Ecofin Finance

Les fusions-acquisitions impliquant des entreprises d'Afrique subsaharienne sont à leur plus bas niveau depuis 2007

(Agence Ecofin) - Rendu au terme du troisième trimestre 2018, la valeur des fusions-acquisitions impliquant des entreprises basées en Afrique subsaharienne a été de 9,2 milliards $. C'est le niveau le plus bas pour la période depuis 2007, a noté l'Agence Ecofin sur la base des données concordantes.

Cette contre-performance intègre une baisse de 42% des initiatives de fusions-acquisitions ciblant l'Afrique subsaharienne qui n'ont culminé qu'à 7,2 milliards $. Aussi, on note un repli de 64% de la valeur des fusions-acquisitions initiées à l'intérieur de la sous-région, à seulement 2 milliards $.

Si l'Afrique subsaharienne a moins attiré les investisseurs, elle a été plus à l'offensive. La valeur des fusions ou des acquisitions menées par les entreprises de la sous-région sur d'autres économies a atteint 4 milliards $ en légère hausse de 5%.

Les entreprises de Grande Bretagne, des Etats-Unis et des Emirats Arabe Unis ont été les plus importants investisseurs de la période. L'Afrique du sud, le Nigéria et l'Île Maurice ont été les grands bénéficiaires. Parmis les pays d'Afrique subsaharienne les plus conquérants, on retrouve l'Afrique du Sud, l'Île Maurice et le Zimbabwe, et elles ont ciblé des sociétés basées au Maroc, en Australie et en Inde.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique