Ecofin Mines

Afrique du Sud : Fairfax veut investir 154 millions $ pour entrer dans l’actionnariat du cimentier PPC

(Agence Ecofin) - La holding canadienne Fairfax Financial veut acquérir 22% de participation dans le capital-actions du plus grand producteur de ciment sud-africain PPC, contre un investissement de 2 milliards de rands (154 millions $). Lundi, le cimentier a indiqué sur son site web que la branche africaine de Fairfax n’injectera les fonds que s’il accepte la proposition de fusion de son rival Afrisam, qui traverse des difficultés financières. 

Afrisam, le deuxième producteur de ciment en Afrique du Sud, a précédemment soumis une offre de fusion à PPC que ce dernier a trouvé «sous-valorisant». Fairfax, qui a récemment annoncé vouloir débourser 386 millions $ pour l’aider à payer ses dettes bancaires et conclure la fusion avec son rival, met donc le pied à l’étrier.   

Toutefois, parallèlement à la proposition de fusion d’Afrisam, PPC a déclaré qu’elle a reçu des offres d’autres soumissionnaires, l’une d’entre elles incluant une injection de cash, la finalité étant de créer un géant de ciment panafricain. Si  la compagnie n’a pas donné de noms pour cause de confidentialité, elle a précisé que les propositions «méritent un examen approfondi» car elles sont «crédibles et potentiellement créatrices de valeur pour les actionnaires». 

Une fusion devrait arranger les deux premiers producteurs de ciment sud-africain car elle permettrait de créer un groupe avec une plus grande solidité financière, et capable d’agir à l’échelle mondiale, avec des actifs dans six pays africains. 

Louis-Nino Kansoun


Ecofin Mines     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines