Togo : le groupe Eranove décroche la construction et l’exploitation d’une centrale thermique de 65 Mw

Vincent Le Guennou, président de Eranove. Vincent Le Guennou, président de Eranove.

(Agence Ecofin) - Réuni hier vendredi 12 octobre en Conseil des ministres, le gouvernement togolais a autorisé la signature avec le groupe Eranove, d’une convention de concession pour la construction et l’exploitation d’une nouvelle centrale thermique.

Cette centrale thermique d’une capacité de production de 65 mégawatts d’électricité sera implantée dans la zone portuaire de Lomé, une position stratégique. « Malgré les efforts dans le secteur, le Gouvernement continue d’importer l’énergie électrique, d’où la nécessité d’accroître notre propre capacité en construisant une nouvelle centrale. C’est à cette fin que le Gouvernement a accepté de disposer d’une nouvelle centrale de 65 MW sur le site de Lomé port. », explique l’exécutif togolais.

Selon l’accord, le groupe contrôlé par le gestionnaire de fonds d’investissement Emerging Capital Partners, actif notamment en Côte d’Ivoire et au Sénégal, sera en amont et en aval du projet. A la manette, Eranove qui revendique 8500 collaborateurs en Afrique, se chargera de la conception, du financement, de la construction, de la mise en service, de l’exploitation, de la maintenance et du transfert, en fin de concession, de la centrale. Ni le montant du financement, ni la durée de la concession n’ont été communiqués.

Avec la construction de cette centrale, la capacité de production propre du pays, qui ambitionne une indépendance énergétique à l’horizon 2030, sera désormais portée à 193 MW.

Selon les informations obtenues par le site d’information Togo First, le gouvernement souhaiterait que cette troisième centrale soit alimentée au gaz naturel liquéfié (GNL), plutôt qu’au fuel, plus coûteux et moins écologique. Lomé accélérait avec Malabo des discussions pour la livraison de GNL équato-guinéen sur sa plateforme portuaire. Une fois acheminé et regazéifié, une partie de ce gaz servira à faire tourner la centrale, le reste, desservira les pays de l’hinterland.

Rappelons que le choix d’Eranove a été le fruit d’un long processus, amorcé en janvier dernier, où un appel à concurrence lancé par le gouvernement togolais, avait vu la participation de quatre sociétés à un dialogue complétif. « L’Allemand Siemens qui s’est engagé à installer les équipements et à laisser l’exploitation à l’Ivoirien Eranove, le Turc Aksa et l’Italien Ascot. », confiait Marc Ably-Bidamon, le ministre de l’énergie à Togo First, dans une interview.

A l’issue d’un premier examen, les deux meilleures offres étaient celles du couple Siemens-Eranove et d’Aksa, précisait le ministre. Le géant allemand devrait donc accompagner Eranove, sur ce projet.

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Electricité     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité