaté dans le cassement des 10 premiers pays bénéficiaires de projets d'investissements directs étrangers (IDE) en 2013.

Seuls l'Afrique du Sud et le Nigeria ont conservé leurs positions de premier et troisième du classement par rapport à 2012, avec respectivement 142 et 58 projets. Le nombre de projets lancés par des investisseurs étrangers est toutefois en léger recul dans ces deux pays.

D'autres nations telles que le Kenya (68 projets), le Ghana (58 projets) ou le Mozambique (33 projets) sont en progression dans le classement. La Zambie et l'Ouganda ont fait leur entrée parmi les 10 premières positions en 2013, avec respectivement 25 et 21 projets, soit une augmentation de plus de 20 %. Résultat: en 2013, l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique de l'Est sont pour la première fois passées devant le Maghreb, devenant les deuxième et troisième sous-régions les plus attractives après la partie méridionale du continent.

D’autre part, l’étude fait ressortir que les investisseurs manifestent aussi un intérêt inédit pour des secteurs «plus liés à la consommation». Pour la première fois, les mines et l'énergie ne sont plus dans le «top 10» des projets lancés par des investisseurs étrangers. Les technologies, les médias et les télécommunications arrivent en tête avec 150 projets. Ils sont suivis par la vente au détail et les biens de consommation avec 131 projets, puis par les services financiers avec 112 projets. Ensemble, ces secteurs comptent pour plus de 50 % du nombre total de projets recensés en 2013.

Au cours de l'année, le secteur de la vente de détail et des biens de consommation a pris le pas sur les services financiers pour devenir la deuxième activité la plus attrayante en Afrique.

Les projets IDE dans l'immobilier, le tourisme et la construction ont réalisé un bond de 63 %, faisant de ce secteur le cinquième plus attractif, soit trois places de mieux qu'en 2012. Ce changement trouve son origine dans la montée des classes moyennes sur le continent. Selon le Fonds monétaire international (FMI), le marché de la classe moyenne ou aisée, sur le continent, recouvre environ 150 millions de personnes.

L’étude Ernst & Young a, d’autre part, fait ressortir que  le Royaume-Uni arrive en tête des investisseurs en Afrique, avec 104 projets en 2013. Viennent ensuite les États-Unis qui n'ont eu que 78 projets (-20 % par rapport à 2012). Sur la dernière marche du podium, l'Afrique du Sud. Elle a réalisé 63 projets sur le reste du continent. C'est un recul par rapport à l'an dernier, mais un regain assez significatif par rapport à la période pré-crise durant laquelle l'Afrique du Sud n'avait enregistré que 12 projets en moyenne.  Une forte hausse des investissements en provenance du Japon et de l'Espagne a été aussi enregistrée.

Par ailleurs, les investisseurs africains sont passés de  8 % en 2003 à 22,8 % en 2013.


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Cameroun : le terminal à conteneurs de Douala échappe à Bolloré au profit de Terminal Investment Ltd (Suisse)

L'économie togolaise victime collatérale de la « petite guerre » aux frontières que se livrent le Nigeria et le Bénin

La Chine prête 600 millions $ au Soudan du Sud pour payer ses fonctionnaires

Burkina Faso : face aux défis sécuritaires, le business de la discrétion prend de l'ampleur dans la capitale Ouagadougou

 
AGRO

La société de pêche espagnole Calvo Pesca débarque au Gabon plusieurs centaines de tonnes de thon

Le groupe camerounais Financial & Investment Corp veut construire une usine d’engrais à base d’eau de mer à Kribi

Côte d’Ivoire : 4 nouvelles entreprises bénéficieront d’un soutien dans la transformation d’anacarde

Rwanda : baisse de 10 % des exportations agricoles à 465 millions $ en 2018/2019

 
ELECTRICITE

Ethiopie : Acwa Power construira deux centrales photovoltaïques d’une capacité globale de 250 MW

Solaire : Fenix fait son entrée sur son sixième marché africain en s’introduisant au Mozambique

Bénin : la gestion de la SBEE, la compagnie électrique nationale, confiée au Canadien Manitoba Hydro International

Large soutien des chefs d’Etat des pays du G5 Sahel à l’initiative Desert to power

 
HYDROCARBURES

La construction du pipeline Niger-Bénin entame, ce 17 septembre à Agadem, ses 2000 km de long

Au Gabon, le pétrolier américain Vaalco lance une campagne de forage de cinq puits

La Guinée étudie la possibilité d’intégrer le gaz naturel liquéfié dans son mix énergétique

Au vu de la situation en Arabie Saoudite, Donald Trump ordonne la libération des réserves stratégiques américaines de pétrole

 
MINES

Mali : Robex enregistre une production record au mois d’août à Nampala

Namibie : la mine d’étain d’Uis héberge également du lithium et du tantale

Mauritanie : Kinross veut investir 150 millions $ pour améliorer la production de la mine Tasiast

Mali : l’étude de faisabilité du projet Kobada sera publiée en mars 2020

 
TELECOM

Le Burkina Faso clôt le Programme d’appui au renforcement des infrastructures de communication

L’Afrique a besoin de près de 5 milliards $ par an pour développer son infrastructure TIC, selon Oliver Chinganya

Botswana : BTC double sa capacité sur le satellite de communication AMOS-7

13 pays sur 15 de la SADC ont signé le protocole d’accord sur l'abolition des frais de roaming

 
FORMATION

Gabon : bientôt la création d’une filière agricole dans les centres de formation

6 millions d'enfants subsahariens risquent de ne pas recevoir une formation de base (Unesco)

Sénégal : le gouvernement n’orientera pas les nouveaux bacheliers vers les établissements privés

L’Union européenne investit dans l’accompagnement des étudiants et universitaires africains

 
COMM

Ouganda : MultiChoice s’associe à l’entreprise locale Pep Stores pour distribuer ses produits

Netflix sera disponible parmi les offres françaises de Canal+ dès le 15 octobre

Rwanda : StarTimes encourage la création de contenu local

L'Erythrée est le pays où la censure est la plus forte au monde

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique