Nigeria : les problèmes de liquidités menacent la durabilité du secteur électrique, selon le régulateur

Nigeria : les problèmes de liquidités menacent la durabilité du secteur électrique, selon le régulateur

(Agence Ecofin) - La Commission nigériane de régulation de l’énergie (NERC) a mis en exergue le fait que la viabilité financière menace la durabilité du secteur électrique national. Ces problèmes de liquidités rencontrés par les acteurs du secteur sont partiellement dus au tarif électrique qui ne reflète pas le coût de production de l’énergie, aux pertes techniques et commerciales élevées et exacerbées par les vols d’électricité.

Selon le rapport du troisième trimestre 2018 publié en janvier, les onze compagnies électriques opérant dans le pays ont facturé 478 millions $ pour la consommation de la période. Cependant, seuls 296 millions $ ont été recouvrés, ce qui représente un taux de recouvrement de 65,5%.

Un autre indice des problèmes de liquidités rencontrés par le secteur est que la Nigerian Bulk Electricity Trading (NBET) qui fournit les compagnies de distribution (DisCos) a facturé à ces dernières 448,5 millions $ dont seulement 33% ont été payés.  

« Une des initiatives majeures pour améliorer la collecte des revenus par le secteur électrique est de fournir des compteurs prépayés aux utilisateurs finaux. A cette fin, la commission continue à suivre ce processus de distribution de compteurs prépayés menés par les distributeurs », a affirmé la NERC.

Elle a également annoncé la finalisation en cours d’un cadre légal qui permettra une distribution plus équitable et plus juste des revenus du marché afin de redresser la situation financière délicate du secteur.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité