Ecofin Hydrocarbures

Le groupe Total annonce un investissement de 16 milliards $ en Angola

(Agence Ecofin) - Alors que de nombreux opérateurs du secteur pétrolier cèdent à la demande de leurs actionnaires et réduisent les coûts d'exploitation afin d'améliorer les marges bénéficiaires, le groupe énergétique français Total a annoncé lundi 14 avril sa décision d'effectuer aux côtés de ses partenaires, un investissement de 16 milliards $ dans un gisement pétrolier en eaux profondes, aux larges des côtes angolaises.

« Avec une capacité de production de 230 000 barils par jour, Kaombo possède des réserves estimées de 650 millions de barils. Une optimisation approfondie du projet a permis de réduire de 4 milliards de dollars les investissements permettant d’atteindre la pleine capacité pour les ramener à 16 milliards de dollars. Le démarrage de la production est prévu en 2017 », a expliqué le groupe dans son communiqué relatif à cette initiative.

Le schéma de développement de Kaombo explique le groupe, comprend 59 puits sous-marins, raccordés par près de 300 km de lignes sous-marines à deux unités flottantes de production, stockage et déchargement (FPSO) d’une capacité de production de 115 000 barils par jour chacune. Les deux FPSO proviendront de la reconversion de deux pétroliers transporteurs de brut (VLCC) en unités de production. 

« Total, tout en restant fidèle à son engagement en faveur du développement du secteur pétrolier angolais, a considérablement optimisé la conception du projet ainsi que sa stratégie de sous-traitance au cours des derniers mois. Kaombo illustre à la fois la discipline du groupe en matière de lancement de projet et sa volonté de maîtriser ses coûts de développement. », a expliqué dans le communiqué Yves-Louis Darricarrère, le président des opérations Amont du groupe

Le groupe n'a cependant pas indiqué comment il comptait financer cet engagement. Mais on peut retenir qu'avec cette annonce, on reste dans la fourchette d'investissements de 26 milliards $ annoncée en juillet 2013.

Rappelons que le groupe énergétique pour le quatrième trimestre 2013 a annoncé un bénéfice net de 2,47 milliards d'euros, en recul de 19%

Total qui est présent en Angola depuis 1953 est opérateur du bloc 32 dans lequel il détient une participation de 30 % aux côtés de Sonangol P&P (30 %), Sonangol Sinopec International (20 %), Esso Exploration and Production Angola (Overseas) Limited (15 %) et Galp Energia (5 %)

Idriss Linge.


Ecofin Hydrocarbures     




Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas