Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Maghreb Start-up Network : une initiative soutenue par la Banque Mondiale et la SFI pour renforcer les écosystèmes start-up au Maghreb

Le Maghreb Start-up Network : une initiative soutenue par la Banque Mondiale et la SFI pour renforcer les écosystèmes start-up au Maghreb
  • Date de création: 24 août 2019 17:52

(MAGHREB START-UP NETWORK) - Le Maghreb Start-up Network (MSN) a été officiellement lancé le 27 juin 2019 au sein de l’accélérateur La Factory au technoparc de Casablanca. Ce nouveau réseau Co-prépare une grande conférence du 28 au 30 octobre à Tunis en appui de la SFI. Cet événement, organisé avec l’appui de Xavier Reille (Directeur SFI Maghreb), et du représentant résident à Tunis Georges Joseph Gorra, visera à faire un point sur les réalisations des écosystèmes maghrébins et de lancer de nouvelles dynamiques.

Né d’une idée commune entre des acteurs de l’écosystème et des représentants de la Banque Mondiale à Alger en 2017, le Maghreb Start-up Network vise à appuyer, mais également à intégrer, les environnements Start-up des pays du Maghreb, en soutenant également les projets déjà enclenchés dans chacun des pays.

Ce réseau fédérant les acteurs de l’Algérie, de la Libye, du Maroc, de la Tunisie et récemment de la Mauritanie, a été façonné par les deux parrains du projet que sont Marie Françoise Nelly (alors Directrice du Département Maghreb et Malte, pour la Banque Mondiale) et Noomane Fehri (ancien Ministre tunisien des Technologies de l’Information et des Communication), avec l’appui de  Xavier Reille.

le in 1 start up network

« La Banque mondiale a compris l’importance d’être à leurs côtés dès le début!! »

Marie-Françoise Nelly explique : « Ce fut un vrai plaisir pour moi de participer au lancement du réseau des Startups du Maghreb le 27 juin à Casablanca. Le Maghreb détient beaucoup de talents et une capacité d’innovation qui mérite nos encouragements et notre appui. Les jeunes se sont organisés pour donner de la vitalité à l’écosystème, mieux capter le marché maghrébin et au-delà au moyen de l’open innovation et pousser les états à simplifier davantage les procédures. La Banque mondiale a compris l’importance d’être à leurs côtés dès le début!! Enjoy the little things for one day you may look back and realize they were the big things ».

le in 2 start up network

Créer des ponts entre les marchés de la région et avec le reste de l’Afrique.

Le réseau s’appuie sur des « country leads » issus des écosystèmes locaux de chaque pays : Salma Kabbaj, Zineb Rharrassse, Meriem Zairi et Mehdi Alaoui pour le Maroc, Riad Hartani et Mohamed Skander pour l’Algérie, Amel Saidane, Imene Maouene et Taher Mestiri pour la Tunisie et Hala Bugaighis pour la Libye.

Lamiaa Iraqi-Houssaini, membre fondatrice du Maroc, nous explique : « Maghreb startup network est d’abord un lieu de rencontres tant attendu et une opportunité unique en son genre pour les entrepreneurs et tous les acteurs de l’écosystème des startups de la région pour y croiser leurs expériences et échanger sur les opportunités et défis de l’entrepreneuriat dans leurs pays respectifs afin de créer des synergies et œuvrer pour une convergence des écosystèmes. »

Les grands axes d’action du réseau sont l’open innovation (faciliter l’externalisation de l’innovation des grandes entreprises ou institutions vers les start-ups), l’amélioration des moyens de  financement et de levée de fonds (favoriser l’émergence de Business Angel et de Venture Capital de qualité au Maghreb), l’amélioration des infrastructures et des cadres règlementaires (participer au dialogue permanent avec les institutions de chaque pays afin de recenser les besoins des start-ups) et l’inclusion des diasporas (favoriser l’apport des talents issus de la diaspora).

Au sujet de l’intégration maghrebine, selon Noureddine Tayebi, fondateur de YA technologie, dont l’application Yassir est déployée en Algérie, en Tunisie et récemment au Maroc : « Avec une population de plus de 100 millions de personnes et une position stratégique sur le bassin méditerranéen, le Maghreb représente un grand potentiel high-tech. Nous devons faire en sorte que le marché maghrebin soit intégré et que les start-ups de la région puissent opérer directement sur toute la zone et au-delà ».

L’enjeu est également de créer des ponts entre les marchés de la région et avec le reste de l’Afrique. Une délégation du MSN a d’ailleurs participé Au Tony Elumelu Foundation Forum à Abuja le 27 juillet 2019, pour étudier les possibilités de synergies entre les écosystèmes ouest africains et maghrébins.

le in msn start up network 


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Finance climat : l’UE octroie 80 millions € pour le renforcement de la résilience aux catastrophes climatiques

Côte d'Ivoire: 360 millions $ pour construire et équiper six nouveaux centres hospitaliers

Kenya: 445 millions $ de dépenses budgétaires en moins pour l'année 2019/2020

La coopération allemande apporte son soutien financier au processus de décentralisation du Togo

 
FINANCE

Un industriel camerouais projette de fabriquer chaque mois 10 000 réfrigérateurs - congélateurs et 5000 climatiseurs

La SFI et Water.org envisagent de mobiliser 100 millions $ pour soutenir des banques commerciales kényanes

L'américain Warburg Pincus en voie d'entrer dans la distribution des antirétroviraux en Afrique du Sud

Après le Kenya, la firme égyptienne Swvl prévoit d’étendre ses opérations au Nigeria, d’ici fin 2019

 
AGRO

Niger : à Tillabéri, plus de 3000 hectares de culture de riz sauvés de justesse des inondations

Cameroun : le prix moyen bord champ du kilogramme de cacao atteint 1060 FCFA, malgré la saison des pluies

L’UE ne renouvellera pas son soutien à la filière banane africaine après 2019

Ghana : signature d’un accord pour l’édification d’une usine de transformation de cacao à Sefwi-Wiawso

 
ELECTRICITE

Zambie : la KfW alloue 46 millions $ pour la réhabilitation et l’extension à 15 MW du barrage de Chishimba

Energies renouvelables : l’AIE s’attend à une croissance de 12 % cette année

Google fait passer son portefeuille à 5 500 MW et devient le 1er acheteur privé d’énergie renouvelable

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

 
HYDROCARBURES

Au premier semestre, le Nigéria a perdu 1,35 milliard de dollars à cause du siphonnage de pétrole à partir des oléoducs

TGS démarre un programme de levées sismiques 3D en offshore ultra-profond dans les eaux sénégalaises

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

 
MINES

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

 
COMM

Burkina Faso : les télévisions privées devront payer 75 millions FCFA par an pour la TNT

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Suspendu par Gabon Télécom, le site d’information Gabon Review invite ses lecteurs à utiliser un VPN

Fort Boyard Afrique, la première émission d’aventure africaine sur Canal + en Afrique

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom