L’UMA relance le projet d’une ligne ferroviaire transmaghrébine reliant le Maroc, l’Algérie et la Tunisie

L’UMA relance le projet d’une ligne ferroviaire transmaghrébine reliant le Maroc, l’Algérie et la Tunisie

(Agence Ecofin) - L’Union du Maghreb Arabe (UMA) a annoncé, dans un communiqué publié le 4 février, avoir obtenu un don de la Banque africaine de développement (BAD), pour financer les activités préparatoires du projet d’une ligne de chemin de fer transmaghrébine reliant l'Algérie, le Maroc et la Tunisie.

Fin janvier, l’UMA a lancé «un appel à candidature international pour le recrutement d’un consultant individuel (ou représentant d’une société) pour le marketing et la publicité de l’étude de la réhabilitation et de la modernisation de la ligne de chemin de fer transmaghrébine».

Les dossiers de candidatures doivent être déposés au bureau d’ordre de l’UMA (sis au 73, rue Tansift, Agdal, Rabat), au plus tard le 15 février, précise-t-on.

Le projet vise, dans une première étape, à réhabiliter et à moderniser une ligne ferroviaire de 363 kilomètres entre le Maroc et l'Algérie et une autre ligne de 503 kilomètres entre l'Algérie et la Tunisie.

Une partie du don de la BAD, dont le montant n’a pas été dévoilé par l’UMA, sera consacrée à l’organisation de la table ronde des bailleurs de fonds, prévue le 28 mars 2019.

 La ligne ferroviaire transmaghrébine devrait s’étendre sur environ 2 350 km. Le coût de ce projet, initié au début des années 90 et qui vise  à promouvoir les échanges commerciaux entre les trois pays du Maghreb central et à assurer une libre circulation des personnes et des marchandises, est estimé à 3,8 milliards de dollars.

Lire aussi:

07/11/2018 - La Banque maghrébine d’investissement et de commerce extérieur estime avoir injecté 20 millions $ en trois ans en Mauritanie

20/02/2017 - Les pays maghrébins donnent corps à la Banque maghrébine d’investissement en libérant le quart de son capital

22/12/2015 - L'Union du Maghreb Arabe lance enfin sa banque dédiée à promouvoir l’intégration régionale      


Ecofin Gestion Publique