Afrique du Sud : Eskom ambitionne de vendre une partie de sa dette extérieure, d’ici deux mois

(Agence Ecofin) - En Afrique du Sud, Eskom, la société électrique nationale, envisage de vendre sa dette extérieure, d’ici les deux prochains mois, suite à l’accroissement de l’intérêt des investisseurs. Cette annonce a été faite par Phakamani Habede (photo), le directeur exécutif de la compagnie. 

« Nous assistons à un accroissement de l’appétit des investisseurs. De juillet 2017 à janvier 2018, nous ne sommes même pas parvenus à vendre 78 millions $ de dettes, mais la situation a radicalement changé », affirme le responsable. Il a également révélé que plusieurs investisseurs s’étaient rapprochés du comité du crédit de la compagnie afin de solliciter des approbations pour l’octroi d’emprunts.

Les premières émissions en devises étrangères sont prévues, d’ici août 2018, et l’entreprise ambitionne de lever jusqu’à 20 milliards de rands (1,6 milliard $) par ce mécanisme au cours de cette année budgétaire.

Il est également prévu qu’Eskom, qui rencontre actuellement des difficultés de trésorerie, réduise ses dépenses d’exploitation de 55 milliards de rands (4,1 milliards $) à 45 milliards de rands (3,4 milliards $), pour l’exercice en cours.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité