Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Private Equity : rumeur de désengagement en Afrique d’un acteur américain de poids

  • Date de création: 05 février 2019 17:48

(Agence Ecofin) - Le private equity africain serait en train de perdre un investisseur américain de poids, a-t-on appris de sources crédibles. Blackstone aurait engagé, depuis un an, le processus de revente de Black Rhino, apprend-on du Wall Street journal, qui cite un porte-parole. Les acquéreurs seraient l’équipe managériale de cette filiale depuis 2014, du fonds de capital investissement qui est basé à New York

L'opération n'a jamais été signalée et ne serait pas encore été finalisée. Blackstone serait aussi en pourparlers avec le développeur énergétique Globeleq, filiale du Commonwealth Development Corporation, pour la cession de ses droits de développer et d’exploiter un projet énergétique au Nigéria.

L’aventure avait pourtant bien commencé lors de l’acquisition de Black Rhino. « Nous sommes impatients de nous associer à Black Rhino pour développer des infrastructures énergétiques et des projets énergétiques en Afrique, où les besoins en investissements sont énormes », avait alors déclaré Sean Klimczak, directeur général de Blackstone au moment de l'association à Black Rhino.

Mais il faut dire que le bureau Afrique du département d'Etat américain aux affaires étrangères venait d'établir une feuille de route ambitieuse pour le plan africain du précédent président Barack Obama. Les besoins de financement pour des infrastructures en Afrique qui avaient motivé Blackstone sont restés intacts. Ils ont même quasiment doublé selon de récentes estimations de la Banque Africaine de Développement, à 170 milliards $ annuellement, contre 90 milliards $ précédemment.

Mais il n'est pas exclu que l’effet Obama disparu, le manque d'engagement franc du président Donald Trump sur l'Afrique semble avoir refroidi les enthousiasmes.

Il y a aussi la complexité de l'environnement des affaires en Afrique qui cadre souvent mal avec les stratégies des investisseurs américains, souvent en quête de très gros deals.

En 2017, KKR & Co, une firme de private equity basée aussi à New York a cédé sa seule acquisition en Ethiopie et démantelé son équipe. En 2016, c'est le firme Bain Capital qui est basée à Boston, qui a lâché sa participation dans le sud-africain Edcon, dans le cadre d'un échange actions contre obligations avec des banques pour une valeur de 1,5 milliard $.

Selon un rapport publié par l'association des sociétés de capitaux investissement ciblant l'Afrique (AVCA), lorsqu'on exclu les clôtures de fonds intermédiaires, les ressources de private equity destinées à l'Afrique étaient de 400 millions $ a la fin du premier semestre 2018, soit le niveau le plus bas depuis 2013.

La défiance africaine n'est cependant pas une réalité pour tout le monde. Warburg Pincus, Carlyle Group et bien d'autres ont signé de nouveaux investissements d'envergure dans la région. On peut aussi noter le closing à plus de 600 millions $ du quatrième fonds de la firme Emerging Capital partner destiné à l'Afrique.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Le prix Nobel d'économie 2019 récompense des partisans d’une fiscalité au service de la lutte contre la pauvreté

Guinée équatoriale: le FMI accordera un financement triennal pour soutenir les réformes économiques

Côte d’Ivoire : Didier Drogba désigné ambassadeur du tourisme par l’OMT

Bénin: la Banque islamique de développement accorde 69 millions $ pour la construction de logements sociaux

 
AGRO

L’Angola adhère au Centre régional de contrôle et de surveillance des pêches de la SADC

Bénin : le gouvernement annonce la production d’un million de tonnes de riz d’ici 2022

Cameroun : le chocolatier belge Puratos lorgne sur le cacao local

Tchad : le FIDA lance un projet de renforcement de la productivité des exploitations agropastorales

 
ELECTRICITE

Mis en cause, l’IPTL s’oppose à la condamnation de la Tanzanie à verser 185 millions $ à la Standard Chartered

Afrique du Sud: l’Eskom poursuit Deloitte en justice pour pratiques anticoncurrentielles

Off-Grid Solaire : Lancement de VentureBuilder, une plateforme de financement des compagnies locales africaines

Cameroun : une start-up israélienne promeut l’utilisation d’une technologie pour transformer les déchets en biogaz

 
HYDROCARBURES

Angola : Sonangol augmente sa participation dans la plus grande banque privée du Portugal

Egypte : au cours des 5 prochaines années, Dragon Oil va investir 1 milliard de dollars dans le golfe de Suez

CEMAC : les entreprises pétrolières vont devoir appliquer la nouvelle réglementation de change, avertit la BEAC

L’Afrique du Sud envisage de s’appuyer sur le gaz de schiste pour réduire le taux de chômage dans la région de Karoo

 
MINES

De Beers maintient ses prévisions de production, malgré une performance en baisse au troisième trimestre

Mali : Hummingbird en passe d’atteindre son objectif de production annuelle à Yanfolila

Tanzanie : Armadale revoit à la hausse le potentiel du projet de graphite Mahenge Liandu

Mali : la firme Hatch examinera la viabilité d’un traitement en aval de produits de lithium à Goulamina

 
TELECOM

Le satellite égyptien de communications militaires TIBA-1 sera envoyé dans l’espace en novembre

Ouganda : le ministère des Télécoms veut introduire l’Internet gratuit dans les universités

Niger : le gouvernement approuve l’acquisition d’Eaton Towers Niger S.A par American Tower Corporation

Aux Seychelles, l’opérateur Intelvision annonce la 5G pour juin 2020

 
FORMATION

Afrique du Sud : l’Université de Stellenbosch lance une formation d'ingénieurs de données, accréditée par le Conseil d'ingénierie

RDC : Kinshasa Digital lance les inscriptions en vue de l’ouverture de sa première école de codage en janvier 2020

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

 
COMM

Cameroun : les éditeurs de la presse en ligne se regroupent en association

Burundi : les autorités vont-elles sanctionner l’hebdomadaire Iwacu et la radio Isanganiro ?

Kenya : une série télévisée chinoise arrive sur la télévision publique grâce à un accord entre les deux pays

Nigeria : les autorités veulent mettre fin à l’hégémonie de MultiChoice sur le contenu sportif

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique